Haïti

DECES- La compagnie du Rhum Barbancourt perd son président

Thierry Gardère, président directeur général de la compagnie du Rhum Barbancourt, décédé, à l’âge de 65 ans

 

Cette semaine, la presse haïtienne et les réseaux sociaux se sont faits l’écho du décès du directeur général de la compagnie du Rhum Barbancourt. Thierry Gardère, est décédé, à l’âge de 65 ans, le mercredi 1er mars 2017, suite à un malaise respiratoire, nous apprend l’agence en ligne AlterPresse. Transporté d’urgence à l’hôpital, il s’est éteint, avant même d’arriver à l’hôpital.

L’industriel dirigeait la compagnie Barbancourt depuis 1990, soit pendant environ 27 ans. Avant lui, Dupré Barbancourt, un français, a fondé la société.  

 

Selon ce que diffuse la compagnie, en 1862, Dupré Barbancourt, originaire de la Charente en France, met la touche finale à une recette de rhum qui porte encore aujourd'hui son nom. Utilisant la double méthode de distillation de son pays, habituellement réservée aux cognacs les plus raffinés, il distillera un produit unique d'une qualité incomparable qui sera régulièrement reconnu et reçu aujourd'hui les plus hautes distinctions internationales.

Le Rhum Barbancourt est l'un des rhums les plus décorés de l'histoire comme en témoigne la galerie de récompenses décrite sur son site (actuellement en construction). Vous trouverez quelques-unes de ces médailles sur ses étiquettes, confirmant le caractère exceptionnel et inégalé de ce rhum.

M. Dupré Barbancourt prend Nathalie Gardère comme épouse mais le couple n'a pas d'enfants. À sa mort, Nathalie Gardère laisse l'entreprise à son neveu, Paul Gardère, qui dirigera le destin de la compagnie jusqu'en 1946. La maison Barbancourt n’est qu’un simple partenariat en 1932, la distillerie située au  Chemin des Dalles à Port au Prince, y reste jusqu'en 1949. À la mort de Paul, son fils Jean Gardère reprend la bataille, prolongeant la tradition de la famille jusqu'en 1990. Entrepreneur et visionnaire, Jean Gardère a été l'instigateur de la modernisation de la compagnie Rhum Barbancourt. En 1949, il décide de déménager la distillerie à la Plaine du Cul-de-Sac sur l'Habitation Mouline, près de Damien, où elle est située à ce jour.

Les travaux commencèrent en 1949 et en 1952 l’usine produit du jus de canne à partir de la canne à sucre cultivée sur sa propre plantation sur le Domaine Barbancourt. Cette décision a transformé l'entreprise de la petite industrie artisanale à la véritable production industrielle.

 

Thierry Gardère reprend l'entreprise à la mort de son père en 1990 et continua de la diriger jusqu'à sa mort survenue cette semaine. Le réseau de distribution de la Société du Rhum Barbancourt est désormais solidement implanté dans plus de 20 pays.

 

À l'origine, en 1862, la Maison Barbancourt ne produisait pas son propre jus de canne; elle distillait son rhum a partir du clairin,produit a partir du jus de canne à sucre, acheté des nombreux fournisseurs dont les produits satisfaisaient les rigoureux critères de sélection de Monsieur Barbancourt, par exemple l'Habitation Prince, ancienne propriété du Prince de Rohan en était un fournisseur de clairin, cette  propriete fait actuellement partie du domaine de la famille Audain, l’un des plus grands producteurs de clairin d’Haiti.

 

Aujourd'hui, le Rhum Barbancourt exploite plus de 600 hectares de terres qui sont exclusivement dédiés à la culture de la canne à sucre, dont 20% sont sur les plantations du Domaine Barbancourt. Cette société emploie 250 personnes et ses activités de production directe et indirecte de cannes et de rhum sont responsables des moyens de subsistance de 20 000 personnes.

 

Malgré les installations modernes, la Société du Rhum Barbancourt, ayant plus de 150 ans d’existence, est l'aînée des industries haïtiennes,elle continue à produire du rhum dans la plus pure tradition, selon la recette originale de M. Dupré Barbancourt.

 

Le président, Thierry Gardère, qui vient de mourir, représentait la 4ème génération d’une tradition familiale ininterrompue. Si les installations ont été modernisées depuis 1862, la distillerie, installée aujourd’hui à la Plaine du Cul de Sac, reste fidèle aux principes de son fondateur, avec notamment ses deux colonnes de distillation charentaises. Souhaitons bon courage à la cinquième génération qui en aura tant besoin pour diriger une entreprise dans l’Haïti d’aujourd’hui.

 

(www.lepetitjournal.com/haiti) Lundi 6 mars 2017

 

 
A la Une en Haïti

MIGRATION - La crise humanitaire

Appel urgent de la société civile du continent face à la crise humanitaire des migrantes et migrants d’Haïti dans les Amériques
Une internationale

RESEAU PSY EXPAT – Trouver un psy francophone à l'étranger

Comment être accompagné dans sa mobilité si l’on a besoin d’un suivi psychologique ? Créé par deux psychologues expatriées en Asie, Réseau PsyExpat est une plateforme à but non lucratif qui facilite la recherche de thérapeutes francophones partout dans le monde et les échanges entre professionnels
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine