Lorsqu'on annonce à notre ado que nous allons nous expatrier en Espagne, sa première réaction est très positive : qui ne rêverait pas de partir à la découverte d'autres contrées ? Mais pour nos enfants, l’adolescence, c’est déjà une expatriation en soi. Partir à l'étranger peut être vécu pour certains, comme un véritablement déracinement

(Photo lepetitjournal.com)
L'Espagne fait rêver, c'est la chaleur, la fiesta et la siesta. C’est le soleil, les filles qui dansent le flamenco avec leurs longues robes à volants, les garçons qui font de la tauromachie, très élégants dans leurs habits de lumière.
En même temps, l'adolescence, c'est l'âge complexe où on a besoin de repère pour se sentir rassuré et sûr de soi. L’adolescence c’est une véritable mutation, une transformation du corps et de l'esprit. Pour nos enfants, l’adolescence, c’est déjà une expatriation dans leur propre Moi.
Lire la suite sur notre édition de Valence



Lire aussi dans notre rubrique Expat : Etre un ado à l'étranger

 
Une internationale

ETUDES – Les parents les plus généreux avec leurs enfants sont français

Pour beaucoup de parents à travers le monde, payer les études de ses enfants est l’engagement le plus important. Cela passerait avant les factures ou la retraites. Mais qui sont les parents les plus prévoyants ? Et où sont les parents qui sont les plus respectueux du choix de l’orientation de l’enfant ?
Actu internationale
Actualités de nos partenaires
Expat
Expat - Emploi

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Expat - Politique

GLOBAL PEACE INDEX - Seulement dix pays "en paix totale"

Qui veut la paix prépare la guerre. Ce n’est pas ce que semble affirmer le Global Peace Index de 2016. Si la situation des pays en guerre va en s’empirant, celle des pays en paix se serait améliorée. L’Islande, le Danemark et l’Autriche sont en tête de ce classement. En revanche, il resterait, à l’heure actuelle, seulement dix pays dans le monde qui ne seraient pas engagés dans un conflit interne ou externe à leurs frontières. 
Magazine
En direct de nos éditions locales