Haute-Corse: deux feux "non maîtrisés", des reprises dans le Cap Corse


Deux incendies en Haute-Corse qui ont parcouru environ 2.000 hectares de végétation depuis la nuit de jeudi, sans faire de victime, n'étaient pas maîtrisés dimanche, avec plusieurs reprises dans le Cap Corse malgré une absence de vent, a-t-on appris auprès des pompiers.

"Les incendies de Manso (Balagne) et Pietracorbara (Cap Corse) sont non maîtrisés malgré une absence de vent", ont déclaré les pompiers de Haute-Corse, tout en précisant l'absence de victimes. Plusieurs reprises ont eu lieu dans le Cap Corse dimanche, où la situation n'était "pas simple", a-t-on ajouté de même source.

Environ 200 hommes, deux Traker, un Canadair et des hélicoptères restaient à l'oeuvre pour tenter de maîtriser ce feu qui a parcouru 1.800 hectares de maquis depuis la nuit de jeudi à vendredi. Ils ont été appuyés par un détachement héliporté venu en renfort des Bouches-du-Rhône.

Un deuxième incendie, moins important, à Manso, en Balagne, au sud de Calvi, mobilisait dimanche "60 pompiers pour traiter les fumerolles, le bilan est de 102 hectares de forêt brûlés", ont indiqué les pompiers, précisant que "le feu est calmé mais pas maîtrisé, il peut encore repartir" sur ce site très difficile d'accès.

"Nous jonglons entre les deux feux, la priorité étant d'en finir complètement avec celui de Manso, étant donné que c'est de la forêt alors qu'il s'agit de maquis dans le Cap Corse", ont indiqué les pompiers, "Les renforts commencent à rentrer sur le continent. La nuit devrait être un peu fraîche, ce qui serait plutôt favorable".

Trois autres départs de feu ont eu lieu en Haute-Corse dans la journée, dont un à Borgo, au sud de Bastia, qui a parcouru 900 m2 et menacé des habitations. Ce feu est maîtrisé mais pas éteint. Les deux autres ont été éteints rapidement.

A Bastia, plusieurs feux se sont déclarés dans la soirée de vendredi, dont certains à proximité d'immeubles d'habitations, et un homme est en garde à vue depuis la nuit de vendredi à samedi.

Cet homme, "soupçonné d'avoir provoqué cinq feux", a été aperçu "non loin du point de départ du troisième feu", selon des éléments de l'enquête.

Une information judiciaire a été ouverte dimanche après-midi pour des faits criminels de "destruction volontaire de bois, forêts, maquis (...) pouvant causer des dommages à autrui" ainsi que pour conduite en état d'ébriété, conduite sans permis et port d'arme blanche, a-t-on appris auprès du parquet, qui a demandé son placement en détention provisoire.

Depuis mi-juillet, le Sud-Est de la France et la Corse connaissent des incendies à répétition qui ont détruit plus de 7.000 hectares de végétation.

© 2017 Agence France-Presse
 
Une internationale
 Bleu Blanc Box
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine
En direct de nos éditions locales