Istanbul

EGLISE - Un nouvel évêque ordonné à Istanbul

Samedi 11 juin 2016, la cathédrale du Saint-Esprit située à Harbiye près du centre névralgique de Taksim et qui a accueilli le 29 novembre 2014 la visite du Pape François, ressemblait à une fourmilière. C'est en effet là qu'a eu lieu l'ordination épiscopale de Mgr Ruben Tierrablanca Gonzales, nouveau vicaire apostolique et évêque d'Istanbul succédant à Mgr Louis Pelâtre qui a fait valoir ses droits à la retraite après avoir été nommé à ses fonctions en 1992. 

Le Saint-Père a choisi de nommer un prêtre bien connu dans le diocèse, franciscain mexicain, qui exerce ses fonctions en Turquie depuis plus de 10 ans au sein de l'église Santa Maria de Draperis située sur Istiklal Caddesi. Ancien recteur de l’Université pontificale Antonianum de Rome, il est également responsable de la Fraternité Internationale pour le Dialogue œcuménique et interreligieux en Turquie et est devenu récemment Vicaire Général.

Cette consécration a été présidée par le cardinal argentin Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, assisté de Mgr Lorenzo Piretto, évêque d'Izmir et Mgr Paolo Bizzeti, vicaire apostolique d'Anatolie, officiant en tant que co-consécrants, ainsi que Mgr José Rodríguez Carballo, Ministre Général de l'Ordre des Frères Mineurs. 

Mgr Aram Ateşyan, archevêque arménien apostolique de Turquie, Mgr Athenagoras, métropolite d'Ayvalık et représentant le Patriarcat Oecuménique de Constantinople ainsi Mgr Yusuf Çetin, métropolite syriaque orthodoxe ont tenu à assister à l'ordination, ainsi que certains prêtres de leurs communautés respectives. 

De gauche à droite Mgr Aram Ateşyan, archevêque arménien apostolique de Turquie, Mgr Athenagoras, métroplite d'Ayvalık et représentant le Patriarcat Oecuménique de Constantinople et Mgr Yusuf Çetin, métropolite syriaque orthodoxe

Mgr Louis Pelâtre, Vicaire Apostolique Emérite, Mgr Levon Zekyan, Archevêque Arménien Catholique, Mgr François Yakan, Vicaire Patriarcal des Assyro-Chaldéens de Turquie, ainsi que Mgr Yusuf Sağ, Vicaire Patriarcal des Syriens Catholiques ont évidemment participé à cet événement. 

Mgr Ruben Tierrablanca Gonzales était entouré de deux prêtres assistants, en l'occurrence le père Anton Bulai, Chancelier du Vicariat Apostolique d'Istanbul et secrétaire de la Conférence Epicopale de Turquie, ainsi que le frère Julio Cesar Bunader, Vicaire Général de l'Ordre des Frères Mineurs (O.F.M). 

Prêtres anglicans, protestants, luthériens et presbytériens, syriaques, arméniens se trouvaient à proximité des innombrables autres curés, pères et frères venus des paroisses d'Istanbul, Izmir, İskenderun,... ainsi que de l'étranger (France, Italie, Corée,...). La soeur du nouvel évêque avait également fait le voyage avec un groupe de mexicains.

Les étapes de la célébration

Les nombreux moments forts de cette célébration précédée par le passage de la Porte Sainte du Jubilé de la Miséricorde ont débuté par la lecture effectuée par le père Nicola Masedu, curé de la cathédrale du Saint-Esprit, de la lettre rédigée en latin reçue du Saint Siège désignant le nouveau vicaire apostolique d'Istanbul. Après cette lecture, il a montré la missive aux différents célébrants avant de la présenter à l'assemblée dans laquelle se trouvaient entre autres Martha Elena Federica Barcena Coqui, Ambassadeur du Mexique en Turquie, le Consul Général et le personnel du Consulat du Mexique à Istanbul, Federica Ferrari Bravo, Consule Générale d'Italie à Istanbul et Henri Vantieghem, Consul Général de Belgique à Istanbul ainsi que des diplomates représentant le Brésil, la Hollande et la Pologne.

Pose de la mitre sur la tête du nouvel évêque par le cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales

Le Gouvernorat d'Istanbul, la mairie du Grand Istanbul, les mairies des arrondissements de Beyoğlu, Şişli et Beşiktaş ainsi que la Direction de la Sécurité de l'arrondissement étaient également représentés. Après l'homélie, le cardinal Sandri a posé au futur nouvel évêque, comme le veut la règle, la série de questions concernant son engagement à maintenir la foi et à s'acquitter des devoirs de sa charge et auxquelles le père Ruben a répondu par l'affirmative. 

Ce dernier a ensuite été invité à s'allonger devant l'ordonnant et l'auditoire se mettant à genoux durant les litanies des saints entonnées d'une voix magnifique par le frère İosif Robu de l'église Saint-Antoine. Le futur évêque s'est alors agenouillé devant le consécrateur pour recevoir l'imposition des mains, d'abord par le cardinal, puis par les autres évêques consacrants. Mgr Sandri a ensuite placé le livre des Evangiles ouvert au-dessus de la tête du futur évêque avant de dire la prière d'ordination. 

La célébration s'est poursuivie par l'onction de la tête de l'ordonné par le cardinal qui lui a ensuite remis le livre des Evangiles avant de lui passer l'anneau, symbole de fidélité, à l'annulaire de la main droite. 

Un canon de 800 personnes

Le consécrateur a alors posé la mitre sur la tête du nouveau vicaire apostolique avant de lui remettre entre les mains la crosse puis l'inviter à s'asseoir sur la cathèdre. Paré de tous ses ornements épiscopaux, le nouvel évêque a reçu un baiser de paix du cardinal, puis de tous les évêques et prêtres réunis autour de l'autel.

De gauche à droite Mgr Lorenzo Piretto, évêque d'Izmir, le cardinal Leonardo Sandri, le nouveau vicaire apostolique et évêque d'Istanbul Mgr Ruben Tierrablanca Gonzales et en flou Mgr Louis Pelâtre, vicaire apostolique émérite

A l'issue de la célébration eucharistique, Mgr Ruben Tierrablanca Gonzales a fait un aller-retour par l'allée centrale jusqu'au fond de la nef afin de bénir l'assemblée pendant que le père Claudio Monge, curé de la paroisse Saint-Pierre et Paul de Galata, et qui dirigeait les chants, a réalisé la prouesse de faire chanter le Jubilate Deo en canon par 800 personnes de différentes langues et rites, moment particulièrement chaleureux et émouvant. 

Le nouvel évêque a pris la parole pour remercier notamment tous ceux et celles qui l'ont accompagné pour cet événement et pour évoquer son engagement au sein de ses nouvelles fonctions. Avant la procession finale qui a clôturé cette belle et rare cérémonie, agrémentée également par les choeurs chaldéen, syriaque catholique et arménien catholique, le nouveau vicaire apostolique a signé le registre suivi des différents co-célébrants.



Nathalie Ritzmann (http://www.lepetitjournal.com/istanbul) jeudi 16 juin 2016

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite ! 

 
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine