Déménager avec un animal: Comment le préparer à l’incroyable voyage !

Ca y est vous en êtes sûre, vous allez vous envoler pour de nouvelles aventures ! Vous avez toute une liste de choses auxquelles penser afin de préparer au mieux votre déménagement : trouver un logement, votre déménageur, penser aux enfants et enfin à votre adorable compagnon. Déménager un animal, c’est comme expatrier un être humain finalement, il aura besoin de certaines attentions et de préparation. Voici quelques conseils afin de vous guider dans sa mobilité et de rendre l’emménagement de votre animal adoré plus agréable :


Tout comme vous,  il a aussi ses papiers et pièces d’identité.

En fonction de votre destination ou du moyen de transport que vous choisissez, vous pourrez avoir à vous procurer différents documents, et attention aux formats qui peuvent changer en fonction de votre destination. Renseignez-vous bien ou vous prenez le risque de voir votre animal bloqué en quarantaine pendant une certaine période.

D’une manière générale, voici la liste des documents qui peuvent vous être demandés:
- Carnet de santé à jour
- Certificat de vaccination : attention au délai de vaccination par rapport à l’âge de l’animal et à votre date de départ, votre animal doit avoir plus de 3 mois et le délai légal est de 21 jours.
- Passeport européen pour animaux domestiques : Vaccination contre la rage, puce électronique ou tatouage, vaccination et antécédents médicaux.
- Certificat international de bonne santé : Par le vétérinaire, 9 jours avant le départ.

Cette étape de prise de connaissance est d’autant plus importante que certains pays sont stricts en matière d’importation animale et vont vous demander plus de documents ; n’hésitez donc pas à faire un tour sur le site de l’ambassade française de votre pays de destination. Certaines espèces ou races peuvent être interdites en fonction du pays ou du transport.

Si vous voyagez au sein de l’Union Européenne, les consignes sont généralement moins strictes et moins de documents vous seront demandés. Notez cependant que certains pays tels que l’Irlande ou le Royaume-Uni ont des conditions spécifiques à prendre en compte.


Vous deviendrez son unique point de repère.

Un déménagement peut être vécu comme quelque chose de difficile pour un animal qui instinctivement construit sa vie autour de points de repère. Si l’on recommande souvent de faire découvrir à son chien ou chat son nouvel habitat avant le déménagement, ceci est parfois impossible quand on part pour l’international.

Lors du déménagement ou de l’emménagement, veillez bien à lui réserver un espace hors du chantier avec ses jouets ou friandises préférés. Tout un tas de questions se bousculeront dans sa tête : « j’ai perdu mon territoire, que va-t-il m’arriver ? Que va-t-il arriver à mon maître ? » Offrez-lui un peu de votre temps, montrez-lui que vous êtes là et que vous ne l’abandonnez pas, notamment pendant la période du transport.

Une fois arrivé sur place, toutes ses marques auront disparu et pendant un moment, vous deviendrez son unique point de repère. Pendant cette étape d’acclimatation, votre animal aura peut-être un comportement différent, il se cachera ou aura une perte d’appétit. Ceci est tout à fait normal, mais faites attention à ce que cela ne dure pas trop longtemps. Petit à petit il s’adaptera à sa nouvelle maison, au nouveau climat ou aux nouveaux voisins.


Le choix du transport

Si pour lui le transport idéal reste la voiture à vos côtés, vous avez peut-être l’obligation d’opter pour le bateau ou l’avion. L’un comme l’autre peut s’avérer être contraignant, encore une fois renseignez-vous bien.

Le choix de l’avion est souvent le premier qui nous vient à l’esprit. En effet ce transport est plus rapide et peut-être plus simple à organiser. Par exemple, certaines compagnies vous autorisent à réserver la place de votre petit animal comme s’il s’agissait d’un bagage à main. En revanche, si votre animal fait plus de 4 ou 6 kg, vous devrez le placer en soute ou le faire voyager par fret en fonction de son poids et de sa race. Notez que chaque compagnie a un quota d’animaux autorisés par vol ou par passager afin d’éviter que l’avion ne se transforme en arche de Noé. Certaines compagnies aériennes peuvent exiger des tranquillisants, renseignez-vous bien et demandez conseil à votre vétérinaire.

Le bateau peut parfois représenter moins de contraintes que l’avion ; en fonction de sa taille, votre animal pourra voyager dans le chenil du bateau ou dans votre voiture. Si votre animal voyage dans votre voiture, c’est comme pour les bébés, n’oubliez surtout pas de laisser les fenêtres légèrement ouvertes et de bien l’hydrater.

Quel que soit votre choix, faites bien attention à tous les documents qui vous seront demandés lors des contrôles et à toutes les conditions.

Ainsi vous avez différentes options concernant le transport de votre compagnon, préparez-lui un petit coin cosy dans sa cage avec de l’eau, un peu de nourritures et quelques friandises.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter AGS, spécialiste en déménagement et relocation dans le monde entier. 

 

 
Une internationale

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
 Bleu Blanc Box

Caroline Gaujour et Bleu Blanc Box : un partenariat haut en couleur !

Si vous êtes lecteur de notre édition stambouliote, peut-être avez-vous déjà entendu parler de Caroline Gaujour ? L'illustratrice installée depuis maintenant plus de deux ans dans la capitale turque a lancé son blog "dessinsdexpat.com" ainsi qu'une bande dessinée où elle retrace en dessins et avec beaucoup d'humour la vie et la condition d'expatrié(e). Elle vient récemment de nouer un partenariat avec Bleu Blanc Box. Cliquez ici pour en savoir plus
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine
En direct de nos éditions locales