Pour des yeux et des oreilles d'occidentaux peu avertis, il est souvent difficile de saisir de quoi il s’agit mais une chose est certaine, que l’on soit à Central ou à Mongkok comme ici, il n’est pas inhabituel de voir défiler des cortèges plus ou moins longs de manifestants, armés de pancartes et toujours accompagnés de mégaphones servant à amplifier des messages de revendications.

 

 

Ces manifestations sont régies par le code du “Public Order Ordinance” institué à l’origine par le gouvernement colonial anglais en 1967 pour contrôler les émeutes anti-coloniales de gauche. Elle interdisait alors les rassemblements de plus de trois personnes sans autorisation préalable de la police. Depuis, la loi a évolué et s’est modifiée pour devenir bien plus libérale en 1995 afin de prendre en compte le pacte international des droits civils et politique définis par les Nations Unies : à partir de ce moment là, elle est passée d’une demande d’autorisation préalable pour les réunions de plus de 20 personnes à une simple notification à la police avant de manifester.

Mais à l’approche de la rétrocession de 1997 et sous la pression de Pékin, le conseil législatif provisoire a réintroduit des conditions : avant toute réunion de plus de 50 personnes comprenant plus de 30 manifestants il faut prévenir la police sept jours à l’avance afin d’obtenir un "avis de non objection". Si le sésame n’est pas obtenu, il est possible de faire appel mais passer outre expose les manifestants à un arsenal varié de poursuites.

Selon les chiffres de septembre 2012 communiqués par la police, sur 51.946 demandes faites depuis 1997, seulement 31 ont été rejetées mais des activistes dénoncent des lenteurs de la police dans le traitement des demandes qui minimiseraient l’impact des rassemblements. Les statistiques montrent par ailleurs une augmentation régulière du nombre de manifestations et alors qu’on en dénombrait, bon an mal an, environ 2.000 par an entre 1997 et 2006, leur nombre croit chaque année depuis 2007 pour dépasser le seuil des 6.000 manifestations en 2011 et cela devrait être encore le cas en 2012.

Photo Nicolas Lemaitre, texte Sophie Mabru (www.lepetitjournal.com/hongkong.html) mercredi 14 novembre 2012

Une internationale

DÉMÉNAGEMENTS – Les expatriés récidivistes

Au cours de leur carrière, certains enchainent les mutations à l’étranger, devenant de véritables professionnels de l'expatriation. Que l’on soit moteur ou que l’on suive son conjoint, ces changements à répétition, obligent à réinventer sans cesse sa vie et à développer de nouvelles ressources jusqu’alors ignorées. Et à être or-ga-ni-sés !
Actu internationale
En direct de nos éditions locales
Turin - actualité italie

DENATALITE – L’Italie inquiète

Face aux données alarmantes concernant la natalité, peut-on parler de suicide démographique ? Dans un pays qui vieillit, sans réelle…
Expat
Expat - Emploi

MANAGEMENT A LA FRANÇAISE – Encore un effort !

Il est perçu comment le manager français ? Les cadres étrangers travaillant dans les entreprises du CAC40 ont répondu et le décrivent comme étant peu explicite, autocrate… mais très performant !

FORUM EXPAT – "Une expatriation réussie se construit souvent avant de partir"

Forum Expat se tiendra les 2 et 3 juin prochains à la Cité de la Mode et du Design à Paris. C’est le plus gros salon en France consacré à l’expatriation. Cyril Gardère, directeur délégué Pub du Groupe Le Monde, organisateur de l’événement, nous explique ce que nous réserve cette troisième édition
Expat - Politique
Magazine
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala