Hong Kong

EMPLOI - Le passeport bénévole valorise vos compétences

Engagé, passionné, dévoué à votre association ou à la bonne cause, vous l’êtes, même au fin fond de la Chine ! Mais au retour en France, ces heures passées ne figureront sans doute qu’en dernière ligne de votre CV, position injuste au vu de l’énergie que vous y avez investie ! Qu’il s’agisse d’organiser la scolarité des fillettes des minorités Miao, de créer des activités pour les nouveaux arrivants, ou de monter une équipe pour le célèbre Dragon Boat Festival, vous avez mis tout votre cœur dans votre projet et avez le sentiment d’avoir développé des qualités et compétences insoupçonnées… Reste à trouver le moyen de valoriser ces acquis au retour, avec pourquoi pas un nouveau projet professionnel à la clef ? Le passeport bénévole a été créé pour cela par France Bénévolat.

Côté bénévole, je valorise mes compétences

"Plus ma mission bénévole est clairement définie, plus mon action bénévole est efficace et plus je me sens à l’aise dans mon bénévolat", explique Daphnée, qui a récemment fait une demande de passeport. "Je sais combien de temps j’y consacre, et quel est mon rôle, ce qui évite aussi de se marcher sur les pieds entre bénévoles". Remplir la fiche mission avec son responsable est intéressant à plus d’un titre : pour clarifier et comprendre son rôle, lister les compétences et les responsabilités, être capable de le valoriser auprès de son entourage qui ne comprend pas toujours l’énergie qu’on y met !

 Petites filles des minorités Miao, scolarisées par Couleurs de Chine

Complétée par les entretiens d’évaluations nécessaires pour remplir le passeport, la démarche permet un échange fructueux qui manque souvent dans la vie associative où, le plus souvent, chacun fait de son mieux là où on a besoin de lui. L’évaluation signée par deux personnes de l’association lui confère une valeur juridique et peut devenir une passerelle entre votre expérience associative et votre parcours professionnel. Le passeport suit le bénévole, c’est un livret personnel qui s’enrichit au fil des expériences ponctuelles ou au long cours : calculer le nombre d’heures dédiées à votre action est édifiant !

Côté responsable d’association, j’organise et j’encourage

Remplir le passeport bénévole incite à lister les actions, définir les pilotes, noter les délais de réalisation, évaluer les résultats… une démarche très professionnelle qui dynamise le travail associatif ! "Le bénévolat est trop souvent considéré comme un passe-temps ou une occupation, c’est pour moi un secteur d’activité qui apporte beaucoup à la société, une expérience terrain qui mérite d’être valorisée", explique Céline Fonteneau, présidente de Shenzhen Bienvenue, qui a cinq passeports bénévoles à remplir cette année. "France bénévolat nous aide à poser le cadre, à prendre nos marques, et c’est précieux quand on débarque dans un pays inconnu !"

                                                                         Equipe de Dragon Boat de Shenzhen

Les entretiens permettent aussi de faire évoluer les bénévoles, les encourager, les valoriser, les fidéliser. Pour aider le responsable associatif à définir les missions et les compétences de ses bénévoles, une fiche synthétique est proposée avec le passeport. Pour un travail plus en profondeur, le Ministère de la Vie Associative a mis en ligne sur son site www.associations.gouv.fr un questionnaire d’autoévaluation qui permet d’affiner l’analyse.

Un outil reconnu et facile à utiliser

Créé en 2007 par France bénévolat, validé par l’AFPA et par le Ministère de l’Education Nationale, il est utilisable dans le cadre de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Utilisé également par l’Apec et Pôle Emploi, le passeport se fait petit à petit connaître des entreprises. 115 000 bénévoles l’utilisent déjà. Alors comment faire ?

"Que vous soyez bénévole dans une association française ou pas, vous pouvez avoir un passeport bénévole", précise Anne Poitrenaud, déléguée régionale de France Bénévolat : "L’important est que le responsable associatif comme le bénévole rentrent dans la logique d’utilisation. Il faut qu’il y ait un cadre, une compétence définie, développée, évaluée pour que le passeport soit efficace." Le passeport, qui coûte 1,50€, peut être demandé par le bénévole comme par le responsable associatif par courrier à France Bénévolat, Passeport Bénévole, 127 rue Falguière – Hall B1, 75015 PARIS.

Apolline Delplanque (lepetitjournal.com/hong-kongmardi 24 septembre 2013

Crédits photos France Bénévolat, Couleurs de Chine et Apolline Delplanque

Infos pratiques:

Retrouvez tous les renseignements pratiques sur http://www.passeport-benevole.org

Contact : passeport-benevole@francebenevolat.org

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

 

DIGITAL ADDICT à en perdre le sommeil

L’invention du téléphone et autres écrans connectés a été suivie de près par une autre innovation, celle-ci verbale, le terme de « digital addict » est apparu. Et les Hongkongais sont une parfaite illustration de sa définition.
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Birmanie - Société

PORTRAIT - Ye Kyaw Myat: Tattoo bon!

Avec plus de 20 400 followers sur Facebook, Ye Kyaw Myat est une star dans le monde du tatouage à l’échelle de la Birmanie. Spécialisé dans…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire