Après une expérience de plusieurs années en France, Karine a monté son agence web à Singapour. Elle vient d’embaucher deux jeunes collaborateurs, Français également et fraîchement expatriés.

Avec la Caisse des Français de l’Etranger, vous pouvez leur garantir une couverture sociale adaptée et leur permettre de garder le lien avec la Sécurité sociale française. La CFE couvre 3 risques : maladie-maternité-invalidité, accidents du travail, vieillesse (retraite de base de la Sécurité sociale). Vous pouvez choisir de vous prémunir contre un ou plusieurs de ces risques et cela pour l’ensemble ou une partie de vos collaborateurs.

Pour adhérer, deux solutions s’offrent à vous : vous pouvez soit leur proposer d’adhérer en tant que particulier salarié et leur demander de réaliser eux-mêmes leurs démarches auprès de la CFE, soit les prendre en charge en tant « qu’entreprise mandataire ». Dans le premier cas, ils devront s’acquitter des cotisations trimestrielles eux-mêmes. Dans le second cas, vous règlerez leurs cotisations directement auprès de la CFE et serez l’interlocuteur de la Caisse si nécessaire (accident du travail, indemnités journalières...).

Plus d’information sur www.cfe.fr

A la une
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

RECRUTEMENT - Comment trouver un premier emploi au Canada ?

Elisa est actuellement recruteuse dans le secteur des technologies de l'information au Canada. Elle nous apporte son expertise du monde du travail au Québec pour les nouveaux arrivants mais également beaucoup d'autres informations utiles...

EXPATRIATION - La Coréegraphie

Le W Project s'est rendu à Séoul, Corée du Sud. Quelle surprise ! A vrai dire nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… mais le wifi et les téléphones gratuits dans le métro nous ont vite convaincus ! Le pays le plus connecté au monde renferme en effet de belles opportunités… à condition de faire les efforts nécessaires et apprendre cette complexe chorégraphie qu’est le business coréen. Reportage vidéo
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie