PLACE TAKSIM - Des fouilles archéologiques pourraient retarder les travaux

 

Avant de creuser le tunnel, une étude archéologique doit être menée dans la zone. Une perte de temps pour les équipes de construction, qui doivent à présent attendre le feu vert des archéologues…

Les travaux de restructuration de la place Taksim pourraient bien prendre plus de temps que les huit mois initialement prévus. Selon le quotidien Radikal, les machines passeront après les fouilles archéologiques, qui se déroulent sous la supervision du Musée archéologique d'Istanbul. Les entreprises se disent surprises et pestent contre le retard que ces fouilles pourraient entrainer.

Des recherches à la main
Mauvaise nouvelle, donc, pour les entreprises de construction, qui devront prendre leur mal en patience en attendant la fin des recherches archéologiques pour débuter les travaux du tunnel. Selon le journal Radikal, les fouilles seront principalement effectuées à la main.

Huit mois étaient initialement annoncés pour la rénovation de la place, qui doit être rendue piétonne par la construction d’un tunnel souterrain, mais il est impossible de prévoir la durée de ces fouilles. Selon le Musée archéologique d'Istanbul, si des vestiges sont mis à jour, la zone sera élargie. Le personnel du musée a rencontré les représentants de l'entreprise de construction Kalyon, qui a remporté l'appel d'offre pour le projet. Il leur a été clairement signifié que les travaux ne commenceraient qu'une fois les fouilles achevées.

Tombes génoises et sarcophages
Des archives du musée attestent que certains monuments ou objets historiques sont enfouis sous cette zone. Des fouilles réalisées entre 2000 et 2001 ont révélé une série de tombes datant de l'époque génoise aux alentours de l'avenue Cumhuriyet. Selon le musée, ces tombes pourraient s'étendre jusque sous la zone de travaux. Des sarcophages du Vème siècle avaient aussi été découverts au moment de la construction du Centre culturel Atatürk. Ils pourraient se révéler nombreux dans cette zone, expliquent les archéologues.

La municipalité d'Istanbul et la société de construction Kalyon n'ont fait aucun commentaire sur cet événement qui vient ralentir leurs projets. Les travaux avaient commencé fin octobre à l’entrée de la rue Zambak (qui donne sur l’avenue Tarlabaşı) et au niveau de l’hôtel Divan, aux entrées et sorties du futur tunnel. Les accès sont désormais fermés et protégés par des panneaux. La mairie d’Istanbul a annoncé la fermeture partielle à la circulation des alentours de la place.

Ce nouvel épisode vient renforcer les critiques des opposants à cette rénovation, principalement des riverains et des ONG. Le projet s’est notamment attiré les foudres de la chambre des architectes d'Istanbul. L’identité historique de la place s'en trouverait modifiée de manière irréversible selon eux.

Marlène Alibert (http://www.lepetitjournal.com/istanbul.html) lundi 12 novembre 2012

Istanbul

24 AVRIL 1915-2015 – Le programme des commémorations en Turquie

En ce 24 avril 2015, l’État turc commémore officiellement à Çanakkale (sur les rives du détroit des Dardanelles) le centenaire de la bataille des Dardanelles – ou de Gallipoli – qui opposa les Ottomans aux Alliés franco-britanniques en 1915 et 1916. Mais cette date marque surtout le centenaire du génocide des Arméniens de l’Empire ottoman, commémoré partout dans le monde et notamment en Turquie. Il y a cent ans, ce 24 avril 1915, plus de 200…
A la une

WEB TV EXPAT – Lepetitjournal.com lance sa web TV

Lepetitjournal.com publie désormais sa Web Tv ! Au menu des cinq premiers épisodes: 4 portraits en image des lauréats des Français de l’étranger et un dossier sur l’enseignement français à l’étranger
France/Monde
En direct d'Europe
Turin - actualité italie

25 AVRIL – La Libération, 70 ans après

Le 25 avril est l’un des jours fériés du calendrier italien. Il commémore la libération de Milan et de Turin le 25 avril 1945, une date qui…
Expat
Expat - Emploi

LAOS - Repenser l'idée d'entreprendre

S'installer au Laos, c'est choisir sa qualité de vie, et un engagement humain. Cette dimension est en effet essentielle dans le pays, car on vient pas ici pour faire fortune. La responsabilité sociétale de ceux qui s'y sont installés ne laisse pas de place au doute sur les raisons qui leur ont fait choisir ce pays! Un reportage vidéo du W Project (équipe sociale et solidaire)

MERCI MAMAN – Des bijoux personnalisés qui plaisent à Kate Middleton

Créée il y a sept ans, Merci Maman est une start-up qui propose divers bijoux personnalisables par gravure connaît un succès grandissant au Royaume-Uni et en France. En 2014, elle a bénéficié d'un coup de pouce spectaculaire : Kate Middleton, Duchesse de Cambridge, porte régulièrement l'un des colliers. L’histoire a tout de suite été relayée dans la presse internationale. Rencontre à Londres avec Béatrice et Arnaud de Montille, co-fondateurs de Merci Maman. 
Expat - Politique

ENRICO LETTA – L’ancien Premier ministre italien s'expatrie à Paris

Enrico Letta, prédécesseur de Matteo Renzi à la tête du Conseil des ministres a annoncé sa démission de la Chambre des députés italienne. Il s’apprête à quitter Rome et l’Italie pour Paris afin de prendre la tête de l’Ecole d’affaires internationales de Sciences Po, qui forme de futurs hommes d’affaires à l'international.
Magazine
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala