Non imposable, non assujetties à l’ISF, aucune contrainte pendant la période de démembrement, exposition au marché immobilier, diversification du risque ; développer son patrimoine en achetant des parts de SCPI en nue-propriété semble bien être une des solutions de création de revenus complémentaires les plus intéressantes pour les non-résidents.

 

L’achat de parts de SCPI est en soit intéressant dès lors que l’on veut s’exposer au marché immobilier sans en subir les inconvénients liés à sa gestion. En effet, en investissant dans une part de SCPI, vous investissez dans une société (SCPI) qui elle même va investir dans plusieurs biens immobiliers professionnels, bien plus rentables et bien moins volatiles que l’immobilier d’habitation. La SCPI gère tout le parc immobilier à votre place et touche ainsi des loyers qu’elle reverse ensuite aux détenteurs de parts. Les SCPI sont donc d’excellents placements de rendement qui vous permettent de toucher un bon complément de revenu annuel.

Si vous n’avez pas besoin de revenus dans l’immédiat et que vous cherchez un complément de revenus pour votre retraite, alors la nue-propriété est encore plus adaptée à votre situation.

En effet, acheter la nue-propriété revient à acheter 65€ aujourd’hui une part qui  en vaut 100€ : votre capital est alors bloqué pendant 10 ans, mais vous récupérez au terme, la pleine propriété et donc les loyers qui vont avec (de l’ordre de 5.5% en 2012). Ce placement à long terme est donc une excellente façon de préparer sa retraite, sans aucune gestion et sans augmenter ses impôts en France pendant 10 ans.

N’hésitez donc pas à nous contacter pour plus de renseignements, nous sommes à votre service.

Florent VAUDELIN

My Expat

Une internationale

ALEXANDRE JARDIN - "La France n’a jamais été inventée par des trouillards mais par des fous furieux"

Le grand public connaît Alexandre Jardin le romancier – "Bille en tête" en 1986, "Le Zèbre" en 1988 – et Alexandre Jardin le réalisateur – "Fanfan" en 1993, "Oui" en 1996. Depuis quelques semaines, il a vu débouler sur la toile et dans les médias le Alexandre Jardin mobilisateur et créateur d’initiatives pour relancer son pays, avec notamment son association Bleu Blanc Zèbre. À l’occasion de la sortie de son livre "Laissez-nous faire ! On a déjà…
Actu internationale
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

MALAISE D'UNE EXPAT - "Et moi dans tout ça?"

Rentrée 2005: Anne rencontre John à la cafétéria de La Sorbonne. Le coup de foudre est immédiat. Et réciproque. Elle étudie la sémantique. Il finit son doctorat en communication grâce à un programme d’échange entre la célèbre université parisienne et Columbia University à New York, dont il est originaire. Hiver 2012: Une limousine rutilante se gare en face d’un immeuble bourgeois de l’Upper West Side de New York. Anne et ses deux fils viennent rejoindre John, embauché deux mois plus tôt comme directeur du marketing d’une agence de publicité sur Madison Avenue.

PORTRAIT D’EXPAT - Arrivés avec 5 valises et quelques économies

Il en faut du culot pour tout plaquer et partir à l'étranger. C'est pourtant ce qu'on fait Line et Samuel, la bonne trentaine et deux enfants. Un jour ils sont venus s’installer à Saigon, se donnant deux ans pour trouver leur projet de vie ou rentrer. Aujourd’hui, ne leur parlez plus de retourner vivre en France !
Expat - Politique

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat

FRANCOIS HOLLANDE – Sa visite au Pavillon de la France sur Expo 2015

Dimanche 21 juin, François Hollande s’est rendu sur le site d’Expo 2015 pour l’inauguration officielle du Pavillon de la France et la signature avec Matteo Renzi de la Charte de Milan sur le droit à l’alimentation. Un déplacement initialement placé sous le signe de l’environnement à 150 jours de la COP 21 et de la candidature de Paris à l’Exposition universelle de 2025. Mais les relations entre la France et l’Italie ont davantage porté sur la question des migrants, au coeur des relations bilatérales du moment.
Magazine