Aubry Mennesson est sans doute le Français le plus célèbre en Malaisie. Après un mariage d’amour avec Zatashah, la princesse du Sultanat du Selangor, il s’est retrouvé du jour au lendemain à la cour malaisienne. Entrepreneur et aventurier, Aubry a raconté son histoire au Petitjournal.com

Une rencontre  inattendue
Avant de rencontrer la princesse Zatashah, la vie d’Aubry Mennesson n’était déjà pas tout à fait banale. Agé d’une vingtaine d’années, il est l’assistant du réalisateur sur un documentaire retraçant la vie de l’icône Mesrine. "Cela a nécessité près de 9 mois d’enquêtes. J’ai passé mon temps entre ses copines, ses complices et les polices qui le traquaient". Ce n’est que plus tard que ce passionné comprend que c’est la production qui lui plait ! "C’est le nerf de la guerre. On a les mains dans le cambouis et la part éditoriale est bien plus importante qu’on ne le pense".  Parisien trentenaire, décrit comme "bobo", il devient producteur de documentaires : "Je faisais souvent le grand écart entre les sujets". Le Français se souvient ainsi avoir suivi Bixente Lizarazu en fin de carrière: "Qu'est ce qui se passe dans la tête d’un sportif qui part à la retraite?". Une vie mouvementée qui allait bientôt être encore davantage chamboulée.

Nous sommes en 2005 et un ami de Tanzanie lui demande de sortir Zatashah, une Malaisienne nouvelle dans la capitale. Il propose à Aubry de montrer à la jeune femme le Paris des Parisiens. "J’avais beaucoup voyagé mais jamais en Malaisie. Un an, plus tard, je tombais amoureux du pays et… d’une princesse".  Les premiers mois, Zatashah, ne dévoile pas son identité et raconte qu’elle est une banale "fille de diplomate". Elle est simple, humble. Comment deviner ? D’ailleurs, personne ne sait rien chez L’Oréal où elle travaille. La princesse a envie de se frotter au monde du travail, sans traitement de faveur. C’est après quelques mois, en tombant sur une invitation royale qu’Aubry découvre la véritable ascendance de sa petite amie. Pourtant, ce n’est qu’à la descente de l’avion lors de son premier voyage en Malaisie, qu’il réalise l’implication de sortir avec la princesse de la famille royale la plus puissante du pays. Ce n’est pas tous les jours que les douaniers se prosternent sur son passage !
Lire la suite sur notre édition de Kuala Lumpur

A la une
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

RECRUTEMENT - Comment trouver un premier emploi au Canada ?

Elisa est actuellement recruteuse dans le secteur des technologies de l'information au Canada. Elle nous apporte son expertise du monde du travail au Québec pour les nouveaux arrivants mais également beaucoup d'autres informations utiles...

EXPATRIATION - La Coréegraphie

Le W Project s'est rendu à Séoul, Corée du Sud. Quelle surprise ! A vrai dire nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… mais le wifi et les téléphones gratuits dans le métro nous ont vite convaincus ! Le pays le plus connecté au monde renferme en effet de belles opportunités… à condition de faire les efforts nécessaires et apprendre cette complexe chorégraphie qu’est le business coréen. Reportage vidéo
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie