Francfort

FOIRE DU LIVRE – La langue française à l’honneur au Museum Angewandte Kunst

Le jeudi 29 juin, avait lieu l’inauguration d’une exposition au « Museum Angewandte Kunst » de Francfort, où les œuvres primées d’étudiants issus de plusieurs écoles d’art réparties dans toute l’Allemagne étaient présentées. La thématique du concours : la langue française, bien évidemment ! Celui-ci s’inscrivait dans la lignée de la Foire du livre de Francfort, où la France est l’invitée d’honneur. L’exposition aura lieu jusqu’au 9 juillet.

Grit Weber et Simone Bühler

« Miau-miaou » ne vous évoque sûrement pas grand-chose. Et pourtant, cela en dit long sur les différences linguistiques entre le français et l’allemand. Jeudi 29 juin se tenait une inauguration un peu particulière. En effet, à partir de cette date et jusqu’au 9 juillet, vous pourrez venir admirer dans le hall d’entrée du « Museum Angewandte Kunst » à Francfort les dix meilleures affiches du concours « Wettbewerb für junge Gestalter », fondé en 2006, et lors duquel 240 œuvres, réalisées par des étudiants en art issus de 20 grandes écoles en Allemagne, étaient en jeu. 

La contrainte était la suivante : les étudiants devaient réaliser une production en lien avec la langue française, afin de souhaiter la bienvenue à la France, invitée d’honneur à la Foire du livre de Francfort de cette année, et ceci « frei von Klischees », autrement dit sans clichés. « Nous voulions mettre de côté les croissants, la baguette, le vin rouge et la tour Eiffel, autrement dit, tout ce qui tourne autour des clichés, et se concentrer sur la langue française » a déclaré Grit Weber, directrice adjointe du musée, au moment de l’inauguration. Et étonnement, les élèves participants ne parlaient pas forcément français !

Un jury franco-allemand 

Affiche « 69 – Voulez-vous lire avec moi ? »

Lors de l’inauguration, les élèves ayant réalisé les affiches étaient invités afin de présenter leurs œuvres, mais aussi des membres du jury, dont la directrice adjointe du musée et Simone Bühler, chargée du programme de l’invité d’honneur. Cette année, le jury, composé de représentants de la Foire du livre de Francfort, tout comme l’« Organisationskomittees des Ehrengasts 2017 », le « Museum Angewandte Kunst », le « Kulturamt » de la ville de Francfort, ainsi que « Michael Eibes Design », comptait également un Français : Ruedi Baur, directeur Design de la « französische Ehrengastauftritts ». Et malgré l’entente dans le jury, les avis ont parfois divergé entre Français et Allemands. « Il y avait différents points de vue à propos des clichés. Par exemple, M. Baur n’était pas trop pour l’affiche « 69 – voulez-vous lire avec moi ? » alors que nous si, et c’était assez drôle de débattre sur le sujet ! », nous confia l’adjointe. 

Trois grandes gagnantes désignées 

À gauche : Annika, Sarah et Vivien ; à droite : « Miau-Miaou », « Die Franzosen kommen », « Bonjour-Coucou-Salut »

Le premier prix a été décerné à Annika de Fries, une étudiante de la « Hochschule Rhein-Waal », avec son affiche « Miau-Miaou », retraçant selon le jury la fine différence entre la langue allemande et la langue française, provoquant inévitablement, tel un tour de magie, l’ombre d’un sourire sur les lèvres du spectateur. Grâce à son œuvre, celle-ci remporte 1500 euros. Avec ses longs cheveux, Sarah Kowatsch remporte la seconde place et 1000 euros, avec son œuvre « Die Franzosen kommen », en français « les Français arrivent », montrant à quel point le vocabulaire allemand au quotidien est imprégné par la langue française. Une autre affiche relate la subtile différence des termes français utilisés pour se saluer. Avec « Bonjour-Coucou-Salut », Vivien Koch remporte enfin la troisième place, et une jolie récompense de 500 euros. Ces mots ornent une page de journal, dédiée aux proverbes franco-allemands et à leur signification. Selon Ruedi Baur, « les trois œuvres sur le podium montrent l’intersection, tout comme la différence entre les Allemands et les Français. Elles sont simples, explicites et dénuées de clichés »

Les dix meilleures affiches seront par la suite visibles lors de la Foire du livre à Francfort, qui aura lieu du 11 au 15 octobre 2017. 

(Photos JV lepetitjournal.com/francfort)

JV (www.lepetitjournal.com/francfort), lundi 3 juillet 2017

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter
Suivez-nous sur facebook
Suivez-nous sur twitter

 
Francfort
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Benjamin Martinie, alias "Tolt". Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
En direct d'Europe
Stockholm - Actualité

6 FEVRIER – La fête nationale same

Depuis 1992, le 6 février, c’est la fête nationale same (samenationaldagen). Une occasion pour nous d’aborder la culture et l'histoire de…
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine