Klester Cavalcanti, 42 ans, est un journaliste brésilien expérimenté. Au mois de mai dernier, il décide de se rendre en Syrie pour couvrir la guerre qui met la ville de Homs à feu et à sang. Malgré son visa en règle, il est arrêté par l’armée et jeté en prison durant 6 jours. Dans sa cellule, peuplée de 20 autres prisonniers, il noue des liens d’amitié et découvre les histoires de ses co-détenus syriens. Parmi eux se trouve le traducteur de Rémi Ochlik, jeune photographe français tué dans un bombardement au mois de février. Pour Lepetitjournal.com, Klester Cavalcanti a accepté de revenir sur son arrestation et sur sa captivité

Lepetitjournal.com : Pourquoi avez-vous décidé de partir en Syrie ?
Klester Cavalcanti
- Au mois de mai dernier, je regardais les informations à la télévision, dans les journaux, sur internet, concernant la guerre en Syrie. A la fin de ces reportages, les commentateurs précisaient toujours que les informations ne pouvaient être confirmées, car le gouvernement syrien n’autorisait pas les journalistes à entrer dans le pays. En tant que lecteur et en tant que journaliste, j’étais mal à l’aise et frustré de lire des reportages dont les informations n’étaient pas vérifiées. Il faut préciser que beaucoup de journalistes, qui étaient allés en Syrie, avaient prétendu couvrir la guerre depuis Damas... Lire la suite sur notre édition de Sao Paulo

 

 

 

Sur nos autres éditions :

A Bangkok, COMMUNAUTE – Une décennie de voyages à vélo
Si le Tour de France s’est achevé fin juillet sur une victoire britannique, un couple franco-anglais poursuit son tour du monde de dix ans à vélo débuté en 2004 dans le but d’encourager le public à utiliser la bicyclette, moyen de transport "écologique et bon pour la santé". Passé par la Thaïlande le mois dernier, Richard, le Français de l’aventure raconte ses péripéties

BIRMANIE – Les trésors de l'architecture coloniale de Rangoun en danger
Plus d'un demi-siècle après l'indépendance de la Birmanie, de nombreux édifices de Rangoun témoignent encore de la grandeur de l'empire britannique. Beaucoup de ces trésors architecturaux ont déjà été détruits ces dernières années, victimes notamment de la spéculation immobilière, d’autres sont près de s'effondrer. La course pour tenter de les sauver a commencé

A Buenos Aires, DECOUVERTE - L’île de Pâques, l’énigme du Pacifique
L’île de Pâques fait partie de ces terres dont le nom seul est un appel au voyage… Un isolement extrême, à 3.700 km des côtes chiliennes, et une histoire entourée de mystère, symbolisée par les moaï, ont enveloppé Rapa Nui d’une aura inégalée.


Au Cambodge, SOCIÉTÉ - Au Cambodge, les internautes sous surveillance ?
Au royaume des Merveilles, le rôle grandissant joué par Internet a piqué l’intérêt des autorités. En Février dernier, le Ministère des Postes et des Télécommunications et le Ministère de l’Intérieur ont rendu public un document joint selon lequel tous les cybercafés du pays doivent installer des caméras de surveillance et tous les échoppes qui permettent de passer des coups de téléphone doivent enregistrer leurs utilisateurs.


A Hambourg, STAMMTISCH – Français et Allemand se donnent rendez-vous au Pony-Bar
Tous les quatrièmes mercredis de chaque mois, une vingtaine de membres se retrouvent pour une Stammtisch où l’on parle à la fois français et allemand

A Londres, VIDEO - La natation pour les nuls expliquée par les meilleurs !
Les Jeux vous manquent ? L'incroyable performance des Français en natation vous a fait vibrer ? Mais que savez-vous des dessous de ce sport ? Quel couloir les nageurs préfèrent-ils ? Peuvent-ils surveiller leurs adversaires pendant une course ? Et quels sont les moments clefs à ne surtout pas manquer pour gagner ? Yannick Agnel, Florent Manaudou et Hugues Duboscq ont répondu à ces questions


A Sydney, DEMANDEURS D'ASILE - Débat au Parlement sur la réouverture des centres off shore
La rentrée du Parlement Fédéral Australien après les vacances d’hiver s’est effectuée autour du problème de la politique de traitement des demandeurs d’asile. Le débat fait rage entre les parlementaires après l’émission d’un rapport d’experts sur la réouverture des centres de traitement off-shore, dite "Solution Pacifique"


 

 
Une internationale

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné, life coach des expatriés français à travers le monde, est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.
Votez pour le Prix du Public
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Voyager aux Etats-Unis en famille

Voyager aux États-Unis est l'occasion d'une formidable confrontation entre l'imaginaire et la réalité. Parce qu'à tout âge on a sa propre idée de l'Amérique, chaque membre de la famille pourra assouvir ses envies. Et une chose est sûre, personne n'en reviendra déçu... Comme les films hollywoodiens, le rêve américain se termine toujours bien !
Expat
Expat - Emploi

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné, life coach des expatriés français à travers le monde, est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.

TROUVER SA MISSION DE VIE - Comment cela offre la Liberté, la vraie

Vous êtes expatrié, vous aimez donc sans doute l’aventure et les voyages ? Mais qu’est ce que ces voyages et découverte de nouveaux pays et cultures vous apportent-ils vraiment ? Bien sur, ils apportent plus de connaissances, une meilleure compréhension du monde, plus de tolérance, une grande richesse culturelle, la maîtrise des langues… mais bien au delà de cela, les voyages apportent la sensation d’être libre, la sensation que tout est possible et la sensation de se sentir vraiment vivant. Vous êtes sans doute très attaché à votre liberté et à vivre votre Vie avec un grand V, n’est-ce pas ?
Expat - Politique

PASCAL BONIFACE – Pour que la France retrouve sa cote d’amour à l’étranger

Directeur de l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques, Pascal Boniface regrette l’époque pas si lointaine où être Français procurait un avantage inégalable à l’étranger et une prime exceptionnelle de popularité. Dans son Essai Je t’aimais bien tu sais, il s’interroge sur les raison du désamour entre la France et la communauté internationale et propose des remèdes. Interview.
Magazine
En direct de nos éditions locales