Afin d’éviter la double imposition des revenues et pour lutter contre l’évasion fiscale, un accord a été signé dimanche 11 novembre entre le Canada, représenté par M.Edward Fast, ministre canadien du Commerce international et Hong Kong, représenté par le professeur K.C.Chan, secrétaire des services financiers. M. C.Y. Leung chef du gouvernement de Hong Kong et M.Stephen Harper, Premier ministre du Canada, assistaient à la cérémonie.

Ce traité est le vingt-sixième accord fiscal bilatéral conclu par Hong Kong avec ses partenaires commerciaux pour régler les questions de double imposition - accord CDTA (comprehensive avoidance of double taxation agreement).
Le gouvernement entend continuer à développer ce type d’accord sachant que les pays suivants sont déjà signataires : la Belgique, la Thaïlande, la Chine, le Luxembourg, le Vietnam, Brunei, les Pays Bas, l’Indonésie, la Hongrie, le Koweït, l’Autriche, le Royaume Uni, l’Irlande, le Liechtenstein, la France, le Japon, la Nouvelle Zélande, le Portugal, l’Espagne, la République Tchèque, la Suisse, Malte, Jersey, la Malaisie et le Mexique.  

Ce nouvel accord clarifie la répartition des droits d’imposition entre les deux pays selon les types de revenus et il permettra aux investisseurs de mieux évaluer leurs obligations fiscales sur leurs activités économiques transfrontalières. Le traité avec le Canada prévoit un article sur l’échange d’information entre les deux pays.   

Ce nouveau traité entrera en vigueur après l’achèvement du processus de ratification de chacune des parties.  A Hong Kong, une requête doit être déposée par le chef de l’exécutif en vertu des règles de l’Inland Revenue Ordinance et elle est soumise au Legco, le conseil législatif, qui dispose d’un droit de véto.


Sophie Mabru (www.lepetitjournal.com/hongkong.html), mardi 13 novembre 2012

Les détails de l’accord avec le Canada seront disponibles du le site du départment de l’Inland Revenue
www.ird.gov.hk/eng/pdf/Agreement_Canada_HongKong.pdf


 
Une internationale

GUIDE DU RETOUR EN FRANCE – Pour atterrir en douceur après l'expatriation

Détresse psychologique, tracasseries administratives, galère professionnelle… Le retour en France est loin d’être une étape simple à appréhender. Parce qu’elle en a elle-même bavé après sept ans à l’étranger, Anne-Laure Fréant a patiemment compilé le Guide du retour en France 2016, un ouvrage pratique, concret, qui apporte aussi une véritable réflexion de fond sur les identités multiculturelles et leur place dans la société française.
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Comment s’assurer une bonne retraite en étant expatrié ?

Lors de notre enquête « Les expatriés & l’immobilier 2016 », vous nous avez confié vouloir varier vos investissements, raison due à un désintérêt des assurances-vie et des livrets d’épargne. Dès lors, il apparaît nécessaire de diversifier les supports d’épargne, et ceci le plus tôt possible afin de maximiser votre capital. Dans ce contexte, investir dans l’immobilier locatif est un choix pertinent et judicieux, offrant un excellent compromis entre risque, rentabilité, valorisation, fiscalité et comportant plusieurs avantages selon votre situation.
Expat
Expat - Emploi

ENTREPRENDRE AU MAROC - Un Royaume en pleine mutation

Si le Maroc est resté dans l'inconscient français une ancienne colonie devenue lieu de villégiature pour retraités de métropole, la modernité s'invite doucement dans le quotidien des Marocains. Qu’en est-il de créer son entreprise au Maroc, et quelles sont les perspectives pour ceux qui seraient tentés par le Royaume ? Découvrez l’analyse du W Project en vidéo ! 
Expat - Politique

EXIL FISCAL - Les plus riches quittent massivement la France

Selon une étude sud-africaine, 10.000 millionnaires français auraient quitté l'Hexagone en 2015. Un exode qui n’a d’équivalent dans aucun autre pays, d’autant que les dernières données publiées par le fisc font état d’une nette baisse du nombre de contribuables dans les tranches supérieures de l’impôt

IMPÔTS 2016 - La déclaration en ligne va devenir obligatoire

La campagne de déclaration des revenus vient d’être lancée, le 12 avril, par le gouvernement. Grosse nouveauté : l’obligation de déclarer ses impôts en ligne pour deux millions de foyers fiscaux. Une mesure d’autant plus importante pour les Français de l’étranger qui méconnaissent souvent ce service en ligne, pourtant très pratique. 
Magazine
En direct de nos éditions locales