Istanbul

FAMEUX BISCUITS – Les BN changent de propriétaire… et deviennent turcs

Le groupe turc Yıldız (qui possède notamment la société Ülker) a racheté la multinationale anglaise propriétaire des marques Delacre, McVitie’s ou encore des fameux biscuits BN, United Biscuits (UB), rapporte BBC News. Les propriétaires d'UB, Blackstone et PAI Partners, avaient mis la société en vente suite à la dégradation du marché des actions cet été. Le montant de la transaction, qui n'a pas été communiqué, avoisinerait les deux milliards de livres (plus de sept milliards de livres turques ou 2,5 milliards d'euros au cours actuel), selon la presse britannique.

Cette acquisition permet à Yıldız, la plus grosse entreprise alimentaire et de boissons de Turquie déjà présente en Amérique du nord, en Afrique du nord, en Chine et au Japon, d’entrer sur le marché européen, où UB est profondément implanté (numéro un du biscuit en Grande-Bretagne, deuxième en France, Belgique, Irlande et Pays-Bas). UB emploie près de 7.100 personnes, dont 4.600 à travers la Grande-Bretagne sur plus de six sites différents.

Les deux parties semblent ravies de l'accord trouvé. Martin Glenn, le PDG d'UB, a ainsi déclaré : "Yıldız est la meilleure "maison" pour la compagnie et permettra à UB de satisfaire ses ambitions de développement international".  De son côté, le président d'Ülker, Murat Ülker a réaffirmé ses ambitions pour le groupe anglais "Nous voulons que United Biscuit grandisse pour devenir un acteur mondial comme faisant partie de Yıldız. Cela inclura le renforcement de sa position au Royaume-Uni, où actuellement Yıldız a une présence minimale. Donc nous continuerons à investir au Royaume-Uni et en Europe".

Théo Morais (www.lepetitjournal.com/istanbulmercredi 5 novembre 2014

 
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Stockholm - Actualité

POLITIQUE – La Suède et la transparence

En Suède, l'affaire Fillon ne fait pas la une, c'est à peine si la presse l'évoque tant il est ici difficile de concevoir qu'un élu emploie…
Expat
Expat - Emploi

"Insécurité, négligence, esclavagisme": enquête dans les dessous des fermes australiennes

L’Australie, c’est easy, facile. Les salaires sont plus élevés, et il y a du soleil toute l’année. Forcément cela attire, et on a envie d’y rester. Pour cela, il faut remplir quelques conditions. Notamment réaliser 88 jours de travail en fermes. Si d’autres solutions existent, celle-ci est la plus utilisée par les PVTites. Disponibilités pour travailler toute l’année, pas besoin d’expérience, les gens se hâtent... Et tombent des arbres une fois qu’ils commencent à se faire arnaquer. Enquête au coeur des fermes et de leurs abus.
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine