Heidelberg Mannheim

FRANCE-ALLEMAGNE - La fondation Heidelberg soutient les étudiants français

La fondation Heidelberg France du fabricant allemand de machines d'impression fournit des bourses à certains étudiants méritants souhaitant se spécialiser dans le domaine des industries de la communication graphique. Créée par l’entreprise du même nom en 1990, dont le siège social se situe en Allemagne, elle a depuis attribué environ 1,06 millions d’euros de bourse pour 410 jeunes.

Une bourse pour les étudiants méritants

18 étudiants de l’école Estienne, école supérieure des arts et industries graphiques à Paris, ont pu profiter de cette bourse pour l'année 2016/2017. Remise le 15 mars dernier, elle leur permettra de poursuivre une formation supérieure dans le secteur professionnel des industries de la communication graphique. L’enveloppe totale disponible est de 46 500 euros, donnant entre 2000 et 3000 euros par étudiant selon son niveau de diplôme (bac, BTS ou licence). Depuis sa création, la fondation Heidelberg France a pu aider 410 élèves pour un montant totale de près de 1,06 millions d’euros.

La fondation Heidelberg France

La Fondation Heidelberg France est née en 1989 sous l’égide de la Fondation de France. Elle a elle-même été créé par l’entreprise du même nom. Son but est de favoriser la formation professionnelle dans le domaine de la communication graphique. Il s’agit d’un acteur capital et reconnu, proposant des solutions pour les industries graphiques partout dans le monde. Il effectue des missions de prépresse, de presse, et de la finition en termes de produit, de la maintenance ainsi que de la formation.

L’entreprise Heidelberg Druckmaschinen AG

Après des années de croissance et de changement, l’entreprise "Heidelberg Druckmaschinen AG" mérite aujourd’hui sa place de leader mondial pour la fourniture de solutions pour les industries graphiques (en terme de matériels, logiciels et consommables). Elle est connue pour avoir révolutionné le domaine de l’imprimerie et de l’industrie de la communication graphique. En 1921, ses machines d’imprimerie révolutionnaires pour l’époque en firent un acteur mondial et provoquèrent un boom économique pour la ville de Heidelberg.
Environ 11500 personnes travaillent actuellement pour eux dans le monde. Le siège social se trouve encore aujourd’hui à Heidelberg. Ses ventes s’élèvent à 2,5 milliards d’euros pour l’année 2015/2016.

Historique de sa fondation

L’entreprise a maintenant dépassé les 150 ans d’existence, ayant été fondée en 1850 à Frankenthal par Andreas Hamm, alors spécialisé dans la fonderie et la fabrique de machines. Ce n’est qu’en 1896 que ses locaux ont été déplacés à Heidelberg. Après avoir changé plusieurs fois de nom et évolué au niveau de ses spécialisations (quand son fondateur décida d’étendre son commerce à l’imprimerie), l’entreprise prendra le titre de "Heidelberger Druckmaschinen Aktiengesellschaft" en 1967.

(Photo © Pixabay)

Héloïse Hardy (www.lepetitjournal.com/francfort), mercredi 5 avril 2017

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter
Suivez-nous sur facebook
Suivez-nous sur twitter

 
Heidelberg Mannheim
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

PERMIS VACANCES TRAVAIL – Ce qu’il faut savoir avant de partir

Le Permis Vacances Travail permet de vivre une expérience unique, puisqu’il permet de faire un séjour longue durée à l’étranger, en ayant la possibilité de cumuler des petits boulots sur place pour se financer. Avant de s’envoler pour d’autres horizons, mieux vaut toutefois être bien préparé

COACHING - Être pilote de sa vie, ça veut dire quoi ?

Aujourd’hui, j’ai fait une très belle rencontre à Shanghai et cette personne m’a posé une excellente question : “Pour toi, c’est quoi être pilote de sa vie ? Comment est-ce que je peux avoir un peu plus la sensation d’être pilote de ma vie ?”
Expat - Politique

PIERRE VERLUISE – "M. Trump pourrait être une formidable opportunité pour l’Europe"

Contestée par près de la moitié des candidats de cette présidentielle, l’Union européenne n’a jamais semblée aussi fragile. Traversant une crise profonde, la question de son avenir se fait plus prégnante que jamais. Entre référendum de sortie, retour au Franc, et reconquête d’une souveraineté nationale, comment pouvons-nous expliquer un tel euro-scepticisme ? Pierre Verluise, docteur en géopolitique, directeur du Diploweb.com et co-auteur avec Gérard-François Dumont de "Géopolitique de l’Europe. De l’Atlantique à l’Oural" (PUF) nous répond.
Magazine