Hong Kong

RECYCLAGE - Une bataille contre les déchets plastiques à Hong Kong !

Yan Oi Tong plastic recycling est un centre basé dans le quartier de Tuen Mun au Nord de Hong Kong ; c’est une Organisation Non Gouvernementale (ONG) créée en 2008 pour faire du recyclage du plastique à Hong Kong.

Le centre de recyclage des plastiques est situé dans les Nouveaux Territoires - crédit: Paul Saulnier

Yan Oi Tong plastic recycling est dirigée par une grande organisation qui s’appelle EcoPark ; cette organisation contrôle plus de quinze entreprises de recyclage à Hong Kong. Celle que nous avons visité récupère les déchets plastiques dans des écoles ou dans des hôpitaux, elle a notamment un contrat avec le lycée français de Hong Kong. Après avoir récupéré les plastiques usagés, l’entreprise les fond et les coupe en toutes petites boules pour les envoyer dans des centres de construction de plastiques recyclés.

Michael Li est le principal acteur de cette compagnie, nous l’avons interrogé et il a répondu très précisément à nos questions. Il voulait travailler dans une ONG en Corée du sud mais il recherchait un défi dans sa carrière, finalement il a choisi une usine de recyclage à Hong Kong, car il n’y a pas beaucoup d’entreprises de recyclage. Il aime beaucoup son travail car il veut changer notre monde et le rendre plus durable… Yan Oi Tong plastic recycling centre accueille 40 salariés, c’est la seule entreprise de Hong Kong qui puisse récolter et transformer les déchets plastiques usagés en plastique réutilisable. Pour être entièrement conforme au principe du développement durable, cette entreprise recycle l’eau utilisée pour recycler ces déchets plastiques. Pour faire fonctionner leurs machines, ils utilisent des panneaux solaires. Ils ne font aucun bénéfice et sont payés par EcoPark.

La plupart des compagnies recyclent les papiers et les cannettes en aluminium, mais rarement le plastique. Pourtant, les déchets plastiques représentent une partie importante des masses de déchets qui viennent sur les côtes de Hong Kong ; c’est pour cela que Yan Oi Tong plastic recycling centre fait de son mieux pour garder Hong Kong comme une ville propre. En 2010, l’entreprise comptabilisait déjà plus de 600 partenaires comme Ocean Park, Ikea, DHL, Harbour city.

Michael Li motive notre génération à recycler en intégrant des concours dans des écoles pour collecter du plastique. Il explique qu’il existe différents plastiques, plus ou moins nocifs ; ils ont tous des caractéristiques différentes et doivent subir plusieurs changements pour arriver à être un plastique réutilisable.

“Recycling is not a job, it’s the passion to change the world”—Le recyclage n’est pas un emploi, c’est la passion de changer le monde. Voilà la devise de Michael. Pour rentrer en ville depuis ce complexe, Michael nous a emmenés dans le camion de recyclage qui fait la tournée des écoles et des hôpitaux. Toute une aventure !

Anaïs Jamain et Paul Saulnier, élèves de seconde au LFI (www.lepetitjournal.com/hongkong.html), lundi 5 novembre 2012


© Cet article a été écrit par des élèves de seconde du lycée français de Hong Kong pour le journal Asia auquel collaborent 21 établissements scolaires de la zone Asie en contrats avec l’AEFE (Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger).
En proposant à ses lecteurs la reprise d’une série de trois articles en lien avec la pollution et le développement durable, l’édition de Hong Kong du petitjournal.com souhaite donner un coup de projecteur sur le travail de ces jeunes journalistes en herbe, celui de leur chef éditorial, François Drémeaux, professeur d’histoire et de géographie, et sur leur journal Asia, en ligne depuis maintenant trois ans


Lien journal Asia des lycéens d’Asie ICI

VIDEO - Occupy Central pour les nuls

Si, comme disent les Anglais, vous êtes encore un peu "foggy" au sujet du mouvement de contestation dit "des parapluies", voici un film d'animation…
A la une

LET'S TRAIL - Sur les traces de Napoléon

Suivre le parcours de Napoléon, de son départ de l’île d’Elbe, en passant par son débarquement à Golfe Jua , sa remontée vers Paris, pour enfin finir en Belgique, lieu de sa chute, à Waterloo; c'est ce que propose Let’s Trail Napoleon Hundred Days (Sur les pas des 100 jours de Napoléon). Un ouvrage présenté par notre édition de Dublin.
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

PARTIR A L'ÉTRANGER - Le PVT, la formule qui cartonne chez les jeunes !

En 2013, près de 40.000 jeunes Français sont partis à l’étranger dans le cadre du Programme Vacances-Travail (PVT), également appelé Working Holiday Visa (WHV). Si ce programme les a séduits, c’est parce qu’il permet d’envisager toutes sortes de projets (voyage, travail, bénévolat, cours de langue…) dans des pays et régions où il n'est habituellement pas facile de partir travailler.

COACHING – Maman expatriée : comment gérer le syndrome du nid vide ?

Les enfants sont partis, mon conjoint est très pris par ses fonctions et je continue à ses côtés notre vie d’expatriés. Je n’ai pas travaillé depuis des années, car mon métier c’était le plus beau métier du monde : celui de Maman. Aujourd’hui, je suis seule, les murs résonnent et le silence me pèse. Quelle femme n’a pas connu ce qu’on appelle le "syndrome du nid vide ?" comment gérer l’absence et retrouver un projet qui fait sens une fois que les enfants ont pris leur envol ?
Expat - Politique

EXPATRIATION – Fuite à droite, ouverture à gauche

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur "l’exil des forces vives" vient d’être adopté à l’Assemblée à une courte majorité. Toutefois, le débat demeure entre la droite et la gauche pour savoir ce que représente aujourd’hui l’expatriation des Français dans le monde. Entre "un atout dans la mondialisation" pour le PS et la nécessité de "refaire de la France une terre de réussite" pour l’UMP, chacun campe sur ses positions
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.