Hong Kong

L'ostéopathie ou comment trouver l’équilibre

 

Tout comme la médecine moderne (médecine fondée sur les faits), l'ostéopathie est un système médical basé sur l'étude de l'anatomie, la physiologie, l’embryologie, la biomécanique, les sciences sociales et les sciences humaines. Pourtant, ces deux systèmes médicaux différent en leur application, procédures et gestion des patients. Les outils ostéopathiques, tels quel la manipulation, les étirements des fascias, les massages, les techniques dites “crâniale”, ne sont pas guidés par un protocole de traitement mais par des principes. En effet, l'ostéopathie est basée sur des principes philosophiques, et c’est l’application de ces principes qui définit la médecine ostéopathique ainsi que son application.

 

 

AT Still (6/08/1828-12/12/1917) Inventeur de l'ostéopathie

Le corps comme une unité à part entière

Que ce soit un muscle, un os, un organe ou n’importe quelle autre structure, le corps, la personne est avant tout une seule unité. Toute séparation est arbitraire. On ne voit pas de jambes marcher par elles-mêmes dans la rue ou de biceps ramper sur le trottoir, en revanche on y voit de nombreuses personnes, surtout dans le MTR aux heures de pointe. L'ostéopathie considère la personne comme un tout, que ce soit dans son anatomie, sa physiologie, son état émotionnel, mental ou ses interactions sociales. Par conséquent, l’appareil locomoteur (“corps” ou soma) constitue une porte d’entrée, une interface vers la personne, ce qui explique que l’ostéopathie soit une médecine manuelle.

 

Chaque personne est une unité faisant partie d’un tout

A la recherché de la santé

 

En premier lieu, l'ostéopathe se doit d'écouter, d’observer et d'évaluer l'équilibre de la personne sur le plan biomécanique, physiologique, ergonomique, émotionnel, mental, etc…Cette écoute lui permettra de définir son plan d’action de manière à aider cette personne à trouver un équilibre plus efficace. La disposition du patient (autrement dit ses ressources en tant qu’individu dans sa globalité) influe sur ses capacités fonctionnelles ; de même, notre être est moulé par nos actions (biomécaniques, activité professionnelle, nutrition, adaptation à l'environnement etc...). Quelques exemples : : un coureur de 100m et un marathonien n'ont pas la même morphologie, les différences météorologiques (humidité mais aussi pollution) entre 2 pays peuvent avoir un effet sur le bien-être de la personne, la posture liée au type de travail (travail manuel vs bureau) peut également influer.

Ainsi, l'ostéopathie apprécie l'interdépendance entre la structure et la fonction. En résumé, l’anatomie définit ce que l’on est capable de faire (être) et ce que nous faisons a un effet sur notre corps (avoir). Dans son approche du patient, l’ostéopathe doit donc essayer de comprendre, de rencontrer la personne assise en face et de l’appréhender dans sa globalité. Le but du traitement ostéopathique étant de contribuer à l'équilibre de cette globalité, ce qui nous amène au prochain principe.

Le corps est capable de s’autoréguler

Le corps est en constante adaptation à l’environnement extérieur et a, par conséquent, une capacité inhérente à s’autoréguler, s’auto-maintenir et s’auto-réparer. Cette capacité d’autorégulation (appelée homéostasie) est un phénomène clé en ostéopathie.

En effet, l’ostéopathie ne consiste pas à “guérir” quelqu’un par imposition des mains, mais à apprendre à observer, palper et guider le corps vers la guérison. Dans bien des cas, les effets du traitement ne se manifestent qu'une fois le traitement terminé, car le vrai thérapeute dans l’histoire, ce n’est pas l’ostéopathe mais la capacité inhérente du corps à s’harmoniser.

Le point de vue des ostéopathes face à la maladie est très bien résumé dans la citation de Mr Still : “Trouver la santé est l’objet du praticien, n’importe qui peut trouver la maladie”. D’un point de vue physiologique, ou se trouve la santé ? 

“la loi de l’artère est suprême”

Ce que Mr Still voulait certainement expliquer par ce concept est qu’un organe ne peut être en bonne santé que s’il est bien irrigué en sang ; une fois utilisé ce sang doit pouvoir être drainé, de même que la lymphe. Enfin son innervation ne doit pas être compromise.

Sans transparence (capacité des différentes parties du corps à interagir les unes avec les autres, que ce soit biomécanique, hormonal, neurologique etc…) il sera difficile à la personne de maintenir son équilibre fonctionnel.

L’un des objectifs du diagnostic ostéopathique est d’évaluer la santé et d’identifier les possibles obstructions sur la circulation.

Ainsi, sans perdre de vue la totalité du corps (son harmonie en quelque sorte), l’ostéopathe s’attache à délier les éléments qui lui semblent enfreindre cette harmonie et ainsi améliorer la circulation/drainage, ainsi que l’équilibre de la personne. 

En bref:

  • Par définition, l'ostéopathie ne peux pas prétendre traiter une maladie ou une condition en particulier. La déontologie consiste donc à considérer chaque personne dans son individualité (être) et sa globalité (avoir) et adapter son approche thérapeutique à chaque personne spécifiquement.
  •  L’objectif de l'ostéopathie est de trouver l'équilibre qui permettra à la personne d’aller à la rencontre de sa santé, de comprendre les facteurs qui peuvent obstruer, puis d’apprendre à reconnaître et cultiver la santé :
  • Basé sur une connaissance poussée de l’anatomie, la physiologie et la pathologie, l’ostéopathie est donc une science ; mais c’est aussi un art puisque chaque séance ostéopathique doit être adapté au cas par cas.

Florence Leo, ostéopathe chez OT&P, Wanchai Clinic & Clear Water Bay Clinic

Publi-Info (www.lepetitjournal.com/hong-kong) mercredi 9 novembre 2016

Lire également:

SANTE – Deux cabinets médicaux d’excellence s’ouvrent à Central et Discovery Bay

METEO – Comment prévenir les risques liés à la chaleur ?

LAPTOPS, SMARTPHONES, JEUX VIDEOS – Attention aux risques de mauvaise posture ! (publi-info)

Pourquoi ne pas se mettre au tai chi à Hong Kong ? (publi-info)

POLLUTION DE L’AIR A HONG KONG – Quelles conséquences sur la santé ? (publi-info)

GROSSESSE / ACCOUCHEMENT – L’ostéopathie, du bien-être pour toute la famille (publi-info) 

En avion faîtes travailler vos jambes pour éviter tout risque de phlébite (publi-info)

Grippe hivernale, de nouveaux vaccins disponibles à Hong Kong ! (publi-info)

EXPATRIATION - Comment aider nos enfants à s’adapter au déménagement ? (publi-info)

Des aliments de choc pour une forme olympique (publi-info)

EPICES - Les recettes santé d'une diététicienne de Hong Kong (publi-info)

Acariens, poils de chats…. Pour une maison sans allergènes (publi-info)

PUBLI-SANTE – Dr Kian Ah Chong, un chirurgien francophone à Hong Kong

OT&P, volontaire santé des HK Sevens et du rugby en Asie (publi-info)

Bilan de santé, et si c’était le bon moment ? (publi-info)

PUBLI-SANTE – Pensez à faire vacciner vos enfants !

PUBLI-INFO – OT&P, votre partenaire santé à Hong Kong

 

 

 

 

DIGITAL ADDICT à en perdre le sommeil

L’invention du téléphone et autres écrans connectés a été suivie de près par une autre innovation, celle-ci verbale, le terme de « digital addict » est apparu. Et les Hongkongais sont une parfaite illustration de sa définition.
Une internationale
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire