Le Cours Sainte-Anne : des programmes scolaires solides pour les enfants expatriés

Vous allez bientôt partir ou vous envisagez fortement de le faire, et vous vous posez de très nombreuses questions. Sur tous les plans. Le déménagement, l’emménagement, l’intégration sur place, l’adaptation, le changement culturel… Surtout quand vous partez avec vos enfants, ce qui ajoute une appréhension en plus, et non des moindres. Dans quelle école vont-ils aller ? Y aura-t-il de la place dans l’école qui nous semble la meilleure ? Le niveau ne sera-t-il pas trop difficile ? Trop facile ? Et s’ils doivent apprendre la langue locale, comment cela va-t-il se passer ?
Autant de questions auxquelles vous n’avez peut-être encore que peu de réponses. 

Et si l’enseignement par correspondance était finalement une possibilité à envisager ? Vous n’y aviez peut-être jamais songé auparavant, la question ne se posait sans doute pas alors. Et pourtant quand on y pense, n’y a-t-il pas meilleure occasion de vivre cette expérience qu’en expatriation ?

A qui s'adresser ? 

Le Cours Sainte-Anne est un cours d’enseignement par correspondance, spécialiste du primaire. Les programmes sont dispensés sur toutes les classes de la Moyenne Section jusqu’à la 6ème incluse.

Reconnu depuis une vingtaine d’années par le rectorat de Paris, plus de 3500 familles en ont bénéficié jusqu’à aujourd’hui et une trentaine d’écoles dispensent leurs programmes, en France et à l’étranger.

Le Cours Sainte-Anne a volontairement choisi de consacrer toute son énergie et son savoir-faire à ces classes de fondation. Ses programmes ont été élaborés en s’appuyant sur les méthodes dites classiques, adaptées aux enfants d’aujourd’hui et modulables en fonction des difficultés rencontrées.

Un tiers des familles actuellement inscrites au Cours Sainte-Anne vivent en expatriation.

Quels types de programmes ?

Le Cours Sainte-Anne propose différents programmes en fonction des besoins de l’enfant et des attentes du parent.

1 - Des scolarités complètes

Une scolarité chez vous, comme à l’école :

-  Toutes les matières de chaque classe sont dispensées

-  2 à 4 heures maximum par jour de travail en fonction de la classe sont à y consacrer

-  Une vingtaine de devoirs à l’année sont à envoyer à la correction

-  Des relevés de notes, des certificats de scolarité et des certificats de passage en classe supérieure

sont délivrés

2 - Des scolarités partielles

Les scolarités dites partielles portent sur une matière principale comme le français ou le calcul, ou bien les deux, tirées de nos scolarités complètes.

Cette formule est particulièrement appréciée de nos familles expatriées, dont les enfants sont pour la plupart scolarisés en école internationale. Les enfants suivent ainsi un programme complet dans la matière choisie, comme dans un parcours français classique. À l’issue de ce cursus, le relevé de notes leur permet, une fois de retour en France, de valider un niveau pour le passage en classe supérieure dans la matière choisie.

3 - Programmes Courts Expat’

Ces programmes ont été pensés spécialement pour les familles expatriées désireuses de maintenir les bases du niveau de français de leurs enfants mais qui, faute de temps, ne peuvent suivre une scolarité partielle à part entière.

Il s’agit de programmes allégés et condensés, représentant 30 à 60 heures de travail sur l’année. Seuls dix devoirs sont à envoyer à la correction. Un relevé de notes atteste du travail et des acquis de l’élève pour préparer un éventuel retour en France.

Mieux connaître son enfant

Les retours de témoignages soulignent régulièrement ce facteur de choix. L'école à la maison en expatriation est un moyen de prendre le temps d'apprendre à mieux connaître son enfant. Transmettre, travailler ensemble, réapprendre, le voir progresser et mûrir, apportent aux parents une joie toute particulière. 

Transmettre les fondamentaux

Pourquoi méthode classique? L'avantage réside dans le fait qu'elle est accessible à chaque type d'enfants. Elle n'est pas spécifique, elle est universelle. Apprendre à lire, analyser, s'excuser, restituer et mémoriser sont autant d'acquis fondamentaux qui sauvèrent être des piliers inébranlables pour toute une scolarité 

Etre accompagné, où que l’on soit

Non seulement le répétiteur dispose d’indications pédagogiques précises tout au long des programmes mais il peut entrer en contact direct avec l’équipe pédagogique, ce qui lui permet de ne pas se sentir seul. Au Cours Sainte-Anne, le correcteur attribué à chaque famille constitue une aide réelle, une référence, et un appui au quotidien. Les correcteurs sont responsables de leurs élèves, comme un maître d’école, et les parents sont en relation directe avec eux. Des séances en visio-conférence sont également proposées,ce qui permet :

-  de reprendre certains points du programme posant problème ou n’ayant pas été vus par l’enfant au cours de sa scolarité

-  pour la correctrice d’évaluer oralement les acquis de l’élève

-  ou tout simplement de construire un contact visuel avec la correctrice du Cours Sainte Anne

Toute l’équipe du Cours Sainte-Anne se rend disponible pour répondre à vos interrogations et vous conseiller dans vos démarches, dans la droite ligne des valeurs familiales qui animent notre école depuis sa création il y a maintenant 20 ans. Nous pourrons notamment vous orienter vers d’autres familles ayant déjà vécu cette expérience : s’il est parfois difficile de « sauter le pas » et de choisir l’enseignement à distance, il s’avère toujours être une pratique enrichissante pour les parents et pour les enfants.

 
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Benjamin Martinie, alias "Tolt". Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
 Bleu Blanc Box
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine