Heidelberg Mannheim

SOCIETE – Où en est-on de l'interdiction du voile intégral en Allemagne et dans le reste de l'Europe

Le 19 août dernier, Thomas de Maizière avait appelé à une interdiction partielle de la burqa en Allemagne. La Bavière a suivi cet appel et va prohiber le port de la burqa dans certains lieux publics. Où en est-on de l'interdiction du voile intégral en Allemagne et dans le reste de l'Europe ?

Le gouvernement du Land de Bavière, dirigé par la CSU (Union sociale-chrétienne) a donné son aval mardi dernier pour l'adoption d'un projet de loi qui interdirait le voile intégral dans les administrations publiques telles que les crèches et garderie, les universités, les bureaux de vote ainsi que là où la sécurité et l'ordre sont concernés, comme par exemple lors de rassemblements tenus dans des lieux publics. Le ministre de l'intérieur bavarois, Joachim Herrmann, a déclaré que ''cette tenue était en contradiction avec la culture allemande de l'échange''. Jusqu'à présent, le voile intégral était prohibé dans six Länder et uniquement aux enseignantes dans les établissements scolaires.

Un appel du gouvernement allemand

Cette décision, qui intervient à sept mois des élections législatives et en plein débat sur l'intégration des musulmans en Allemagne, répond aux appels lancés par le gouvernement allemand : celui de Thomas de Maizière au mois d'août, qui avait déclaré que la burqa ''n'était pas compatible avec l'Allemagne, un pays ouvert sur le monde'', mais également celui d'Angela Merkel, qui avait préconisé au mois de décembre une interdiction du voile intégral ''partout où cela est légalement possible''.

Cette volonté d'interdiction en Allemagne peut s'expliquer par deux raisons : tout d'abord par un problème de sécurité lié aux attaques djihadistes qui ont touché Nice cet été et Berlin en décembre, mais également par un souci d'intégration, l'Allemagne ayant accueilli un grand nombre de migrants musulmans ces deux dernières années. "Une femme entièrement voilée n’a presque aucune chance de s’intégrer" avait déclaré Angela Merkel au mois d'août, qui perçoit la burqa comme une barrière à l'intégration.

Où en est-on en Europe ?

Le voile intégral a été interdit déjà dans plusieurs pays européens et fait l’objet de réflexion dans de nombreux autres.
Globalement, on peut observer trois grands groupes de pays en Europe concernant la réglementation du port du voile intégral (burqa et niqab) : d'une part les pays qui l'interdisent dans tous les lieux publics et sur tout leur territoire, comme la France et la Belgique. La France, pionnière en la matière, a promulgué le 11 octobre 2010 la loi "interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public", dans un contexte tendu suite aux déclarations de l'époque de Nicolas Sarkozy : ''La burqa n'est pas la bienvenue sur le territoire de la République française'', avait déclaré l'ancien président. Cette loi est passible de 150 euros d'amende pour le contrevenant. La Belgique a suivi la même lignée que la France en 2011.

D'autre part, nous avons les pays comme l'Allemagne, les Pays-Bas et l'Italie, qui pour l'instant n'ont réglementé que partiellement le port du voile intégral, dans certaines régions et uniquement dans certains lieux publics. En Allemagne jusqu'à présent, six Länder (Bade-Wurtemberg, Bavière, Basse-Saxe, Brême, Sarre et Rhénanie-du-Nord-Westphalie) ont en place une loi interdisant aux enseignantes le port de signes ostensibles d’appartenance religieuse, dont le voile intégral, dans les établissements scolaires publics. Des initiatives locales ont également eu lieu en Italie et aux Pays-Bas.

Enfin, certains pays, qui présentent une toute autre conception de la laïcité, refusent de légiférer sur la question, comme le Royaume-Uni qui insiste sur sa tradition en termes de liberté d'expression, le Danemark qui laisse la libre appréciation à ses institutions, ou encore la Suède, la Grèce et le Portugal.

Une vague d'interdiction dans un contexte d'attentats en Europe

Insécurité, frein à l'intégration ou encore atteinte à la laïcité, chaque pays présente ses raisons pour motiver une interdiction du port du voile intégral, mais le contexte des attentats en Europe a bien sûr influencé les pays à légiférer sur cette question.
On observe en effet depuis 2016 un mouvement en Europe vers une réglementation totale ou partielle dans les pays européens : la Bulgarie a interdit en septembre le port du voile intégral dans tous les lieux publics, rejoignant ainsi la France et la Belgique. Un projet de loi pour une interdiction totale est également en cours en Autriche, en Suisse et au Luxembourg. Les Pays-Bas ont par ailleurs adopté au mois de novembre un projet de loi interdisant le port du voile intégral dans certains lieux publics, et la Norvège souhaite l'interdire dans les classes.

Une interdiction nécessaire ?

Si la question de la sécurité semble cruciale en Europe et motiver certains pays pour interdire totalement le port de la burqa et du niqab dans les lieux publics, il faudrait cependant observer de plus près le cas de la France et de la Belgique, car ce sont justement dans ces deux pays qui l'interdisent totalement que les plus grands attentats terroristes ont eu lieu en Europe ces dernières années.
Le journal Der Spiegel a en tout cas conscience des effets qu'une telle loi pourrait apporter ou non en Allemagne : "En France, la burqa est interdite depuis des années sans le moindre résultat. Le pays n’est pas plus sûr et les musulmans ne sont pas plus intégrés", relevait l'hebdomadaire sur son site cet été.

(Photo © Pixabay)

Elise T. (www.lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim),  mardi 28 février 2017

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter
Suivez-nous sur facebook
Suivez-nous sur twitter

 
Heidelberg Mannheim

LA PHOTO DU MOIS - Parterre de fleurs et de drapeaux devant la dernière résidence d'Helmut Kohl

Helmut Kohl est considéré comme l'un des plus grands dirigeants qu'ait connu l'Allemagne. Décédé vendredi 16 juin dans sa ville natale de Ludwigshafen, il était le père de la réunification de son pays après la chute du Mur et l'artisan d'une plus grande construction européenne. Dans la rue de sa dernière résidence dans le quartier d'Oggersheim, peu de monde aux alentours mais des fleurs et des drapeaux européens et allemands en nombre devant la…
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine