Francfort

EXPATRIATION-ALLEMAGNE - Immatriculation et assurance : voiture en Allemagne, mode d’emploi

Vous êtes résident en Allemagne pour une durée supérieure à 3 mois ? Vous souhaitez apporter votre véhicule français avec vous en Allemagne ? Avant de vous lancer, Expatriation-Allemagne vous présente les démarches à effectuer ainsi que les précautions à prendre dans le cadre de son partenariat avec lepetitjournal.com/francfort et lepetitjournal.com/munich.

Quels sont les documents à se procurer ?

Il vous faudra tout d’abord :

⦁    procéder à votre enregistrement en mairie afin de vous procurer un "Meldebescheinigung" – "justificatif d’inscription en mairie",

⦁    ouvrir un compte bancaire allemand.

Votre enregistrement en mairie prouvera votre résidence en Allemagne et votre compte bancaire est nécessaire pour payer l’impôt sur votre véhicule.

Vous devrez ensuite vous procurer :

⦁    Le Certificat de Conformité Européen du véhicule auprès du constructeur de ce dernier,

⦁    une confirmation d’assurance (provisoire) auprès d’un assureur allemand "evB",

⦁    les papiers d’immatriculation actuels du véhicule (par ex : carte grise) et les papiers d’identité du propriétaire du véhicule,

⦁    les papiers du contrôle technique allemand "TÜV" et "AÜ",

⦁    les coordonnées SEPA de votre compte allemand.

Au total, comptez deux à trois semaines pour l’obtention de ces documents.

L’assurance

Afin d’obtenir une offre d’assurance, munissez-vous des informations sur le véhicule (année de construction, modèle, cylindré, kilométrage…). Pour obtenir un tarif compétitif, contactez une compagnie d’assurance faisant valoir votre bonus français. Évitez les offres sur internet ou les assurances supposées les moins chères et leurs pièges cachés. Contactez-nous en cas de doute.

De manière générale, les assurances auto sont plus chères en Allemagne qu’en France. La gestion des sinistres et la procédure à suivre diffèrent également.
Une fois la confirmation d’assurance provisoire obtenue, vous recevrez un identifiant électronique d’assurance "EVB-Nummer". Il sera nécessaire pour l’immatriculation de votre véhicule.

Le contrôle technique

Le contrôle technique est plus strict en Allemagne. Il est possible qu’il vous faille débourser une somme importante afin que votre véhicule soit mis aux normes.
De plus, certaines grandes villes n’autorisent pas la circulation des véhicules diesel non-équipés d’un filtre à particules. Si c’est le cas du vôtre, la solution la plus simple et la plus économique sera de vendre ce dernier avant votre départ.

Pour passer le contrôle technique, il faudra vous rendre dans un garage agréé afin de procéder à une “Untersuchung für neue Zulassung” soit un contrôle pour nouveaux véhicules immatriculés. Pour ce faire, la carte grise et le Certificat de conformité Européen du véhicule sont nécessaires.

L’immatriculation

L’immatriculation se fait auprès de la "Zulassungstelle" bureau d’immatriculation des véhicules. Il y a toujours beaucoup de monde et il est conseillé de s’y rendre le plus tôt possible ou bien de prendre rendez-vous.

Si vous le souhaitez, vous pouvez réserver votre plaque d’immatriculation sur internet. "Wunschkennzeichen" : pour 10 €, vous pouvez mettre votre plaque à vos initiales, votre année de naissance ou votre département d’origine.

Après avoir remis les documents suivants :

⦁    Le Certificat de Conformité Européen,

⦁    la confirmation d’assurance provisoire (evB),

⦁    les papiers d’immatriculation actuels du véhicule (par ex : carte grise) et les papiers d’identité du propriétaire du véhicule,

⦁    les papiers du contrôle technique allemand (TÜV et AÜ).

vous serons remis les documents justifiant l’immatriculation ainsi que le document à remettre pour l’achat de vos nouvelles plaques. En règle générale, le marchand de plaques n’est pas implanté bien loin.
Il est probable de devoir repasser devant le fonctionnaire pour prouver la destruction des anciennes plaques. Il placera l’autocollant attestant de la date de contrôle technique sur la plaque qui sera ensuite montée à l’arrière du véhicule.

Combien cela coûte-t-il ?

-    Certificat de conformité européen : 95€

-    Impôt véhicule : prix selon le cylindrée et la motorisation : de 0 € à 500 €/an

-    Contrôle technique : environ 130€

-    Plaques d’immatriculation au "Zulassungsstelle" : 46€

-    Personnalisation des plaques : 10€

Expatriation-Allemagne répond à vos questions et vous oriente sur les possibilités les plus intéressantes et adaptées. Contactez-nous pour obtenir plus d’informations.

(Photos © Pixabay et Fotolia)

Expatriation-Allemagne

Mercredi 15 mars 2017

Association Expatriation Allemagne
FRANCFORT-MUNICH-STUTTGART

Niddastrasse 74 
60329 Frankfurt-am-Main
Tel.: +49 (0) 69 / 36 60 53 94

Hirschauerstrasse 12
80538 München

secretariat(at)expatriation-allemagne.com

Rejoignez-nous sur facebook et suivez notre actualité

 
Francfort

ÉVÉNEMENT – Le musée archéologique de Francfort fête ses 80 ans !

Jeudi 22 juin, le musée archéologique de Francfort fêtait ses 80 ans. Et pour l’occasion, celui-ci s’est mis sur son trente-et-un. En plus des expositions exclusives proposées aux visiteurs, l’entrée du musée sera gratuite du 28 juin au 2 juillet. Un événement à ne pas manquer !
Une internationale

PIERRE RABHI & JULIETTE DUQUESNE – "On est en train de privatiser le vivant"

Tour à tour essayiste, philosophe, poète, ou encore agriculteur bio, Pierre Rabhi co-signe avec la journaliste Juliette Duquesne les deux premiers ouvrages d’une nouvelle collection : « Carnets d’alerte ». S’attaquant au sujet de la faim dans le monde, mais aussi à l’épineuse question des semences, « dont on parle peu, mais qui est pourtant à la base de la vie », ils analysent et décryptent ensemble ces deux sujets, avec le but affiché d’en…
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine