Hambourg

Ce que vous devez connaître du marché du travail à Hambourg


Ce que vous devez connaître du marché du travail à Hambourg

Que diriez-vous de vivre à Hambourg ? La deuxième plus grande ville d'Allemagne après Berlin sort peu à peu de son image de ville portuaire et industrielle, pour s'afficher comme une destination dynamique, vivante et attractive. Depuis l'inauguration de l'Elbphilharmonie et l'avancée certaine du projet d'urbanisation appelé « Hafen City », Hambourg est en train de connaître un essor touristique qui vient renforcer le dynamisme de son économie.  Ainsi, le taux de chômage en 2016 à Hambourg s'élevait à 7,1% contre 7,5% en 2015, ce qui représente un chiffre peu élevé pour une ville-Etat. Ce climat économique positif nous a poussé à en savoir plus sur les opportunités d'emplois à Hambourg et sur les habitudes et le rythme de travail des allemands.

 
Les principaux secteurs et entreprises qui recrutent

Second plus grand pôle commercial du pays, Hambourg doit son succès économique à son port, le troisième en Europe après Rotterdam et Anvers. Situé au bord de l'Elbe et à 100km de la mer, le port de Hambourg explique aussi le surnom donné à la ville : "Das Tor zur Welt", littéralement la porte qui ouvre sur le monde. 

Il est évident qu'une majeure partie de l'emploi se concentre vers l'économie maritime, mais pas que. Beaucoup d'opportunités d'emplois sont issues des industries aéronautique et aérospatiale. Grâce à la présence d'Airbus et de Lufthansa, Hambourg constitue le troisième centre d'aviation civile mondiale, juste après Seattle et Toulouse. Airbus emploie plus de 9000 employés tandis que Lufthansa fait travailler plus de 7000 personnes dans ses ateliers. Ainsi, Hambourg est un haut lieu de travail pour la construction et les réparations navales et aéronautiques. Toujours pour rester dans les activités techniques et scientifiques, les industries chimique et manufacturière (précisément la métallurgie et l'électrique) occupent aussi une place importante dans l'économie de Hambourg.

La ville est aussi connue pour la présence des sièges des plus grands médias allemands dont les plus influents sont Der Spiegel, plus grand magazine d'investigation allemand, Stern ou encore Die Zeit qui est un hebdomadaire d'analyses politiques. Spiegel a d'ailleurs installé ses locaux dans la nouvelle zone d'affaires, le «Hafen City». En association avec cette industrie des médias, les nouvelles technologies de l'information et des communications (NTIC) connaissent un développement conséquent et jouent déjà un rôle déterminant sur le marché de l'emploi à Hambourg.

Comme indiqué dans le guide de l'expatrié en Allemagne, produit par Expat.com, un autre secteur en forte croissance à Hambourg est celui du tourisme, qu'il soit de loisirs ou d'affaires. Cet essor est du aux nombreux projets de réaménagement urbain et au développement de la culture avec la construction de l'Elbphilharmonie, une salle de concert majestueuse en plein cœur du quartier portuaire. En 2016, ce sont près de 7 millions de visiteurs qui ont séjourné à Hambourg, soit 5,5% de plus par rapport à 2015. En 10 ans, le nombre de nuitées à l'hôtel a plus que doublé. Ces chiffres, qui attirent beaucoup les investisseurs hôteliers, expliquent qu'entre 2015 et 2016 le secteur de l’hôtellerie et de la restauration a connu un taux de croissance de l'emploi de 5,8%.

D'autres secteurs sont bien ancrés dans le tissu économique de Hambourg. On peut notamment mentionner le secteur des services qui constitue près de 83% des emplois de la ville ; Hambourg occupe d'ailleurs la première place dans ce secteur en Allemagne. Travailler à Hambourg c'est aussi travailler dans le secteur de la grande consommation grâce à la présence d'entreprises de renom, telles que Unilever, Beiersdorf (qui possède notamment les marques Nivea et Hansaplast) ou encore Tchibo et Otto (leader mondial dans la vente à distance) pour la mode et la déco.

Enfin, beaucoup d'entreprises françaises se sont implantées à Hambourg et seront probablement encline à recruter du personnel français. Nous avons déjà cité Airbus, mais on trouve dans la ville Saint-Gobain, Alcatel, Geodis, Veritas et la Société Générale. Ces entreprises ainsi que tout le réseau de PMI et de PME françaises présentes à Hambourg emploient près de 30 000 personnes. Ceci explique probablement la présence d'un important réseau d'expatriés Français à Hambourg. Plus de 4 400 Français étaient ainsi enregistrés sur les listes électorales lors des précédantes présidentielles.

 
Travailler en Allemagne : ce qui diffère de la France

Il faut savoir que les relations au travail sont généralement plus détendues en Allemagne qu'en France. Toutefois certains points dénotent avec la manière de fonctionner des Français, en particulier pour tout ce qui concerne la ponctualité et le fait d'être direct dans la communication. En effet, les allemands sont bien plus «carrés» que les français et vont plus plus facilement droit au but, sans passer par quatre chemins. C'est un fait que l'on peut remarquer au travail mais aussi au quotidien. Par ailleurs, les Allemands arrivent plus tôt au bureau mais repartent aussi plus tôt.

Globalement, un Français qui choisit d'aller travailler en Allemagne se verra confier plus de responsabilités pour le même statut ou niveau d'études qu'il a en France; cela vaut notamment pour les cadres.

Au niveau du droit du travail, on peut remarquer quelques différences. Par exemple, dans les entreprises de moins de 10 personnes, l'employeur peut licencier un de ses employés sans qu'aucun motif ne soit exigé. De plus la durée du préavis en Allemagne est fixée à 4 semaines minimum. Il est également recommandé de bien lire son contrat de travail avant de le signer car toute réclamation doit être faite dans les trois mois qui suivent, sinon il n'y aura plus de recours possible.

En ce qui concerne les salaires, la France et l'Allemagne ont un salaire minimum brut presque identique. Pour autant certains postes en Allemagne offrent des salaires plus intéressants, notamment dans la chimie, dans l'automobile et dans l'informatique. Ainsi la rémunération médiane pour un poste à responsabilités égales, ou du moins similaires puisque le salarié a plus de responsabilités en Allemagne, peut passer de 2500 euros mensuels à 3200 euros. Ce qui peut être intéressant car le coût de la vie à Hambourg reste assez proche de celui des grandes villes françaises pour les produits de première nécessité. Ce n'est en revanche pas le cas pour les loyers, les assurances pour le véhicule et l'énergie.

Enfin, même s'il est tout à fait possible de venir travailler et vivre en Allemagne sans parler la langue, dans le cadre d'une expatriation de longue durée, il sera à un moment donné nécessaire de pratiquer l'allemand et même d'être parfaitement bilingue pour pouvoir évoluer dans l'entreprise. 

Si vous souhaitez obtenir plus d'informations sur Hambourg, n'hésitez pas à poser vos question sur le Forum Hambourg d'Expat.com et dialoguez avec des centaines d'expatriés.

Ecrit par Estelle Darrigan et adapté par Séverin Guiton (Expat.com

 
Hambourg

G20 – La sécurité à Hambourg pointée du doigt

Les forces de l'ordre utilisant les canons à eau pour disperser la foule. Le maire d’Hambourg, Olaf Scholz (SPD), est mis en cause par la CDU (union chrétienne-démocrate) suite aux violences survenues dans sa ville, ainsi que la chancelière allemande Angela Merkel, responsable du choix du lieu pour accueillir le sommet.
Une internationale

FRANÇAIS EN INDONÉSIE - Chanee le protecteur des gibbons

Aurélien Brulé dit Chanee est français et installé en Indonésie depuis 19 ans. Il est le fondateur de la fondation Kalaweit qui recueille les gibbons, ces petits singes à la fourrure laineuse. Au nombre de vues des ses vidéos sur internet, il est également un des principaux défenseurs de la forêt tropicale et de sa faune. Chanee nous raconte son parcours et son combat quotidien face à la déforestation 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine