Iran: le président sortant Hassan Rohani largement en tête


Le président iranien sortant Hassan Rohani était en passe samedi d'être largement réélu dès le premier tour de la présidentielle de vendredi, totalisant environ 56% des voix face à son adversaire conservateur Ebrahim Raissi, selon des résultats partiels.

Si elle devait se confirmer, une large victoire dès le 1er tour devrait permettre au religieux modéré de poursuivre sa politique d'ouverture au monde entamée par l'accord nucléaire historique avec les grandes puissances, conclu en juillet 2015 pendant son premier mandat.

"Sur 25,9 millions de bulletins dépouillés, Rohani en obtient 14,6 millions et Raissi 10,1 millions", a déclaré le vice-ministre de l'Intérieur, Ali Asghar Ahmadi en direct à la télévision d'Etat Irib.

Il a précisé qu'il y avait eu "plus de 40 millions de votants" sur 56,4 millions d'électeurs inscrits.

Cela signifie que selon ces résultats partiels, M. Rohani a obtenu environ 56% des voix et M. Raissi 39% des voix.

Le ministère de l'Intérieur doit annoncer progressivement les résultats qui arrivent de différentes provinces avant ceux des grandes villes, dont Téhéran.

Dans une première réaction et avant même l'annonce de ces résultats partiels, des dirigeants conservateurs ont reconnu la victoire de M. Rohani.

"Les premiers décomptes montrent que M. Rohani est le vainqueur (...) et il faut le féliciter", a écrit sur le réseau social Telegram Alireza Zakani, ancien député conservateur qui avait activement participé à la campagne contre la réélection de Hassan Rohani.

Le premier vice-président de Rohani, le réformateur Es-Hagh Jahanguiri, qui s'était retiré de la course présidentielle en appelant à voter Rohani, s'est félicité sur Twitter de "la grande victoire de la nation iranienne".

Vendredi, les journalistes de l'AFP avaient constaté un vote massif et enthousiaste des électeurs à Téhéran et en province.

Face à cette forte affluence, le vote a été prolongé de six heures et s'est achevé à minuit (19h30 GMT). Même après 18 heures de vote d'affilée, des électeurs attendaient encore leur tour de voter et certains n'ont pas pu le faire.

- Etendre l'ouverture -

M. Rohani, 68 ans, briguait un dernier mandat de quatre ans et affrontait Ebrahim Raissi, religieux conservateur de 56 ans proche du guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei.

Elu en 2013, il a consacré la majeure partie de son premier mandat à la négociation d'un accord nucléaire historique avec six grandes puissances, dont les Etats-Unis, ennemi de l'Iran depuis la révolution islamique de 1979.

En échange d'une levée partielle des sanctions internationales qui frappaient l'Iran depuis près de 10 ans, Téhéran s'est engagé à limiter son programme nucléaire à des fins strictement civiles.

Cet accord n'a pas attiré les investissements étrangers espérés et n'a pas eu d'impact direct sur la vie quotidienne des Iraniens qui restent durement frappés par le chômage: 12,5% de la population, 27% des jeunes.

Mais il a en revanche permis à l'Iran d'entamer son retour sur la scène internationale, une politique d'ouverture qu'entend poursuivre M. Rohani lors de son second mandat si sa victoire dès le premier tour se confirme.

Un pourcentage élevé lui donnerait les coudées plus franches et pourrait même lui permettre d'étendre cette ouverture à la société iranienne où les atteintes aux libertés restent nombreuses.

Le président en Iran n'est cependant pas le seul à prendre des décisions dans ce domaine. Elles doivent aussi recevoir l'aval du guide suprême Ali Khamenei, du puissant pouvoir judiciaire et parfois des Gardiens de la révolution, l'armée d'élite d'Iran.

Le scrutin s'est tenu deux jours après la décision américaine de renouveler l'allègement des sanctions contre l'Iran, conformément à l'accord nucléaire de 2015.

Mais la méfiance entre Téhéran et Washington demeure et l'administration américaine a assorti cette mesure de nouvelles sanctions ciblées liées au programme de missiles balistiques de l'Iran.

Le président américain Donald Trump, hostile à l'Iran, a en outre réservé son premier déplacement à l'étranger à un sommet avec des dirigeants musulmans prévu dimanche en Arabie saoudite, grand rival régional de Téhéran.

© 2017 Agence France-Presse
 
Une internationale
 Bleu Blanc Box

HERVÉ HEYRAUD – Une Bleu Blanc Box pour faire plaisir à toute la famille !

Directeur et fondateur du site lepetitjournal.com, le journal des Français et des Francophones à l’étranger, Hervé Heyraud sait de quoi il parle quand il est question d’expatriation. Que ce soit en Asie, ou encore en Amérique du Sud, pendant plus de 13 ans il a exploré d’autres contrées, bien loin de notre Hexagone. Toutes ces années, certains produits ou certaines habitudes bien françaises ont pu lui manquer… L’idée de la Bleu Blanc Box… Cliquez ici pour en savoir plus
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 

COACHING - Avancer sans bouger...

Vous tournez en rond, sans but précis. Vous vous sentez triste, insatisfait, perdu, frustré, bloqué voire inutile ? Dans sa nouvelle rubrique, Nicolas Serres Cousiné vous dévoile la première étape pour avancer sereinement vers une vie qui vous ressemble : commencez par ne plus bouger !
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine
En direct de nos éditions locales