Les députés ont adopté le projet de loi sur le redécoupage des circonscriptions électorales. Les quelque 2,3 millions de Français vivant à l'étranger seront représentés par onze députés en 2012 : six pour l'Europe, deux en Amérique et en Afrique et un pour l'Asie et l'Océanie

C'était l'une des promesses du candidat Sarkozy à l'Élysée : "Permettre aux Français vivant à l'étranger d'élire des députés, pour une représentation de ces Français dans nos institutions égale à celle des Français vivant en France". Le redécoupage électoral effectué par Alain Marleix, secrétaire d'Etat aux Collectivités territoriales, va permettre aux Français de l'étranger d'être représentés à l'Assemblée (AFP) pour la première fois en 2012.

Les circonscriptions
On recense plus de deux millions d'expatriés français dans le monde. Près de 50% des inscrits sur les registres consulaires résident en Europe occidentale, et notamment en Suisse (pays où la présence française est la plus forte avec 10,2% des Français de l'étranger), au Royaume Uni (8,1%) et en Allemagne (8%). L’Europe occidentale obtient donc cinq circonscriptions, dont une pour le Royaume-Uni et l’Irlande, une pour l’Allemagne et une autre pour la Suisse. Les quelque 10.000 Français de Monaco seront regroupés avec ceux vivant dans la péninsule Ibérique. Un autre siège couvrira l’Europe de l’Est et le Proche-Orient (hors Israël, rattaché à l'Europe du Sud). Il y aura deux sièges pour l'Amérique (dont un pour l’ensemble de l’Amérique latine plus une partie du sud des États-Unis), et deux sièges représenteront l’Afrique. La nouvelle carte comprendra une circonscription pour l’Asie et l’Océanie.
Le mode de scrutin (majoritaire) sera le même qu’en métropole, mais de nombreux aménagements sont au programme, concernant, les modalités de la campagne électorale, les règles de son financement, la période séparant les deux tours de scrutin, ainsi que le recours éventuel aux modalités de vote par Internet, par voie électronique ou par correspondance.

Une révision nécessaire
La carte électorale n'avait pas été modifiée depuis 1986;sa révision était rendue nécessaire par l'évolution démographique. Sur 577 circonscriptions -chiffre inchangé-, 556 sièges sont répartis entre les départements, et dix sont dédiés aux collectivités d'outre-mer. La répartition se fait par tranches de 125.000 habitants. En plus de l'attribution de 11 sièges aux Français de l'étranger, 19 autres circonscriptions sont créées pour maintenir l'équilibre démographique. 33 sont donc supprimées, dont 18 détenues par le PS et 15 par l'UMP, selon le gouvernement.

Prime à la droite?
Le "charcutage"électoral est contesté à gauche, qui a concentré ses tirs sur ces onze nouvelles circonscriptions créées pour les Français de l'étranger, favorables selon elle à l'actuelle majorité. Lors des dernières présidentielles, Nicolas Sarkozy avait recueilli 54% des suffrages, avec cependant de fortes disparités entre les pays. "Sur onze circonscriptions créées, neuf auraient un député UMP", a déclaré le député PS Jean-Jacques Urvoas évoquant une "manipulation"."C'est scandaleux !", a renchéri le communiste Jean-Paul Lecoq : "Ces personnes ont bien sûr le droit légitime de s'exprimer lors des élections mais elles devaient continuer comme auparavant à voter dans leur circonscription d'origine". François Asensi (PCF) se demande s'il est "nécessaire de donner une circonscription aux Français installés en Suisse et au Lichtenstein pour fuir l'impôt?"
Le président du groupe socialiste, Jean-Marc Ayrault, a confirmé que le PS saisirait le Conseil constitutionnel dès le vote définitif de la réforme par le Parlement.
Marie-Pierre Parlange (www.lepetitjournal.com) jeudi 22 octobre 2009

La représentation des Français de l'étranger aujourd'hui:
Il y a 12 sénateurs pour les Français de l'étranger actuellement, 9 UMP et 3 du PS, qui représentent aujourd’hui l’ensemble des Français de l’étranger, où qu’ils se trouvent dans le monde. Ils n'ont pas de territoire dédié. Louis Duvernois, sénateur UMP, se réjouit plutôt de la future cohabitation députés/sénateurs : "Je ne sais pas si l'arrivée des députés va nous soulager mais en tout cas, cela va nous amener à établir une nouvelle répartition du travail". Il s'inquiète toutefois de l'organisation de ce scrutin : "Sur le plan matériel, la mise en place va poser des problèmes techniques. Regardez la 11e circonscription qui va de Moscou jusqu'à Auckland en passant par la Chine!". Les membres de l’AFE devraient jouer, vis-à-vis des députés, le même rôle d’intermédiaire et de relais que le font les conseillers généraux vis-à-vis des députés des départements de métropole ou d’outre-mer.

En savoir plus :
Le Point : Les députés votent un redécoupage électoral contesté
L'Express : Députés de l'étranger: comment ça marche?

Une internationale
Actu internationale
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

INTERNATIONALISATION – Les PME-ETI disent « oui »

L’internationalisation ne se limite pas aux grands groupes et concerne de plus en plus les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) françaises. Elles sont chaque année plus nombreuses à sauter le pas et à vanter les mérites de l’extension de leur activité à l’étranger. 

ALAIN BENTEJAC – "La compétitivité est un enjeu majeur"

Le Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CNCCEF) est un réseau mondial d’entrepreneurs français ayant une expérience à l’international. Les CCE sont présents dans 140 pays. Alain Bentéjac en est le Président. Il a pour mission principale de conseiller les pouvoirs publics et de promouvoir l’attractivité du secteur privé français.
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine