TOURISME - Worpswede, entre Hambourg et Brême, un pays étrange

 

C'est un étrange pays. Lorsqu'on est debout sur la petite montagne sablonneuse de Worpswede, on le voit s'étendre alentour, semblable à ces mouchoirs de paysannes, qui sur un fond sombre, montrent des coins pleins de fleurs lumineuses. Il est là, plaine presque sans replis, et les chemins et les cours d'eau mènent loin vers l'horizon.

© Nicole Kanning / www.worpswede.de

Le village des artistes
"Là commence un ciel d'une instabilité et d'une grandeur inexprimables", qui mieux que Rainer Maria Rilke a su écrire, aussi amoureusement et décrit avec émerveillement les charmes naturelles du paysage de Worpswede. C'est dans ce village au Nord de Brême que dès 1889, une colonie de peintres (Heinrich Vogeler, Paula Modersohn- Becker entre autre), inspirés par l'école francaise des impressionnistes vont venir s'installer et y vivre. Communauté d'artistes passionnés par la nature et ses énigmes, ils viennent capter la beauté âpre et la lumière de ce paysage de landes et de marais. Aujourd'hui, les touristes, amoureux de la nature, peintres en herbe, passionnés d'art, promeneurs du dimanche à la recherche du calme dans un cadre exceptionnel, viennent du monde entier sur les pas de cette colonie d'artistes-peintre.

© Fritz Dressler / www.worpswede.de

Un site sauvé d'une menace de fermeture
Au fil des années et grâce notamment au soutien financier du Land de Basse-Saxe, la rénovation et le maintien du site, de ces ateliers et commerces, Worpswede est resté un lieu de fascination pour le public. La crise aidant, les caisses de l'état se vidant, cette aide financière du gouvernement de la Basse-Saxe est désormais remise en question. On parle même de la supprimer. La renommée du village des artistes-peintres de Worpswede risque-t-elle alors de disparaître ? C'est ce que beaucoup d'artistes-peintres de la région mais aussi les habitants et les commerçants de la ville ont pu craindre dans un premier temps. Heureusement, sous l'impulsion de personnes engagés et compétentes dans le domaine artistique, une solution a vu le jour. Un échange entre les apprenants et les étudiants de différentes universités d'art du pays aura lieu régulièrement dans la région. Le ministère de la culture mais aussi la ville de Worpswede soutiendront financièrement ce projet qui, à l'initiative de Tim Voss, professeur d'art à Hambourg et co-initiateur d'un échange similaire à Amsterdam portera le nom de "les paysages de Worpswede".

Ubili (www.lepetitjournal.com/hambourg.html) Vendredi 16 novembre 2012

Site:  www.worpswede.de

 
Une internationale

JÉRÔME COMMANDEUR – Aux commandes... des César

De Commandeur à commandant il n’y a qu’un pas. Pas étonnant alors qu’on entende souvent l’humoriste répondre "commandant de bord" quand on lui demande ce qu’il aurait aimé faire quand il était petit. Et même s’il n’a pas tout à fait réalisé son rêve d’enfant, que Jérôme Commandeur se rassure… Tout semble lui sourire ces dernières années. De la scène au cinéma en passant par la réalisation, sans oublier l’animation de la 42ème Cérémonie des César…
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.
Expat - Politique

BENOIT HAMON - "Je suis plutôt favorable à l’harmonisation fiscale"

Benoît Hamon, candidat de la Belle Alliance Populaire à l’élection présidentielle de 2017 en France, était en visite à Lisbonne. L’occasion pour lui de rencontrer les dirigeants portugais de la gauche au pouvoir, notamment le Premier ministre Antonio Costa. Il était accompagné, lors d'une rencontre avec des ressortissants français installés au Portugal, de Gabrielle Siry, candidate du PS pour la 5ème circonscription pour les prochaines législatives.
Magazine