Francfort

EXPATRIATION-ALLEMAGNE - Arrivée d'un enfant : finances, imposition et assurances, comment bien se préparer ?

Dans le cadre de son partenariat avec lepetitjournal.com/francfort et lepetitjournal.com/munich, l’association Expatriation-Allemagne aborde les principaux changements auxquels vous devrez faire face afin de vous préparer au mieux à l’arrivée d’un enfant. Expatriation-Allemagne se penche notamment, pour son dernier article de rubrique de l’année 2016, sur les conséquences administratives d’une naissance.

Les aides financières

L'arrivée d'un enfant est souvent source de bonheur au sein d'une famille. Cependant, elle est aussi synonyme d’une baisse de revenus (au moins partielle) ainsi que d’une hausse des dépenses.

Souvent critiquée pour sa politique peu favorable aux enfants, l’Allemagne vous permet néanmoins de bénéficier de plusieurs aides à différents niveaux.

⦁    Le congé parental ou Elternzeit : pendant une période de 3 ans après la naissance, les parents peuvent prendre congé de leur activité professionnelle. L’employeur est dans l’obligation de leur allouer un poste à la fin de cette période (ce dernier peut être différent du poste quitté avant leur congé). Cette période sera comptabilisée dans le calcul de la retraite publique.

⦁    L’allocation de congé parental ou Elterngeld : elle permet aux deux parents de pouvoir s'arrêter après la naissance de l’enfant pendant 14 mois (12 maximum par parent) et de continuer à toucher un revenu à hauteur de 65% de leur revenu net moyen des 12 derniers mois (plafonné à 1.800 € nets par mois). Il est possible d'optimiser ce dernier en changeant de Steuerklasse, chez les couples mariés, par exemple (changement qui doit intervenir au moins 7 mois avant la naissance).

Les politiques de la petite enfance dans plusieurs communes ont rendu les prix des crèches et nourrices abordables, grâce à un subventionnement important. Renseignez-vous.

⦁    Les allocations familiales ou Kindergeld : pour chaque enfant vivant sur le sol allemand, il est possible de percevoir 192 €/ mois en 2017.

L’épargne

La meilleure aide financière pour son enfant reste encore d’épargner pour son futur, afin de l’aider à s'installer dans la vie ou tout simplement à payer ses études.

Investir ces allocations s’avère un moyen judicieux d’anticiper les dépenses futures.

Sur des horizons de 15 à 18 ans, le livret classique apparait comme peu adapté et peu rentable. D'autres solutions existent, des plus prudentes aux plus spéculatives.

Un investissement de 190€/ mois pendant 18 ans avec un rendement de 5% par an permet de capitaliser 65.000 €, soit 5 années d'études à 13.000€ ; coût moyen d'une année universitaire en France, d'après une étude HSBC de 2014.

Les conséquences fiscales

Contrairement à la France et à son système de quotient familial, en Allemagne, l'arrivée d'un enfant n’aura que peu de conséquences sur votre situation fiscale.

Cependant, quelques points sont à noter :

⦁    Le revenu non imposable par enfant ou Kinderfreibetrag : pour chaque enfant, une déduction fiscale du revenu imposable de 3.678 € par parent est possible, en 2017. L'avantage fiscal obtenu par la baisse d'impôt consécutive est mis en regard du Kindergeld touché pour l'enfant. En deça de de 63.500 € de revenus imposables pour un couple, il n'y a donc pas d'avantages supplémentaires.

⦁    Les frais de crèche, de nourrice ou de garde d'enfants Kinderbetreuungskosten. En plus d'être souvent subventionnés par la ville, ils sont déductibles aux 2/3 des revenus imposables. Même chose pour 30% des frais d'écoles privées, comme le Lycée Français.

⦁    Grâce au mécanisme défiscalisant de la Riester-Rente, vous bénéficiez d'une subvention de 300 € par enfant.

⦁    Les assurances (santé, accidents) pour votre/vos enfant(s) sont également déductibles des revenus imposables.

Les assurances

Voici la liste non-exhaustive des principales assurances nécessaires à la protection de l’enfant :

⦁    Assurance-santé : l’enfant doit être rattaché à l’assurance de ses parents. Dans le système public, il sera rattaché gratuitement. Dans le système privé, un supplément s’applique. Cependant, la cotisation est partiellement subventionnée par l'employeur et déductible fiscalement.

⦁    Complémentaire-santé : elle permet de compléter la couverture santé publique, rarement suffisante notamment pour les soins hospitaliers, les médecines parallèles, l'orthodontie ou les cours particuliers après une maladie.

⦁    Responsabilité civile : même si un enfant de moins de 7 ans est considéré non-responsable de ses actes, il est tout de même recommandé d’étendre la couverture à l’enfant.

⦁    Assurance accident : une invalidité conduit à un bouleversement total au sein d’une famille, à la fois sur le plan humain et financier. L’assurance invalidité vous permet de percevoir un capital (aménagement du logement, achat d'un véhicule adapté) et une rente mensuelle (suivi à domicile, cours particuliers).

D'après nos calculs, il faut compter 15€ mensuels pour assurer votre enfant en responsabilité civile, invalidité et complémentaire-santé.

Les démarches administratives peuvent s’avérer complexes à effectuer et extrêmement chronophages, d’autant plus si vous ne maîtrisez pas la langue allemande.
Nos spécialistes vous accompagnent tout au long du processus et vous font bénéficier de tarifs négociés et de conseils dans la langue française. Contactez-nous.

À l’occasion de notre dernier article de rubrique en 2016, toute l’équipe d’Expatriation-Allemagne, vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année.

(Photos © Adobe Stock)

À l’année prochaine !

Expatriation-Allemagne

Jeudi 22 décembre 2016

Besoin de renseignements ? N’hésitez pas à nous contacter :


Association Expatriation Allemagne
FRANCFORT-MUNICH-STUTTGART

Niddastrasse 74 
60329 Frankfurt-am-Main
Tel.: +49 (0) 69 / 36 60 53 94

Hirschauerstrasse 12
80538 München

secretariat(at)expatriation-allemagne.com

Rejoignez-nous sur facebook et suivez notre actualité

 

 
Francfort

ASTRAKAN PROJECT – Entre magie du chant breton et profondeur de l’oud oriental

Simone Alves et Yann Gourvil, fondateurs et membres du groupe Astrakan Project né en 2009, forment un duo sur scène et dans la vie de tous les jours. C’est lors de leur séjour à Istanbul et sur les routes des Balkans qu’ils ont puisé leur inspiration et se sont forgés un style plein d’originalité. Au cours de leur tournée en Allemagne, lepetitjournal.com/francfort a donné la parole à deux artistes hors du commun.
Une internationale

ROAMING – Ni expats, ni immigrants, vivre à l’international au 21e siècle

Ni expatriés, ni locaux, ni immigrants… Comment définir ces citoyens du monde qui s’installent, pour quelques années, sans filet, dans un pays qui n’est pas le leur? Des itinérants, des nomades ? Dans son livre, CM Patha dresse les caractéristiques de ces millions d'individus dont on n’entend pas la voix. Beaucoup d’entre vous se reconnaitront !
Actu internationale
En direct d'Europe
Stockholm - Actualité

POLITIQUE – La Suède et la transparence

En Suède, l'affaire Fillon ne fait pas la une, c'est à peine si la presse l'évoque tant il est ici difficile de concevoir qu'un élu emploie…
Expat
Expat - Emploi

"Insécurité, négligence, esclavagisme": enquête dans les dessous des fermes australiennes

L’Australie, c’est easy, facile. Les salaires sont plus élevés, et il y a du soleil toute l’année. Forcément cela attire, et on a envie d’y rester. Pour cela, il faut remplir quelques conditions. Notamment réaliser 88 jours de travail en fermes. Si d’autres solutions existent, celle-ci est la plus utilisée par les PVTites. Disponibilités pour travailler toute l’année, pas besoin d’expérience, les gens se hâtent... Et tombent des arbres une fois qu’ils commencent à se faire arnaquer. Enquête au coeur des fermes et de leurs abus.
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine