Haïti

ELECTIONS - Jovenel Moïse du parti politique de l’ex-président Martelly élu président

 

Jovenel Moïse du Parti haïtien tèt kale (Phtk) est proclamé président élu, dès le premier tour de la présidentielle du 20 novembre 2016, avec 55.60 % des voix. Selon les résultats définitifs de la présidentielle, publiés par le Conseil électoral provisoire (Cep), en fin d’après-midi, ce mardi 3 janvier 2017, Jovenel Moïse arrive toujours en tête avec 590,927 votes, soit 55.60 % des voix, suivi du candidat de la Ligue alternative pour le progrès et l’émancipation haïtienne (Lapeh), Jude Célestin, avec 207, 988 votes, soit 19.57 % des suffrages exprimés.

 

Jean-Charles Moïse de la plateforme Pitit Dessalines, avec 117,349 votes, soit 11.04 % des voix, et Maryse Narcisse du parti politique Fanmi Lavalas, avec 95,765 votes, soit 9.01 % des suffrages, arrivent, respectivement, en 3e et 4e positions, dans la présidentielle.

 

Le taux de participation de l’électorat a été estimé à 21%, dans les scrutins du 20 novembre 2016 en Haïti.

 

Une phase de contentieux, sur les résultats préliminaires du 28 novembre 2016, a été ouverte pour adresser les contestations des candidats, qui se sentaient lésés.

 

La vérification de 12 % de procès-verbaux des résultats de la présidentielle du 20 novembre 2016 a été exigée par le tribunal électoral, suite aux demandes du parti Fanmi Lavalas, de Lapeh et Pitit Dessalines, partis contestataires.

 

Après l’analyse des 12% des procès-verbaux soit 1,560 procès-verbaux au Centre de tabulation de vote (Ctv), une décision - prise par le Bureau du contentieux électoral national (Bcen) et qui ne laisse aucune "possibilité de recours’’ pour les contestataires - a exigé un nouveau décompte des votes, après la mise à l’écart de 70 procès-verbaux.

 

L’arrêt des juges électoraux signale qu’il n’y a pas eu de fraudes massives, mais des irrégularités, qui ne sauraient affecter le processus, selon une note d’information du Cep, en date du 3 janvier 2017.

 

Jovenel Moïse du Phtk (parti de l’ex-président Joseph Michel Martelly) avait réalisé 595,430 voix, soit 55.67 % des suffrages, selon les résultats préliminaires, de la présidentielle du dimanche 20 novembre 2016, rendus publics, dans la soirée du lundi 28 novembre 2016, par le Cep

 

Célestin était arrivé en deuxième position avec 208,835 voix, soit 19.52 % des suffrages, suivi de Jean-Charles Moïse avec 118,142 votes, soit 11.04 % des suffrages et de Narcisse avec 96,121 votes, soit 8.99 % des suffrages exprimés.

 

Les partisans de Fanmi lavalas, qui ont rejeté les résultats préliminaires et définitifs, bien avant leur publication, ont manifesté dans les rues de la capitale Port-au-Prince, ce mardi 3 janvier 2017, pour continuer de dénoncer ce qu’ils appellent un « coup d’État électoral ».

 

Malgré une certaine tension, perceptible, en fin d’après-midi, dans quelques quartiers de la capitale, la situation est demeurée calme en début de soirée.

 

En prévision d’éventuels débordements, un important déploiement de policiers a été observé. Aucun incident majeur n’’a été signalé.

 

Le Conseil Electoral annonce aussi sept nouveaux députés et deux autres candidats au sénat.

 

Le Conseil électoral provisoire (Cep) a publié, le lundi 2 janvier 2017, les résultats définitifs du deuxième tour des législatives complémentaires (députés) et du premier tour d’un tiers du sénat du 20 novembre 2016.

 

Selon ces résultats, le candidat du Parti haïtien tèt kale (Phtk), Jude Jean, avec un pourcentage de 53.09% des suffrages, dans la circonscription de Boucan Carré (Plateau central), gagne un siège à la chambre des députés, indique un communiqué de presse du Cep, en date du 2 janvier 2017, transmis à AlterPresse.

 

Roger Millien du parti Fanmi Lavalas avec 32.81% des voix, Raymonde Rival de Ansanm patriyot pou lavni Ayiti (Apla) avec 55.19 %, Hermogène Daniel de la Fusion des sociaux-démocrates (Fusion) avec 54.29%, représenteront respectivement la première circonscription de Port-au-Prince, Cornillon (département de l’Ouest) et Dondon (département du Nord).

 

Philomé Hilaire Fanfan (53.14%) du Phtk, Daniel Letang (52.13%) du parti Konvansyon inite demokratik (Kid, allié du Phtk), et Deus Deronneth (52.54%) du parti Pou nou tout (Pont), sont élus députés, respectivement, à Port-Margot (Nord), Port-à-Piment (Sud) et pour la circonscription de Marigot (Sud-Est), dans la 50e législature haïtienne.

 

Garcia Delva de Ayiti an aksyon (Aaa), avec 28.73% affrontera Marc Antoine Aldorphe de Bouclier avec 15.51% dans un deuxième tour, le dimanche 29 janvier 2017, selon les résultats définitifs du premier tour d’un tiers du sénat.

 

Le Cep avait déjà publié, le jeudi 30 décembre 2016, une partie des résultats définitifs d’un tiers du sénat et des législatives complémentaires.

 

Joseph Lambert de Konbit nasyonal (Kona), qui a obtenu, dans le Sud-Est, 53.78% des voix, et Wanique Pierre du Phtk, avec un score de 58.74% des voix dans le Nord-Est, gagnent, chacun, une place pour siéger au sénat de la république d’Haïti.

 

Un second tour sera organisé, le dimanche 29 janvier 2017, entre le candidat du Phtk, Fednel Monchéry, avec 21.74%, des voix et Pierre Paul Patrice Dumont du Rassemblement des patriotes haïtiens, avec 18.68% des voix, dans le département de l’Ouest.

 

Dans le département du Nord, il y aura un deuxième tour entre Jean Marie Ralph Fethiere du Phtk et Théodore Saintilus de la Plateforme Pitit Dessalines, totalisant respectivement 35.68% et 14.04% des voix.

 

Le candidat du Phtk, Kedlaire Augustin (33.62%) ainsi que celui du parti Tet kole sou chimen devlopman pour un Nord-Ouest uni et rénové (Mosanoh), François Lucas Sainvil (15.79%) iront en deuxième tour dans le département du Nord-Ouest.

 

Dans le Plateau central, le candidat Rosny Célestin du Phtk avec 31.73% des voix, affrontera, dans un second tour, Abel Descollines de Kid avec 18.89%.

 

Dans le département de la Grande Anse, Andris Riché de l’Organisation du peuple en lutte (Opl), avec 30.77% des voix, sera face à Jean Rigaud Bélizaire du Consortium (autre parti allié du Phtk) avec 28.46% des voix.

 

www.alterpresse.org

www.lepetitjournal.com/haiti

Mercredi 4 janvier 2017

 

 
A la Une en Haïti

ODEBRECHT- Corruption en République Dominicaine : plus de US$ 830 millions sans justification.

Depuis son arrivée en République Dominicaine et jusqu’à cette date, la firme de construction Odebrecht a obtenu des contrats de l’ordre de quatre milliard sept cent quatre vingt quinze million de dollars (US $ 4, 795, 000,000.00). Elle a distribué la somme de quatre vingt douze millions de dollars en République Dominicaine entre 2001 et 2014. Les bénéficiaires sont des « fonctionnaires et des intermédiaires du gouvernement » et la compagnie…
Une internationale
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.

MICHAELLE JEAN – "«J’aime, je partage», c’est parler comme un francophone"

Le 20 mars, c’est la Journée Internationale de la Francophonie. Pour l’occasion, nous avons rencontré une ardente protectrice de la langue de Molière, Michaëlle Jean, secrétaire générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) depuis 2014. Très déçue de voir que la France a opté pour un slogan en anglais pour sa candidature aux Jeux Olympiques de 2024, elle nous parle avec enthousiasme de ses projets, notamment numériques, pour développer notre langue dans le monde.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire