Lorsqu'on annonce à notre ado que nous allons nous expatrier en Espagne, sa première réaction est très positive : qui ne rêverait pas de partir à la découverte d'autres contrées ? Mais pour nos enfants, l’adolescence, c’est déjà une expatriation en soi. Partir à l'étranger peut être vécu pour certains, comme un véritablement déracinement

(Photo lepetitjournal.com)
L'Espagne fait rêver, c'est la chaleur, la fiesta et la siesta. C’est le soleil, les filles qui dansent le flamenco avec leurs longues robes à volants, les garçons qui font de la tauromachie, très élégants dans leurs habits de lumière.
En même temps, l'adolescence, c'est l'âge complexe où on a besoin de repère pour se sentir rassuré et sûr de soi. L’adolescence c’est une véritable mutation, une transformation du corps et de l'esprit. Pour nos enfants, l’adolescence, c’est déjà une expatriation dans leur propre Moi.
Lire la suite sur notre édition de Valence



Lire aussi dans notre rubrique Expat : Etre un ado à l'étranger

A la une
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

RECRUTEMENT - Comment trouver un premier emploi au Canada ?

Elisa est actuellement recruteuse dans le secteur des technologies de l'information au Canada. Elle nous apporte son expertise du monde du travail au Québec pour les nouveaux arrivants mais également beaucoup d'autres informations utiles...

EXPATRIATION - La Coréegraphie

Le W Project s'est rendu à Séoul, Corée du Sud. Quelle surprise ! A vrai dire nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… mais le wifi et les téléphones gratuits dans le métro nous ont vite convaincus ! Le pays le plus connecté au monde renferme en effet de belles opportunités… à condition de faire les efforts nécessaires et apprendre cette complexe chorégraphie qu’est le business coréen. Reportage vidéo
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie