Sept établissements français apparaissent dans le classement des établissements supérieurs 2012-2013 du Times Higher Education. Dans le top 3 français, l’ENS (Ecole Normale supérieure) de Paris conserve sa 59° place, suivie de Polytechnique (62° rang, + 1 place) et de l’université Pierre-et-Marie-Curie (81° place, + 3 places). L'université Paris-Diderot se hisse à la 166e place (contre 169 en 2011) et l’ENS Lyon recule de 29 places (de 141 à 170). Deux universités françaises apparaissent pour la première fois dans le classement : Paris Sud (92e) et l’université Joseph-Fourier de Grenoble (180e place)


© Mike Kemp/Blend Images/Corbis

Un rééquilibrage entre l'est et l'ouest du monde

Si les universités anglo-saxonnes continuent de truster les 25 premières places, les auteurs du classement notent un recul global de la position des établissements américains comme britanniques. Par exemple, 51 des 76 institutions américaines du top 200 et 19 des 31 institutions britanniques voient leur place se dégrader.
Ce mouvement profite notamment aux universités asiatiques (Chine, Corée, Taiwan, Singapour) et traduit un rééquilibrage entre l’ouest et l’est de la planète. Ainsi, deux universités chinoises du top 200 progressent : l’université de Pékin passe de la 49e à la 46e place et l’université Tsinghua (Pékin) progresse de 19 places, de la 71e à la 52e.

En Europe : un fossé nord-sud
En Europe, le fossé se creuse entre le nord et le sud du continent. En Europe du nord, les universités néerlandaises confortent leurs places : les 12 institutions des Pays-bas progressent toutes et le pays arrive à la 3e place mondiale (après les Etats-Unis et le Royaume-Uni et juste devant l’Allemagne.) Les universités allemandes et danoises sont globalement en progression. En revanche, l’Espagne, l’Italie, le Portugal et la Grèce sont en déclin, aucun des pays n’arrivant à rejoindre le top 200. La seule université qui y figurait (Pompeu Fabra, Barcelone) quitte cette année le classement.  


Une méthodologie en treize critères
Le classement du Times Higher Education est établi à partir de 13 critères regroupés en 5 grandes parties. L’enseignement, les citations et la recherche comptent chacun pour 30 % de la note finale. Le financement par l’industrie et l’innovation compte pour 2,5 % et enfin l’internationalisation pour 7,5 %.
Mathieu Oui (www.letudiant.fr) jeudi 1er novembre

En savoir plus


Lire la suite du dossier sur le site de notre partenaire L'étudiant.fr



A la une

RETOUR D'EXPATRIATION - 10 conseils pour le réussir

Si une large part des expatriés reviennent après un séjour à l’étranger allant de deux à six ans, ils sont de plus en plus nombreux à renoncer au retour, surtout passé le cap des dix ans de vie à l’étranger. Le choc culturel inversé associé à de nombreuses difficultés économiques rendent le retour au pays difficile, car les employeurs français ne reconnaissent pas ou peu l’expérience acquise à l’étranger, sans compter que les “expats’” sont…
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Varsovie - Actualité

MASSACRE DE KATYN - Commémoration

Le Président Bromislaw Komorowski et les ambassadeurs de 20 pays étaient réunis dans la Citadelle de Varsovie, mercredi, lors d'une…
Sao Paulo - Actualité Brésil

LENA ET LA MODE - "Entre quatre murs"

Chaque vendredi, retrouvez "Lena et la mode", une série de dessins humoristiques sur le rapport des jeunes Brésiliennes à la mode. Ces…
Expat
Expat - Emploi

RETOUR D'EXPATRIATION - 10 conseils pour le réussir

Si une large part des expatriés reviennent après un séjour à l’étranger allant de deux à six ans, ils sont de plus en plus nombreux à renoncer au retour, surtout passé le cap des dix ans de vie à l’étranger. Le choc culturel inversé associé à de nombreuses difficultés économiques rendent le retour au pays difficile, car les employeurs français ne reconnaissent pas ou peu l’expérience acquise à l’étranger, sans compter que les “expats’” sont souvent perçus comme arrogants (comprenez: gourmands au niveau du salaire et volontaires pour prendre des responsabilités). Voici les conseils d'Anne-Laure Fréant, de retour après un séjour de cinq au Canada et d'un an en Nouvelle-Zélande, pour retravailler rapidement en France.

VILLE DURABLE EN TURQUIE – Pour la France, “le potentiel est énorme”

Istanbul accueillera le 23 septembre un grand “colloque franco-turc sur la ville durable”. Ubifrance, agence française pour le développement international des entreprises, organise cet évènement avec le soutien de Vivapolis et de nombreux partenaires*. Près de 250 participants sont attendus à l’hôtel Grand Hyatt, dont une cinquantaine de France. Eric Fajole, directeur d’Ubifrance Turquie, nous en dit plus sur ce colloque.
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – Un Franco-allemand en charge des Français de l’étranger

A 36 ans, le député du Lot-et-Garonne remplace au pied levé Thomas Thévenoud comme secrétaire d’Etat chargé du Commerce Extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Pur produit des grandes écoles françaises, de père allemand, cet ancien partisan de Strauss-Kahn avait choisi de soutenir Hollande lors des primaires du PS
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.