Heidelberg Mannheim

ETUDES – L’Allemagne numéro 1 en Europe parmi les pays où il fait bon étudier

L’Allemagne a définitivement le vent en poupe. Après la révélation des résultats de l’étude annuelle du cabinet Mercer qui place trois villes allemandes – Munich (4e), Düsseldorf (6e) et Francfort (7e) - dans le top 10 des grandes villes où il fait bon vivre dans le monde, selon des critères tels que la stabilité politique, le climat, les transports, le taux de criminalité ou encore l’éducation ou les loisirs, c’est au tour des universités et systèmes d’éducation d’être passés au crible.

Selon l’étude Study-eu, l’Allemagne décroche ainsi la première place parmi les pays européens où il fait bon étudier avec 83,2 points sur 100, devant le Royaume-Uni, les Pays-Bas et la France qui se hisse à la 4ème place avec 63,8 points.Viennent alors la Suède, la Russie, la Suisse, l’Italie, la Belgique et la Norvège qui plafonne à 55,4 points.

Les critères qui ont été pris en considération pour réaliser ce classement sont l’éducation (présence d’universités, qualité et diversité de l’enseignement), les coûts (vie et études), la vie et la carrière (taux de chômage des diplômés et niveau d’anglais).

VK (www.lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim), lundi 20 mars 2017

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter
Suivez-nous sur facebook
Suivez-nous sur twitter

 
Heidelberg Mannheim
Une internationale

EXCLUSIF - Interview de Vianney : ses émotions, sa musique et le Japon

Artiste interprète de l'année aux Victoires de la musique 2016, Vianney est au Japon pour un concert événement dans le cadre de la fête de la musique à l'Institut français de Tokyo, ce samedi 24 juin. Lepetitjournal.com Tokyo a échangé avec l'artiste dès sa descente d'avion sur ses émotions, sa musique et le Japon.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine