Hong Kong

"NANO FLAT" : pourquoi la taille compte

 

Les « nanoflats » sont un sujet sensible traité avec précaution par le gouvernement hongkongais et pointé du doigt par la presse locale comme internationale. En général, ces logements mesurent entre 9 et 18 m².

En décembre, le pouvoir annonçait qu’aucun plan n’était prévu pour pallier leur inflation. Fin février cependant, le discours officiel s’est légèrement infléchi. En effet, le gouvernement a annoncé qu’il « pourrait envisager » de mettre en œuvre des mesures si la tendance des « nanoflats » ne refluait pas. Un petit pas en avant bien que ce conditionnel était suivi d’arguments en faveur de ces logements démesurément petits. Le gouvernement rappelant à l’occasion que s’il y a construction de « nanoflats », c’est qu’il existe une demande et que cela n’empêche en rien l’édification d’appartements plus grands. 

Et la tendance ne montre aucun signe de recul. Au contraire, la taille des logements en construction se réduit d’année en année. Certains nouveaux studios sur le marché ne mesurant que 12 m². Sachant qu’environ un tiers de la surface est occupé par les murs, les toilettes et la cuisine, il en reste peu pour vivre.  Sur l’île, des immeubles récents tels que le Yeung Yuen Long’s Domus ou le Hung Homs Upper East ont été bâtis pour accueillir jusqu’à trente appartements sur un même étage.

La construction de « nanoflats » répond à des incitations

Si les promoteurs immobiliers construisent petits, ce n’est pas sans raison. Ils veulent vendre, et pour vendre, mieux vaut suivre les tendances du marché. Or, une majorité de Hongkongais rêvent d’avoir un toit à eux au-dessus de leur tête. Posséder son propre logement est une fierté, une réussite personnelle et une ascension sociale. Mais, entre juillet 2012 et octobre 2016, le prix moyen d’un logement privé a augmenté de 47.7%. Etrangement, cela n’a en rien freiné le désir de propriété privée des locaux, au contraire. Résultat, en deux ans, la surface de plancher moyenne des logements construits est passée de 81 m² à 56 m².

Le marché des logements d’occasion aurait pu constituer une solution financièrement plus attractive mais le gouvernement, en imposant des taxes dissuasives pour éviter la spéculation, a freiné certaines de ces transactions. Ainsi, la meilleure solution pour les promoteurs était de construire neuf et petit. Une décision qui n’est pas sans servir le gouvernement. Celui-ci pourrait ainsi dépasser l’objectif qu’il s’était fixer de fournir les terrains nécessaires pour l’édification de 18 000 logements privés d’ici fin mars 2017. 

Olivia Bugault (www.lepetitjournal.com/hong-kong) - jeudi 16 mars 2017

 

Investir dans l'immobilier en France en 2017 depuis Hong-Kong

Les évènements mondiaux rendent incertains l’évolution prochaine de l’économie mondiale. En ces temps d’incertitudes, l’immobilier constitue plus que jamais une valeur refuge. Investir dans un appartement en France pour le mettre en location est aujourd’hui le placement qui offre la meilleure rentabilité sans prise de risque majeure.

PRIX - Sauvés par la Poésie

Une remise des récompenses en rouge et blanc pour Céline Viola et Ulysse Bouazzi! Samedi 20 mai à l'occasion des Ferias de Stanley, le prix…

JOYCE JONATHAN se confie

La chanteuse française qui connaît très bien la Chine (c'est une star jusque dans les provinces les plus reculées) revient à Hong-Kong grâce au…
Une internationale

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Nouvelle-Calédonie - Communauté

CINÉMA - Un Calédonien à Cannes

Une nouvelle génération de calédoniens voit le jour. Ils ont grandi entre océan et terre. Leur insularité ne les a pas renfermés sur…
Expat
Expat - Emploi

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine