Les délais ne cessent de s’allonger pour une adoption à l’étranger. Le parcours des futurs parents est souvent douloureux et interminable. L'expatriation est pour certains l'occasion d'entreprendre des démarches individuelles sur place, avec des fortunes diverses

"Le chemin de l'adoption est souvent comparé au parcours du combattant. Mais c'est si vite oublié quand on vous met dans les bras le plus beau bébé du monde, ce petit être que vous n'aviez pas rêvé autrement !" explique Frédérique, l'heureuse maman de 3 enfants adoptés à l'étranger, dont deux alors qu'elle était expatriée. "Cette aventure nous a donné la chance d'apprendre la valeur des choses : la valeur de l'attente et de la patience d'abord, la valeur de la confiance, et la valeur de l'enfant bien sûr".
Adopter, quel que soit le canal choisi, reste en effet un processus long et difficile, qui demande une bonne dose d'optimisme. "Vous n’y parviendrez pas ! Si tu n’as pas d’appui pour faire avancer ton dossier, tu n’y arriveras pas ! Telles ont été les remarques de nos amis français et colombiens, quand nous leur avons dit, résidant alors en Colombie, que nous avions lancé un projet d’adoption", raconte Nathalie, aujourd'hui à Milan.

L’adoption à l’étranger est en effet en crise. En 2005, 4.000 enfants étaient accueillis en France, ils ne sont plus que 1.500 en 2012... Lire la suite

 
Une internationale
Votez pour le Prix du Public
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Actionnariat Managers : un casse-tête pour les expatriés

Toute personne ayant vécu dans plusieurs pays connaît les complexités inhérentes à la mobilité internationale sur le plan fiscal, patrimonial comme sur le plan administratif. Pour les salariés bénéficiaires de plans de stock-options ou actions gratuites, cette situation peut vite se transformer en véritable casse-tête, tant les facteurs de complexité sont multiples.
Expat
Expat - Emploi

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.
Expat - Politique

BENOIT HAMON - "Je suis plutôt favorable à l’harmonisation fiscale"

Benoît Hamon, candidat de la Belle Alliance Populaire à l’élection présidentielle de 2017 en France, était en visite à Lisbonne. L’occasion pour lui de rencontrer les dirigeants portugais de la gauche au pouvoir, notamment le Premier ministre Antonio Costa. Il était accompagné, lors d'une rencontre avec des ressortissants français installés au Portugal, de Gabrielle Siry, candidate du PS pour la 5ème circonscription pour les prochaines législatives.
Magazine
En direct de nos éditions locales