Non imposable, non assujetties à l’ISF, aucune contrainte pendant la période de démembrement, exposition au marché immobilier, diversification du risque ; développer son patrimoine en achetant des parts de SCPI en nue-propriété semble bien être une des solutions de création de revenus complémentaires les plus intéressantes pour les non-résidents.

 

L’achat de parts de SCPI est en soit intéressant dès lors que l’on veut s’exposer au marché immobilier sans en subir les inconvénients liés à sa gestion. En effet, en investissant dans une part de SCPI, vous investissez dans une société (SCPI) qui elle même va investir dans plusieurs biens immobiliers professionnels, bien plus rentables et bien moins volatiles que l’immobilier d’habitation. La SCPI gère tout le parc immobilier à votre place et touche ainsi des loyers qu’elle reverse ensuite aux détenteurs de parts. Les SCPI sont donc d’excellents placements de rendement qui vous permettent de toucher un bon complément de revenu annuel.

Si vous n’avez pas besoin de revenus dans l’immédiat et que vous cherchez un complément de revenus pour votre retraite, alors la nue-propriété est encore plus adaptée à votre situation.

En effet, acheter la nue-propriété revient à acheter 65€ aujourd’hui une part qui  en vaut 100€ : votre capital est alors bloqué pendant 10 ans, mais vous récupérez au terme, la pleine propriété et donc les loyers qui vont avec (de l’ordre de 5.5% en 2012). Ce placement à long terme est donc une excellente façon de préparer sa retraite, sans aucune gestion et sans augmenter ses impôts en France pendant 10 ans.

N’hésitez donc pas à nous contacter pour plus de renseignements, nous sommes à votre service.

Florent VAUDELIN

My Expat

A la une
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Sao Paulo - Actualité Brésil

LENA ET LA MODE - "Photo du jour"

Chaque vendredi, retrouvez "Lena et la mode", une série de dessins humoristiques sur le rapport des jeunes Brésiliennes à la mode. Ces…
Expat
Expat - Emploi

Une "French touch" pour faire du vin en Virginie

"Je devais rester un an et je ne suis jamais parti." Comme Matthieu Finot, par goût du défi, de la liberté de créer ou du pays lui-même, des vignerons français s'installent en Virginie pour faire le vin dont rêvait Thomas Jefferson, il y a deux siècles.

COACHING - Peut-on s'expatrier et changer de carrière ?

Quitte à changer de carrière, pourquoi pas aussi changer de pays ? Partir, c’est s’offrir une page blanche pour se réinventer. Le nouveau pays concrétise naturellement le virage que l’on veut prendre. L’ailleurs, c’est aussi là où votre ancienne image ne vous collera plus à la peau. Pensée magique ou pas?
Expat - Politique

EXPATRIATION – Fuite à droite, ouverture à gauche

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur "l’exil des forces vives" vient d’être adopté à l’Assemblée à une courte majorité. Toutefois, le débat demeure entre la droite et la gauche pour savoir ce que représente aujourd’hui l’expatriation des Français dans le monde. Entre "un atout dans la mondialisation" pour le PS et la nécessité de "refaire de la France une terre de réussite" pour l’UMP, chacun campe sur ses positions
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.