Le gouvernement de Hong Kong a annoncé vendredi 9 novembre, la mise en place de la "commission sur la pauvreté" qui fait suite aux déclarations faites pendant la campagne électorale selon lesquelles "un pays aussi riche que Hong Kong devrait disposer de tous les atouts pour satisfaire les besoins fondamentaux de tous les membres de sa communauté."

Cette commission se concentrera sur les politiques innovantes à mettre en œuvre pour lutter contre la pauvreté. En parallèle, elle souhaite apporter une aide immédiate aux personnes nécessiteuses en utilisant les 500 millions du Fonds social de développement des entreprises (rebaptisé Fonds d’Innovation sociale et Fonds de développement de l’entreprenariat).

Plus précisément, six groupes de travail seront mis en place pour :

1- examiner la situation actuelle de la pauvreté à Hong Kong, en comprendre les causes afin d'identifier les conditions favorables du développement de l'autonomie des personnes et de la mobilité sociale. Le seuil de pauvreté sera l’outil d’évaluation de la situation de pauvreté et de l'efficacité des politiques de réduction de celle-ci.

2- examiner les politiques existantes, en formuler de nouvelles pour prévenir et atténuer la pauvreté et l'exclusion sociale, promouvoir la mobilité sociale, enfin établir et distribuer un minimum vital pour les personnes défavorisées.

3- coordonner et contrôler la mise en œuvre de la prévention de la pauvreté et des politiques de lutte, évaluer les mesures financées par le Fonds aux soins communautaires et à l'innovation sociale et le Fonds de développement de l'entreprenariat et d'autres sources publiques de financement, le cas échéant.

4- impliquer les parties prenantes et les conseiller sur les moyens de développer le partenariat tripartite entre le gouvernement, le secteur privé et les organisations communautaires de lutte contre la pauvreté, y compris  par la création d’entreprises sociales;

5- diminuer la pauvreté par des mesures plus ciblées sur les besoins spécifiques de certaines populations : handicapés, parents isolés, minorités ethniques…

6- instaurer un observatoire de la pauvreté à Hong Kong.

Quatre membres de cette commission sont issus des services gouvernementaux (éducation, santé, travail, affaires intérieures). Les 18 autres membres viennent d'horizons différents avec tous de vastes connaissances et une grande expérience acquises  par leur profession et leur engagement dans les services communautaires et la lutte contre la pauvreté.

Cette commission est mise en place pour deux ans et commencera ses travaux en décembre 2012.

Claudine Cicut (www.lepetitjournal.com/hongkong.html), jeudi 15 novembre 2012

 
Une internationale

Carlos Ghosn, maître du monde automobile ?

Cumulant les casquettes chez Nissan, Renault et Mitsubishi, le PDG globe-trotter Carlos Ghosn est l'un des grands noms du secteur automobile mondial, à la tête d'une alliance inédite qu'il a contribué à mettre au point. 
Votez pour le Prix du Public
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Assurance santé expatriés : quel type de contrat choisir ?

Pour les expatriés résidant et travaillant hors de leur pays d'origine avoir une assurance santé de qualité n'est pas un luxe mais une nécessité. Fort heureusement un large choix d'assurances santé est aujourd'hui disponible, qu'elles soient de nature internationale, nationale ou voyage. Outre les nombreuses préoccupations liées à une expatriation (logement, écoles, activité professionnelle, etc.), choisir le bon contrat pour protéger sa santé et son bien-être peut se révéler un défi de taille compte tenue de sa complexité.
Expat
Expat - Emploi

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.
Expat - Politique

BENOIT HAMON - "Je suis plutôt favorable à l’harmonisation fiscale"

Benoît Hamon, candidat de la Belle Alliance Populaire à l’élection présidentielle de 2017 en France, était en visite à Lisbonne. L’occasion pour lui de rencontrer les dirigeants portugais de la gauche au pouvoir, notamment le Premier ministre Antonio Costa. Il était accompagné, lors d'une rencontre avec des ressortissants français installés au Portugal, de Gabrielle Siry, candidate du PS pour la 5ème circonscription pour les prochaines législatives.
Magazine
En direct de nos éditions locales