TOURISME - Worpswede, entre Hambourg et Brême, un pays étrange

 

C'est un étrange pays. Lorsqu'on est debout sur la petite montagne sablonneuse de Worpswede, on le voit s'étendre alentour, semblable à ces mouchoirs de paysannes, qui sur un fond sombre, montrent des coins pleins de fleurs lumineuses. Il est là, plaine presque sans replis, et les chemins et les cours d'eau mènent loin vers l'horizon.

© Nicole Kanning / www.worpswede.de

Le village des artistes
"Là commence un ciel d'une instabilité et d'une grandeur inexprimables", qui mieux que Rainer Maria Rilke a su écrire, aussi amoureusement et décrit avec émerveillement les charmes naturelles du paysage de Worpswede. C'est dans ce village au Nord de Brême que dès 1889, une colonie de peintres (Heinrich Vogeler, Paula Modersohn- Becker entre autre), inspirés par l'école francaise des impressionnistes vont venir s'installer et y vivre. Communauté d'artistes passionnés par la nature et ses énigmes, ils viennent capter la beauté âpre et la lumière de ce paysage de landes et de marais. Aujourd'hui, les touristes, amoureux de la nature, peintres en herbe, passionnés d'art, promeneurs du dimanche à la recherche du calme dans un cadre exceptionnel, viennent du monde entier sur les pas de cette colonie d'artistes-peintre.

© Fritz Dressler / www.worpswede.de

Un site sauvé d'une menace de fermeture
Au fil des années et grâce notamment au soutien financier du Land de Basse-Saxe, la rénovation et le maintien du site, de ces ateliers et commerces, Worpswede est resté un lieu de fascination pour le public. La crise aidant, les caisses de l'état se vidant, cette aide financière du gouvernement de la Basse-Saxe est désormais remise en question. On parle même de la supprimer. La renommée du village des artistes-peintres de Worpswede risque-t-elle alors de disparaître ? C'est ce que beaucoup d'artistes-peintres de la région mais aussi les habitants et les commerçants de la ville ont pu craindre dans un premier temps. Heureusement, sous l'impulsion de personnes engagés et compétentes dans le domaine artistique, une solution a vu le jour. Un échange entre les apprenants et les étudiants de différentes universités d'art du pays aura lieu régulièrement dans la région. Le ministère de la culture mais aussi la ville de Worpswede soutiendront financièrement ce projet qui, à l'initiative de Tim Voss, professeur d'art à Hambourg et co-initiateur d'un échange similaire à Amsterdam portera le nom de "les paysages de Worpswede".

Ubili (www.lepetitjournal.com/hambourg.html) Vendredi 16 novembre 2012

Site:  www.worpswede.de

 
Une internationale

CHEMINS D’AILLEURS – Sandrine Beillard, un parcours de vie à l’écoute du monde

Née au Maroc, pays de ses racines, Sandrine Beillard, longtemps professeur au Lycée Français International de Hong Kong, est une véritable globe-trotteuse. Des rivages de Namibie aux marchés d’Asie, du bush australien au Pakistan, elle a vécu mille aventures et fait de magnifiques rencontres. Elle les relate dans un livre, illustré par de nombreuses photos, hymne à la beauté d’un monde parfois déjà révolu, et au respect de soi et desautres.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

ENTREPRENDRE – L’aventure VivaLing continue en Chine

VivaLing, première académie de langue en ligne, se développe tous azimuts : ouverture en Chine, lancement de la première certification professionnelle pour l’enseignement des langues en ligne, une 5e langue - l’allemand - qui complète l’offre de l’anglais, du chinois, du français et de l’espagnol… Ce dynamisme est fondé sur une conviction : apprendre une langue à un enfant, "c’est créer des ponts entre les adultes de demain"

COACHING - L’impact de l’expatriation sur la confiance en soi

Les gens vous perçoivent-ils comme quelqu’un de sûr de vous ? Comme une personne qui a réussi dans la vie et qui accompli beaucoup de choses ? Ils n’ont pas tout à fait tord, vous vous êtes tout de même expatrié, adapté à une nouvelle culture, un nouvel environnement et peut-être même avez-vous appris un nouveau langage ?
Expat - Politique

« 2017, la fin des tabous » – Discussion entre grands patrons et candidats à l’élection présidentielle

La 3ème édition du Sommet de l’économie de Challenges, titrée « 2017, la fin des tabous » réunissait des chefs d’entreprises françaises et des candidats à l’élection présidentielle pour aborder les mesures à prendre pour « redonner confiance à la France ». Mondialisation, énergies renouvelables, start-ups, formation professionnelle, directive travail détaché… Les décideurs ont confronté leurs idées, un exercice intéressant en cette période pré-électorale.

PARTI SOCIALISTE – Le Projet 2017 pour les Français de l’étranger

La fédération des Français de l’étranger du Parti socialiste présente son Projet 2017 en vue des élections législatives. Véritable « boite à outil » pour les candidats – 5 sont connus à ce jour – ce document fait le bilan de l’action gouvernementale en faveur des Français de l’étranger et formule des propositions dans de nombreux domaines, avec "un impératif, celui du réalisme".
Magazine