LE GENIE DE LA LANGUE - T'es "phile" ou t'es "phobe" ?

 

A notre époque dépourvue de finesse où l'idéologie opaque tient le haut du pavé, on ne peut être que -phile ou -phobe. Triomphe du grec ancien, qui tient chaud au cœur mais laisse perplexe, puisque phile implique l'amour ou l'amitié quand phobe évoque l'épouvante ou la crainte. Sont-ce vraiment des contraires ?

 

En France, le monde depuis une vingtaine d'années se partage moins entre hommes et femmes qu'entre homosexuels et homophobes - on parle peu des homophiles, terme qui impliquerait, pour tout compliquer, que l'on aime celui qui vous ressemble et ne correspond donc pas du tout à ce que l'on voudrait exprimer. En France, le monde se divise aussi moins entre croyants et incroyants qu'entre islamistes et islamophobes - et non pas islamophiles -, moins entre Français et étrangers qu'entre xénophobes et "pro-immigrants".

Où les conchyologues1 ne sont pas homologues
Or qu'est-ce que ces mots qui n'ont pas de contraires ? Ou pas de sens puisque "homophobe" signifie "avoir peur de ce qui vous ressemble" ? D'ailleurs l'épouvante s'oppose-t-elle à l'amour ? Doit-on haïr nécessairement ce qui vous fait peur ?
Evidemment, celui qui a horreur - du verbe latin horreo, j'ai peur - peut aller jusqu'à abhorrer, c'est-à-dire haïr. Mais celui qui hait se dirait plutôt misètikos ; par conséquent on devrait parler des homomisètiques ou des islamomisètiques, ce qui serait un peu grandiloquent.
Les suffixes sont parfois trompeurs : ainsi l'homologue n'est pas le spécialiste des "homos" et ne saurait se comparer à un conchyologue, spécialiste des coquillages ou à un sociologue, spécialiste des rapports sociaux, pas plus qu'à un ophtalmologue, spécialiste des yeux.
Changer le langage induit une modification, voire un embrouillaminis de la pensée. Pour longtemps. Comme la jalousie survit à l'amour, la pauvreté des mots survit à l'idéo...logue.

Elizabeth Antébi (www.lepetitjournal.com/cologne) Mardi 13 novembre 2012

1 Spécialistes des coquillages

A relire :

Francfort
Actualité Allemagne

SOMMET ECONOMIQUE FRANCO-ALLEMAND- "Ce qui est bon pour la France, est bon l'Allemagne et ce qui est bon pour l'Allemagne, est bon pour la France"

Les ministres français des Finances et de l'Economie, Michel Sapin et Emmanuel Macron, se sont rendus hier à Berlin afin de s'entretenir avec leurs homologues allemands sur une ligne de conduite économique commune aux deux pays à adopter qui aiderait au redémarrage financier de la France mais aussi de l'Union Européenne. Après la réunion de travail, les quatre politiciens ont tenu une conférence de presse au ministère des finances lors de laquelle l'idée d'un projet d'investissement a été évoqué sans que de réelles décisions n'aient été annoncées.
A la une

Une "French touch" pour faire du vin en Virginie

"Je devais rester un an et je ne suis jamais parti." Comme Matthieu Finot, par goût du défi, de la liberté de créer ou du pays lui-même, des vignerons français s'installent en Virginie pour faire le vin dont rêvait Thomas Jefferson, il y a deux siècles.
France/Monde
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

Une "French touch" pour faire du vin en Virginie

"Je devais rester un an et je ne suis jamais parti." Comme Matthieu Finot, par goût du défi, de la liberté de créer ou du pays lui-même, des vignerons français s'installent en Virginie pour faire le vin dont rêvait Thomas Jefferson, il y a deux siècles.

COACHING - Peut-on s'expatrier et changer de carrière ?

Quitte à changer de carrière, pourquoi pas aussi changer de pays ? Partir, c’est s’offrir une page blanche pour se réinventer. Le nouveau pays concrétise naturellement le virage que l’on veut prendre. L’ailleurs, c’est aussi là où votre ancienne image ne vous collera plus à la peau. Pensée magique ou pas?
Expat - Politique

EXPATRIATION – Fuite à droite, ouverture à gauche

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur "l’exil des forces vives" vient d’être adopté à l’Assemblée à une courte majorité. Toutefois, le débat demeure entre la droite et la gauche pour savoir ce que représente aujourd’hui l’expatriation des Français dans le monde. Entre "un atout dans la mondialisation" pour le PS et la nécessité de "refaire de la France une terre de réussite" pour l’UMP, chacun campe sur ses positions
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.