REVUE DE PRESSE - La réélection d’Obama vue par la presse allemande

Au lendemain de l’élection présidentielle américaine, la plupart des journaux allemands titraient sur la victoire du président sortant. Soulagement, satisfaction, espoir et joie. Petit décryptage des réactions après l’annonce de la victoire de Barack Obama

Alors que le président américain sortant a été réélu en remportant une confortable majorité des votes du collège électoral dont l'Etat clé de l'Ohio face à Mitt Romney, les espoirs placés dans ce second mandat sont déjà  bien hauts. Car le travail qui reste à accomplir est titanesque pour cet homme qui, il  y a quatre ans, avait déjà suscité tant d’espoirs. "Félicitation - et maintenant au boulot !", titre le quotidien économique Handelsblatt. "Pas le temps de faire la fête. (...) Ce qui compte désormais pour l'ex-néo-président, c'est de résoudre son gigantesque problème de dette et d'éviter la récession."

91% des Allemands auraient voté pour Barack Obama
De manière générale, la presse germanophone se montre satisfaite de cette réélection et se réjouit du retour d’Obama à la Maison-Blanche. La Frankfurter Allgemeine Zeitung remarque que, s’ils avaient dû voter, 91% des Allemands se seraient prononcés en faveur du président sortant.  Pourtant, le quotidien ne manque pas de souligner que cela relève davantage du domaine de l’affectif que du rationnel. "Rares sont les Allemands qui réalisent que la ligne politique d’Obama correspond à celle de l’aile conservatrice du FDP". (NB : le parti libéral du FDP est aujourd’hui minoritaire sur l’échiquier politique allemand). "La plupart des Allemands ne voient en lui qu’un modèle de liberté engagé pour un monde meilleur."

De son côté, Der Spiegel se demande "ce que l’Allemagne peut attendre d’Obama". Si sa réélection a largement suscité la joie Outre-Rhin, les attentes sont tout aussi considérables. Pour l’Allemagne, trois objectifs figurent sur le cahier des charges du nouveau président américain : parvenir à éviter tout conflit économique entre les Etats-Unis et la Chine, se rendre à Berlin, accorder davantage de poids à  l’Europe considérée comme la grande oubliée de cette campagne présidentielle américaine.
A cet égard, la Frankfurter Allgemeine Zeitung se montre pessimiste indiquant que "tous ceux qui craignent que l'Amérique ne regarde plus qu'à l'Ouest, direction Pacifique, n'ont pas tort". Pour autant, il n'y a pas de quoi désespérer. "L'Europe devra dans les prochaines années combler le vide que laisse la superpuissance affaiblie. Et dans le monde multipolaire d'aujourd'hui, elle devra parfois se chercher de nouveaux alliés."

Le porte-parole des pauvres et de la classe moyenne

La Frankfurter Allgemeine Zeitung dresse une analyse de cette réélection la comparant avec la victoire  d’il y a quatre ans. Pour le quotidien, Obama est devenu le "porte-parole des pauvres et de la classe moyenne" mais n’est désormais plus l’homme capable de réconcilier les Etats-Unis. En 2008, la candidature d’Obama avait bouleversé le comportement électoral de certains électeurs suscitant la surprise. L’élection de 2012, au contraire,  reprend l’ancien schéma électoral avec "un pays divisé en deux entre l’électorat traditionnel du parti démocrate et celui du parti républicain. Avec Obama, les démocrates sont revenus à leur électorat de base : jeunes, célibataires, latinos, femmes, noirs et pauvres". L’électorat blanc issu des régions agricoles qu’Obama avait réussi à séduire il y a quatre ans est retombé dans le giron des républicains.

La Frankfurter Rundschau évoque, elle aussi, un pays profondément divisé. "Quand la moitié de l’Amérique se tait, l’autre moitié danse sur Times Square", commente le quotidien au lendemain de l’élection. "Obama, lui-même, sait, à l’heure de la victoire, qu’il n’est plus celui qui réconcilie."

Un Romney opportuniste et interchangeable qui n’a pas su convaincre
De son côté, le quotidien Die Süddeutsche Zeitung se penche sur les raisons ayant entraîné la défaite du challenger Mitt Romney et le considère comme un manager opportuniste. "Il s’est vendu à son électorat comme un produit commercial, qui, selon les circonstances, peut changer d’emballage, l’objectif étant de plaire à la majorité. Le Romney du Massachussets était libéral, le Romney des républicains résolument conservateur et le Romney de l’Amérique un peu des deux", ironise le quotidien. "Romney s’est épuisé en discours, a tenu une foule de meetings faisant plusieurs fois par jour des allers-retours en avion (...) il a tout donné pour gagner la présidence mais ça n’a pas suffi." Pour la Süddeutsche Zeitung, l’histoire de la défaite du républicain est avant tout une histoire de famille dont le destin politique s’est irrémédiablement soldé par un échec. Le quotidien revient ainsi sur la défaite de Georges Romney aux primaires de 1968, puis sur celle de Mitt Romney aux primaires de 2008 et enfin sur ce nouvel échec de 2012.

Laurie Tierce (www.lepetitjournal.com/cologne) Jeudi 15 novembre 2012


http://www.faz.net/aktuell/politik/wahl-in-amerika/wahlanalyse-obama-als-fuersprecher-der-armen-und-der-mittelklasse-11953232.html
http://www.sueddeutsche.de/politik/mitt-romney-verliert-us-wahl-erfolgloses-familienunternehmen-1.1517207
http://www.sueddeutsche.de/politik/obama-bleibt-us-praesident-moral-und-emotion-ersetzen-das-argument-1.1516844
http://www.sueddeutsche.de/politik/reaktionen-auf-us-praesidentschaftswahl-glueckwunsch-auf-gute-zusammenarbeit-1.1516770
http://www.spiegel.de/politik/deutschland/berlin-erwartet-von-obama-mehr-transatlantische-politik-a-865816.html
http://www.fr-online.de/us-wahl/obama-bleibt-us-praesident-das-beste-kommt-noch,11442534,20813476.html

A relire :

MICRO-TROTTOIR – Réactions de la communauté française à la réélection de Barack Obama

Francfort
Actualité Allemagne

TRADITIONS - L´Avent : premiers pas vers Noël

Dès le premier dimanche de l´Avent, le 30 novembre, les Allemands lancent les festivités de Noël. Souvent plus attachés que les Français aux préparatifs et aux rituels qui marquent la période précédant Noël, les Allemands entrent avec plaisir dans cette saison festive et gourmande. Regards croisés entre la France et l’Allemagne sur quelques traditions de l´Avent
A la une

NOEMIE LVOVSKY - "Le cinéma français est plus chanceux que les autres cinémas européens"

Avec Laura Smet et Marina Foïs, Noémie Lvovski compose le trio drôle et émouvant du film Tiens-toi droite réalisé par Katia Lewkowicz, en salles depuis le 26 novembre. Elle incarne Sam, une mère de famille nombreuse décidée à prendre son indépendance mais rongée par la culpabilité. Quelques jours avant la sortie du long métrage, lepetitjournal.com a rencontré l’actrice et réalisatrice de 49 ans. Ses métiers, le verbe être, son enfance…
France/Monde
En direct d'Europe
Turin - actualité italie

BANLIEUES – Le malaise italien

Le mois de novembre a été marqué par de fortes tensions à la périphérie de quelques grandes villes italiennes. L’agitation, amplement…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Partir pour mieux revenir

"Je me sens seul comme au milieu de l’océan". Je suis à l’autre bout du téléphone et je peux ressentir toute la détresse de Patrick, 40 ans. En quinze ans, il s’est construit l’une des plus belles réputations de décorateur en Espagne, les clients se battent littéralement pour avoir ses services, et pourtant il a cette terrible impression d’être arrivé en bout de course. "Je veux arriver à prendre un virage que je n’arrive pas à négocier seul. Ce virage est un nouveau challenge professionnel qui me redonnera l’envie de me lever le matin".
Expat - Politique

MARC VILLARD – "L’AFE doit se concentrer sur l’essentiel"

Marc Villard, premier président élu de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE), a aujourd’hui la lourde tache d’élaborer les règles de fonctionnement de la nouvelle assemblée. En pleine réflexion sur les rôles de chacun au sein de l’institution, ses priorités n’en demeurent pas moins centrées sur les préoccupations au quotidien des Français de l’étranger
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.
Francophonie

POURIA AMIRSHAHI - Francophonie : le sursaut ou le déclin

"Le XVe sommet de la Francophonie qui s’ouvre est avant tout l’occasion de poser les jalons d’une nouvelle vision et, partant, d’une nouvelle orientation stratégique....", déclare dans un communiqué Pouria Amirshahi, Député de la Neuvième circonscription des Français de l’Étranger.

LANGUE FRANÇAISE – Le monde compte 274 millions de francophones

La francophonie progresse dans le monde. C’est la conclusion du second rapport quadriannuel de l’OIF sur l’usage de la langue française dans le monde, présenté au siège de l’organisation à Paris mercredi 5 novembre. En 4 ans, le nombre de francophones a augmenté de près de 25%. Le français est aujourd’hui la seconde langue la plus étudiée dans le monde. D’ici 2060, les francophones pourraient être 767 millions à travers le monde, ce qui constitue un formidable potentiel économique et culturel. Encore faut-il soutenir cette dynamique, prévient l’OIF.