La récente visite à Melbourne d'André Ferrand, Sénateur UMP des Français à l'étranger, d'Éric Berti, Consul général et de John Mac Coll, Conseiller des Français à l'étranger, a permis de faire le point sur la situation de l’Ecole française de Melbourne, annoncer l'arrivée de la "valise passeport”, ainsi que d'aborder d'autres questions importantes pour la communauté française du Victoria. Retour sur la rencontre

 

Lepetitjournal.com/Melbourne – Quelles sont les raisons de votre visite ?
André Ferrand –
D’abord de rendre visite à nos communautés -je suis allé pour la première fois à Perth et à Adélaïde, mais aussi de participer à l’enjeu exceptionnel de l’éducation française à l’étranger. Quand j'ai commencé à visiter nos communautés à l’étranger je me suis rendu compte qu’il y avait une très grande demande d’enseignement français, pas du français mais de l’enseignement français. Ce qui est notamment nécessaire pour soutenir notre présence économique à l’étranger. L’enseignement français dans le monde va bien, on compte de 4 à 5.000 élèves supplémentaires par an. A peu près 300.000 élèves au total, pas loin de 500 écoles et dont 60% des élèves ne sont pas français. Ces enfants représentent des relais potentiels pour notre industrie, nos services. Mais compte tenu des contraintes budgétaires de l’Etat les écoles doivent s’autofinancer, tout en étant soutenues par les institutions françaises. Je ressens toujours une forte motivation des leaders ici à Melbourne pour mettre en place une école biculturelle et bilingue.

John Mc Coll : En effet après avoir reçu l’homologation pour l’Ecole française de Melbourne avec l’aide du Sénateur Ferrand, nous passons à une phase de développement et aussi de changement de nature, vers une accréditation australienne comme française ce qui est important. L’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE), (NDLR: John Mc Coll est Président de la Commission des Affaires culturelles, de l’Enseignement et de l’Audiovisuel de l'AFE) est aussi en train de s'ouvrir à une forme d’éducation biculturelle et bilingue. Les projets de  Melbourne et de Perth sont en phase avec cette évolution. Il y a l’opportunité d’une expérience à Melbourne qui va marcher.

Monsieur le Consul, bienvenue à Melbourne. Vous êtes en poste depuis août, quelles ont été vos principales préoccupations depuis votre arrivée à Sydney ?
A.F : Ma première préoccupation a été de rencontrer mes compatriotes et de prendre la mesure de la taille du continent. Notamment en vue de l’arrivée de la fameuse "valise passeport" qui est maintenant dans le pays. Elle est en ce moment en période de test jusqu’à la fin de l’année mais elle devrait être opérationnelle en 2013. Nous mettrons d’ailleurs en place des tournées consulaires régulières pour que les ressortissants français puissent programmer leur renouvellement de passeport. Cette valise permet de prendre les empreintes biométriques. Les données sont alors transmises en France et le passeport est traité immédiatement. Jusqu'à présent on ne pouvait le faire qu’à Sydney à cause de () Lire la suite sur notre édition de Melbourne

 
Une internationale

EXPATRIÉS - Comment bien choisir votre déménageur ?

Un déménagement à l’international est différent d’un simple déménagement en France. Il requiert un savoir-faire spécifique et le respect d’un certain nombre d’étapes à ne pas négliger. Voici quelques conseils pour être certain de vous faire accompagner par un professionnel qualifié.
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

EXPATRIÉS - Comment bien choisir votre déménageur ?

Un déménagement à l’international est différent d’un simple déménagement en France. Il requiert un savoir-faire spécifique et le respect d’un certain nombre d’étapes à ne pas négliger. Voici quelques conseils pour être certain de vous faire accompagner par un professionnel qualifié.

Expatriés : comment bien choisir votre déménageur ?

 Un déménagement à l’international est différent d’un simple déménagement en France. Il requiert un savoir-faire spécifique et le respect d’un certain nombre d’étapes à ne pas négliger. Voici quelques conseils pour être certain de vous faire accompagner par un professionnel qualifié.
Expat
Expat - Emploi

EMPLOI — La Suède, paradis du travail pour les femmes ?

Entre 2013 et 2015, le nombre de plaintes pour discrimination sexuelle déposées auprès de l’agence publique chargée de ce sujet, a presque baissé de moitié (450 et 290 plaintes, respectivement). Paradoxalement, ce sont les hommes qui portent le plus plainte, à 51-52% des affaires enregistrées ! Cela signifierait-il que les femmes sont arrivées à une position égale, voire dominante, par rapport aux hommes, sur le marché du travail suédois ?

COACHING - Avoir un profil professionnel atypique : quelle chance, j’ai !

L’exemple du profil « atypique » est le parcours professionnel qui n’a pas suivi une ligne droite « cohérente ». Personnellement, je n’ai entendu parler de ce concept que depuis que je vis à l’étranger et depuis quelques années seulement. Plus je regardais et me documentais sur le sujet et plus je m’apercevais qu’effectivement le fait de vivre à l’étranger et de vouloir travailler demande de réinventer sa conception du travail et de ses savoir-faire.
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL - « Pourquoi la France pourrait dire non au TTIP »

Matthias Fekl, Secrétaire d'Etat au commerce extérieur, a la semaine dernière déclaré officiellement l’opposition de la France au TTIP en l'état. Mais qu’est ce que le TTIP ? Retour sur l’historique et la nature de ce traité de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis. Un article de notre édition de Rome
Magazine
En direct de nos éditions locales