Hong Kong

DECES DE CLARE HOLLINGWORTH - Le scoop de l'invasion de la Pologne en 1939, c'était elle...

 

Retour en page d'accueil - Découvrez nos autres articles

Clare Hollingworth, grande dame du Club des Correspondants étrangers de Hong Kong, était la vétérante de tous les grands correspondants de guerre. Elle s'est éteinte ce mardi à l'âge de 105 ans à Hong Kong où elle résidait depuis 35 ans.

 

Petite dame frêle que l’on pouvait voir, assise dans le coin lecture le plus tranquille du FCC là où elle avait sa table exclusivement réservée à son nom, dans les heures de début de soirée où elle venait parfois, bien que, devenue presque aveugle, elle ne se déplaçait plus que dans les grandes occasions, avec ses aides soignantes, Clare Holingworth était une femme qui inspirait le respect et l’admiration. Première femme correspondante de guerre, d’un caractère bien trempé, elle a parcouru tous les fronts de la planète depuis la première guerre mondiale, présente sur le terrain dès qu’un conflit se faisait jour.

Le grand scoop de sa vie : elle annonce le début de la deuxième guerre mondiale

A 27 ans, engagée en tant que pigiste depuis moins d’une semaine pour le Daily telegraph, Clare Hollingsworth se trouve à ville frontalière polonaise de Katowice où elle envoie des reportages sur la sécurité des frontières sous le régime nazi lorsque l’un des derniers jours d’août 1939, elle emprunte au consul général britannique chez qui elle loge sa voiture pour aller faire quelques courses de nourritures et d’appareillage électrique. La frontière est alors encore ouverte aux véhicules diplomatiques.

Passant devant les soldats qui saluent le petit drapeau britannique sur le capot, la jeune reporter s’aventure seule, mais sur le chemin du retour elle longe sur la frontière polonaise une vallée camouflée aux regards par d'énormes bâches, lorsque tout un coup par chance, un coup de vent  soulève une partie de ce rideau de bâches et dévoile à ses yeux une rangée de chars et de blindés massés sur la frontière, prêts à la bataille. Clare Hollingworth vient de découvrir l’imminence de l’invasion de la Pologne et informe aussitôt son journal. Sa dépêche «Mille tanks en attente à la frontière polonaise. Dix divisions seraient prêtes à un assaut imminent.» la fat rentrer dans l'histoire.

’Of Fortunes and War: Clare Holingworth, First of the Female War Correspondents

Elle commence alors une carrière de correspondante de guerre qui la mène sur tous les continents où apparaissent des conflits, de la Pologne au Vietnam en passant par l’Afrique du nord, l’Algérie, la Palestine et la Chine communiste. Dure au travail, elle y consacre toutes ses forces et tout son courage souvent au détriment de sa vie personnelle mais elle a la réputation d’avoir un vrai don pour être là où il faut être et faire des rencontres exceptionnelles. Elle rencontre le shah d’Iran en 1948 juste avant qu’il ne devienne roi puis au Maroc en 1979 après qu’il a été renversé par la révolution, et est la seule journaliste à interviewer le Général de Gaulle en 1960 en Algérie, après un bain de foule houleux où il rentre couverts de crachats. Toute son histoire est racontée avec beaucoup de détails dans une biographie de presque 500 pages écrite par son petit neveu Patrick Garrett  ‘’Of Fortunes and War : Clare Holingworth, First of the Female War Correspondents, publiée à l'automne 2016.

Clare Hollingsworth choisit Hong Kong comme résidence définitive en 1981 car c’est un endroit plus facile pour ses allées et venues. Dès lors, elle devint la journaliste la plus célèbre et la fierté du Club des correspondants étrangers, toujours active, toujours à l’affut des nouvelles internationales, dormant comme le raconte Fionnula McHugh, une journaliste qui l’a souvent interviewée à Hong Kong, le transistor sous l’oreiller et la valise au pied du lit avec le passeport.

Au moment de la rétrocession, raconte cette dernière, on disait aux journalistes qu’il n’y avait que deux personnes à interviewer à Hong Kong, Chris Patten et Clare Hollingworth, lui est parti depuis longtemps et elle vient tout juste de nous quitter à l'âge de 105 ans, anniversaire qu'elle a fêté le 10 octobre dernier. 

Gerard Henry (www.lepetitjournal.com/hong-kong) mercredi 11 janvier 2017

 

 

BUDGET DE HONG KONG - Un trésor de 935 milliards d’HKD bien gardé

L’exercice budgétaire à Hong Kong est bien différent de celui en France. Depuis 12 ans maintenant, le budget est excédentaire. Avec un surplus de 93 milliards d’HKD en 2016, le gouvernement de Hong Kong est désormais assis sur une caisse de 935 milliards d’HKD d’excédents accumulés (115 milliards d’euros).
Une internationale

PSYCHOLOGIE – Les familles expatriées, des patients pas comme les autres

Si les problèmes matériels liés à l’expatriation et notamment au retour sont progressivement pris en compte par les pouvoirs publics, les conséquences de l’expatriation sur le psychisme humain sont rarement abordées par les spécialistes. Philippe Drweski, psychologue clinicien, entend remédier à cette situation.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Birmanie - Communauté

RÉGIS MICHEL - C’est quoi ce cirque ?

Régis Michel, un voyageur français résolument optimiste ambitionne de donner le sourire à tous les Birmans…. sous le chapiteau d’un cirque,…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.
Expat - Politique

BENOIT HAMON - "Je suis plutôt favorable à l’harmonisation fiscale"

Benoît Hamon, candidat de la Belle Alliance Populaire à l’élection présidentielle de 2017 en France, était en visite à Lisbonne. L’occasion pour lui de rencontrer les dirigeants portugais de la gauche au pouvoir, notamment le Premier ministre Antonio Costa. Il était accompagné, lors d'une rencontre avec des ressortissants français installés au Portugal, de Gabrielle Siry, candidate du PS pour la 5ème circonscription pour les prochaines législatives.
Magazine