Haïti

INTEMPERIES AU NORD - La nature s'acharne sur Haiti

 

Intempéries dans le Nord d’Haïti : Au moins 7 morts et 4 disparus, selon un nouveau bilan partiel

 

Depuis Samedi dans la soirée, des informations faisaient état d’inondations dans différents quartiers, comme La Fossette…

De la rue Espagnole pour aboutir à la Route Nationale #1, la circulation était plutôt compliquée, en raison du débordement des eaux, de la boue et des canaux d’évacuation bouchés.

  

Même les motocyclettes ne pouvaient pas passer,  il en fut de même dans les quartiers situés au sud de la ville.  Les eaux arrivaient jusqu’aux genoux des piétons, en fin de soirée, il était difficile, notamment pour les véhicules des Travaux Publics de se frayer un chemin, pour aller déblayer les rues bloquées par les alluvions charriées par les eaux.

La pluie, d’abord sectorielle, a commencé à tomber vers 3:00 pm (20:00 GMT) samedi soir et en début de soirée, plusieurs habitants s’efforçaient de laisser leurs zones de résidence pour aller se réfugier dans des abris plus sûrs.

C’est la troisième fois, en 2016, que le Cap- Haïtien, la deuxième ville d’Haïti, situé à 248 km au nord de Port-au-Prince, connaît un tel débordement des eaux.

Le 10 février dernier, puis le dimanche 28 février 2016, de fortes pluies avaient causé la mort d’une personne dans le département du Nord. Quatre autres étaient portées disparues et plus de neuf mille maisons inondées.

 Le Dimanche 6 novembre compte déjà sept morts, 4 disparus, des centaines de familles sinistrées : tel est le bilan, encore partiel, des fortes pluies qui s’abattent sur le Nord d’Haïti, depuis l’après-midi du samedi 5 novembre 2016, selon des sources officielles jointes par AlterPresse au Cap-Haïtien (deuxième ville d’Haïti, à 248 km au nord de Port-au-Prince).

Parmi les personnes, décédées dans l’effondrement de leur maison, figurent une mère d’environ 40 ans et ses trois enfants. Le corps sans vie d’un homme a été également découvert du côté de Cormier, dans la section communale dénommée « Bande du Nord », non loin de Labadee, le fameux port de croisière. On signale aussi des passagers de taxi -motocyclettes parmi les personnes portées disparues.

C’est la solidarité de voisins, qui a favorisé, durant la nuit du 5 au 6 novembre 2016, les secours à plusieurs familles victimes ou sinistrées dans les inondations, les eaux arrivant, par endroits, jusqu’aux genoux des habitants.

Beaucoup ont pu trouver refuge chez des amis, en attendant que la pluie baisse en intensité. C’était le « sauve qui peut » en différents endroits, signalent à AlterPresse des habitants de la région.

Passages nuageux et temps couvert, alternés par des « éclaircies » de soleil à l’horizon, ont marqué la journée du dimanche 6 novembre 2016, au Cap-Haïtien.

Durant la journée, des équipes départementales du Ministère des Travaux Publics s’efforçaient de déblayer les ravins Etrier (Rue 0-L) et Goya (dans la zone de Chambord, non loin de Vertières), par où transitent des eaux tumultueuses, provoquant  des difficultés de circulation automobile au centre-ville, lors de fortes averses.

Des interventions ont été également faites au quartier populaire de La Fossette, non loin du rond-point de Samarie…

Le Dimanche 6 novembre 2016, les activités tournaient globalement au ralenti dans la deuxième ville d’Haïti. Aucun bilan officiel n’est encore établi sur différents types de dégâts, enregistrés dans le commerce.

La pluie, qui avait repris vers 6:00 pm (23:00 GMT), depuis le 6 novembre 2016, laissait planer des inquiétudes chez plusieurs habitants du Nord. Ils se demandaient à quoi doivent-ils s’attendre dans les jours à venir avec la persistance des pluies intenses, le  mois de novembre subissant, depuis plusieurs années,  des périodes de précipitations importantes, susceptibles de provoquer des inondations.

 

(www.lepetitjournal.com/haiti),lundi 7 novembre 2016

Correspondence de Wedlyne Jacques

Avec  www.alterpresse.org

 

 

 

 
A la Une en Haïti
Une internationale
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.

GWENAELLE DE BIZEMONT - "Dubaï nous offre la possibilité d’entreprendre"

Femme d’expatriée, ayant vécu dans six pays différents en vingt ans, Gwenaëlle de Bizemont pose ses valises en 2005 à Dubaï. Entrepreneuse depuis toujours avec la création de huit (!) sociétés à son actif, Gwenaëlle nous parle de son dernier projet et de sa vision du monde des affaires à Dubaï. 
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine