TWITTER – 1,5 million de messages pour sauver les classes préparatoires

 

Ce lundi, la communauté turcophone sur twitter s'est fortement mobilisée en envoyant plus d'1,5 million de tweets se référant au mot-clé #dershanemolmasaydı ("si ma classe préparatoire n’avait pas existé”). Ils protestent contre la disparition redoutée des dershane, ces établissements d'enseignement privé qui préparent les écoliers et lycéens aux examens

Photo lilpete_1, Flickr/CC

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan a récemment annoncé son intention de les supprimer d'ici 2013-2014. Selon lui, le système des dershane serait devenu insoutenable pour le système éducatif turc. Les élèves se consacreraient trop aux classes préparatoires lors de leurs dernières années de lycée, au détriment des cours. Autre alternative envisagée : transformer ces structures en écoles privées à part entière.

Or le poids de ces dershane est considérable. L'an dernier, d’après un rapport de l’Union des chambres et bourses de Turquie (TOBB), les revenus générés par le secteur auraient dépassé 1,8 milliard de livres turques. On comptait 4.055 structures offrant des services de tutorat privé en Turquie, pour une fréquentation de plus de 1,2 million d’élèves.

Une vague de protestation
Une campagne sur Twitter a été lancée lundi par sosyalmedya.in, un site de surveillance des réseaux sociaux. Le but était de mesurer les réactions du public aux projets du gouvernement. Un total de 187.362 d’utilisateurs, la plupart hostiles, ont posté 1.672.477 tweets à ce sujet, faisant de #dershanemolmasaydı l’un des “top tweets” (TT) mondiaux. Les arguments les plus récurrents fustigeaient la manière dont, selon eux, le plan envisagé allait surtout handicaper les familles les plus modestes.

Le système éducatif turc repose principalement sur un système d'examens. “L’industrie” des dershane prépare les élèves à ces épreuves de sélection. Les élèves brillants issus de foyers modestes se voient offrir des bourses pour y étudier.

“Sans les classes préparatoires, je ne serais pas ingénieur”
Un utilisateur affirme ainsi que “si les classes  préparatoires n'existaient pas, il me serait probablement impossible d’étudier dans le département des relations internationales de l’Université de Boğaziçi”. Plus virulent, un autre utilisateur de la province de Tunceli (est du pays) clame que “si les classes préparatoires n'existaient pas, je serais probablement dans les montagnes (avec le PKK, ndlr) au lieu d'être un ingénieur."

Les experts sont plus partagés. Pour la plupart d’entre eux, si la suppression des dershane est réalisable à court ou moyen terme, le gouvernement devra apporter rapidement une alternative à ces services privés. A moins qu’il ne choisisse de revoir de A à Z le système d’examens…

Tanguy Quidelleur (http://www.lepetitjournal.com/istanbul.html) jeudi 15 novembre 2012

Note: N'hésitez pas à participer au débat dans les commentaires en dessous de cet article.

Istanbul

24 AVRIL 1915-2015 – Le programme des commémorations en Turquie

En ce 24 avril 2015, l’État turc commémore officiellement à Çanakkale (sur les rives du détroit des Dardanelles) le centenaire de la bataille des Dardanelles – ou de Gallipoli – qui opposa les Ottomans aux Alliés franco-britanniques en 1915 et 1916. Mais cette date marque surtout le centenaire du génocide des Arméniens de l’Empire ottoman, commémoré partout dans le monde et notamment en Turquie. Il y a cent ans, ce 24 avril 1915, plus de 200…
A la une

WEB TV EXPAT – Lepetitjournal.com lance sa web TV

Lepetitjournal.com publie désormais sa Web Tv ! Au menu des cinq premiers épisodes: 4 portraits en image des lauréats des Français de l’étranger et un dossier sur l’enseignement français à l’étranger
France/Monde
En direct d'Europe
Turin - actualité italie

25 AVRIL – La Libération, 70 ans après

Le 25 avril est l’un des jours fériés du calendrier italien. Il commémore la libération de Milan et de Turin le 25 avril 1945, une date qui…
Expat
Expat - Emploi

LAOS - Repenser l'idée d'entreprendre

S'installer au Laos, c'est choisir sa qualité de vie, et un engagement humain. Cette dimension est en effet essentielle dans le pays, car on vient pas ici pour faire fortune. La responsabilité sociétale de ceux qui s'y sont installés ne laisse pas de place au doute sur les raisons qui leur ont fait choisir ce pays! Un reportage vidéo du W Project (équipe sociale et solidaire)

MERCI MAMAN – Des bijoux personnalisés qui plaisent à Kate Middleton

Créée il y a sept ans, Merci Maman est une start-up qui propose divers bijoux personnalisables par gravure connaît un succès grandissant au Royaume-Uni et en France. En 2014, elle a bénéficié d'un coup de pouce spectaculaire : Kate Middleton, Duchesse de Cambridge, porte régulièrement l'un des colliers. L’histoire a tout de suite été relayée dans la presse internationale. Rencontre à Londres avec Béatrice et Arnaud de Montille, co-fondateurs de Merci Maman. 
Expat - Politique

ENRICO LETTA – L’ancien Premier ministre italien s'expatrie à Paris

Enrico Letta, prédécesseur de Matteo Renzi à la tête du Conseil des ministres a annoncé sa démission de la Chambre des députés italienne. Il s’apprête à quitter Rome et l’Italie pour Paris afin de prendre la tête de l’Ecole d’affaires internationales de Sciences Po, qui forme de futurs hommes d’affaires à l'international.
Magazine
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala