Istanbul

PIANO – Comment être candidat au concours international de piano Istanbul-Orchestra’Sion ?

Ce concours, fondé en 2013, fait désormais partie des événements prestigieux reflétant le dynamisme culturel d’Istanbul. Afin de pouvoir être un des lauréat récompensés par des concerts en Turquie, en France, en Espagne et, pour le premier prix, d’une dotation de 10.000 dollars, les candidats ont jusqu’au 1er juin 2017 pour envoyer leur dossier.

ConcoursPiano_logoVous êtes pianiste et né après le 31 décembre 1975 ? Vous voulez développer votre carrière internationale ? Vous connaissez une personne répondant à ces critères ? Il est encore temps de s’inscrire à la troisième édition du concours international de piano Istanbul-Orchestra’Sion organisé du 13 au 19 novembre 2017 dans la trépidante métropole turque.

Le jury de ce concours membre de la très renommée fondation Alink-Argerich, et ouvert aux pianistes professionnels ou futurs professionnels de toute nationalité, est composé de Pierre Réach, Frederic Chiu, Jean-Yves Clément, Tamayo Ikeda, Emre Şen, Gülsin Onay et placé sous la présidence de Vahan Mardirossian, des noms, des carrières, des artistes dont les amateurs de piano savent combien ils représentent l’exigence technique et, plus encore, l’exigence de musicalité d’un concours international.

Les candidats au concours international de piano Istanbul-Orchestra’Sion doivent envoyer avant le 1er juin 2017 un enregistrement (format DVD ou fichier audiovisuel) au comité d’organisation du concours qui effectuera la sélection des candidats admis à concourir. Cet enregistrement doit être de bonne qualité technique ; le visage et les mains des candidats doivent être clairement visibles. La durée maximale de cet enregistrement est de 20 minutes et il doit contenir une partie du programme que le candidat jouera durant les épreuves qualificatives du concours.

Le premier prix recevra 10 000 dollars, le deuxième prix recevra 5 000 dollars et le troisième prix recevra 2 500 dollars.

Le premier prix se verra proposer une offre de plusieurs concerts dont un récital dans le cadre de la programmation annuelle de la salle de Spectacle du Lycée Notre Dame de Sion (Istanbul, Turquie), un récital au Théâtre Saint-Bonnet (Bourges, France), un récital durant le Festival "l’Orient de Liszt" des Lisztomanias de 2018 (Chateauroux, France), un récital au Domaine Les Forges de la Vache dans le cadre du cycle des “impromptus” (Nièvre, France), la participation à un concert au Festival de Musique de Vila-seca de 2018 (Vila-seca, Espagne) . Le gagnant pourra accessoirement se voir offrir d’autres concerts dont la liste sera régulièrement mise à jour sur le site internet du concours.

Vous voulez en savoir plus ? Rendez-vous sur le site du concours, http://www.nds.k12.tr/-Concours- pour déposer votre candidature avant le 1er juin.

Vous voulez assister aux épreuves toutes publiques de ce concours qui comprendra notamment, fait tout à fait rare pour un concours, une épreuve avec orchestre, en l’occurence Orchestra’Sion tant apprécié pour son dynamisme à Istanbul ? Réservez-vos dates : du 13 au 19 novembre 2017 au lycée Notre-Dame-de-Sion, décidément à la pointe des initiatives sur la scène de la musique classique à Istanbul.

Eric Taver (http://lepetitjournal.com/istanbul) lundi 20 mars 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

 

 
Une internationale

RESEAU PSY EXPAT – Trouver un psy francophone à l'étranger

Comment être accompagné dans sa mobilité si l’on a besoin d’un suivi psychologique ? Créé par deux psychologues expatriées en Asie, Réseau PsyExpat est une plateforme à but non lucratif qui facilite la recherche de thérapeutes francophones partout dans le monde et les échanges entre professionnels
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine