Partez à l’International !

Dès leur deuxième année d’étude, les étudiants de l'ESDHEM peuvent passer un semestre aux Etats-Unis ou en Chine sur les campus de SKEMA situés à Raleigh en Caroline du Nord et à Suzhou, dans la banlieue de Shanghai.

Objectif : améliorer le niveau en anglais et, pour ceux qui auront choisi la Chine , les initier au mandarin tout en vivant une expérience unique. Outre l’enseignement en gestion, les étudiants continuent ainsi la préparation des épreuves des concours des Grandes Ecoles de commerce tout en améliorant leur niveau linguistique.

En parallèle, ils ont l’opportunité de découvrir la culture de ces deux pays aux côtés d'étudiants de prestigieuses universités locales.

Suzhou, surnommée la Venise de l’Orient pour ses nombreux canaux et jardins traditionnels, n’en est pas moins l’un des centres technologiques les plus en pointe dans le monde (plus de deux millions d’habitants, 118 entreprises sur les 500 plus importantes du monde...etc.)

Raleigh, en Caroline du Nord, est le premier technopôle américain. Au cœur du Centennial campus, SKEMA offre la possibilité aux étudiants de côtoyer un tissu économique dense, d’échanger avec des étudiants venus du monde entier puisqu’on dénombre pas moins de 16 universités, dont la prestigieuse North Carolina State University.


TEMOIGNAGE

Guillaume, élève en 2ème année d’ESDHEM Gestion, a passé un semestre à Suzhou

« J’ai choisi la Chine plutôt que les Etats-Unis car je voulais vivre dans un pays très différent de la France. C’était aussi l’occasion de commencer l’apprentissage d’une nouvelle langue et de voir de quoi j’étais capable, dans un environnement qui diffère complétement du modèle européen.

Au sein du campus SKEMA de Suzhou, j’ai pu participer à la vie associative de l’école : j’ai eu la chance d’être membre de l’association « Hand in Hand », ayant pour but de venir en aide aux enfants migrants de la campagne vers la ville. Nous avions pour mission de récolter des fonds, de leur enseigner l’anglais, la géographie et les mathématiques.

Ce semestre a été également l’opportunité de faire de belles rencontres et de voyager : j’ai vécu en colocation avec deux étudiants chinois. Mes colocataires m’ont vraiment permis de m’intégrer tout en me faisant découvrir le pays. C’est aussi l’occasion de parfaire mon anglais tout en progressant en mandarin.

Mon semestre a aussi été riche en voyages : j’ai découvert Shanghai, Pékin, Xi’an, Tongli, Guilin, Yangshuo mais également plusieurs villes japonaises : Osaka, Kyoto et Tokyo.

J’ai validé mon semestre avec une très bonne moyenne générale ; le tout, dans un programme intégralement enseigné en anglais comme : Business in China, Finance, Communication skills, Leadership & management, Chinois…  Cette expérience reste unique et hors du commun pour des étudiants âgés de 19 - 20 ans.  

 
Une internationale

RESEAU PSY EXPAT – Trouver un psy francophone à l'étranger

Comment être accompagné dans sa mobilité si l’on a besoin d’un suivi psychologique ? Créé par deux psychologues expatriées en Asie, Réseau PsyExpat est une plateforme à but non lucratif qui facilite la recherche de thérapeutes francophones partout dans le monde et les échanges entre professionnels
 Bleu Blanc Box

Caroline Gaujour et Bleu Blanc Box : un partenariat haut en couleur !

Si vous êtes lecteur de notre édition stambouliote, peut-être avez-vous déjà entendu parler de Caroline Gaujour ? L'illustratrice installée depuis maintenant plus de deux ans dans la capitale turque a lancé son blog "dessinsdexpat.com" ainsi qu'une bande dessinée où elle retrace en dessins et avec beaucoup d'humour la vie et la condition d'expatrié(e). Elle vient récemment de nouer un partenariat avec Bleu Blanc Box. Cliquez ici pour en savoir plus
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine
En direct de nos éditions locales