La récente visite à Melbourne d'André Ferrand, Sénateur UMP des Français à l'étranger, d'Éric Berti, Consul général et de John Mac Coll, Conseiller des Français à l'étranger, a permis de faire le point sur la situation de l’Ecole française de Melbourne, annoncer l'arrivée de la "valise passeport”, ainsi que d'aborder d'autres questions importantes pour la communauté française du Victoria. Retour sur la rencontre

 

Lepetitjournal.com/Melbourne – Quelles sont les raisons de votre visite ?
André Ferrand –
D’abord de rendre visite à nos communautés -je suis allé pour la première fois à Perth et à Adélaïde, mais aussi de participer à l’enjeu exceptionnel de l’éducation française à l’étranger. Quand j'ai commencé à visiter nos communautés à l’étranger je me suis rendu compte qu’il y avait une très grande demande d’enseignement français, pas du français mais de l’enseignement français. Ce qui est notamment nécessaire pour soutenir notre présence économique à l’étranger. L’enseignement français dans le monde va bien, on compte de 4 à 5.000 élèves supplémentaires par an. A peu près 300.000 élèves au total, pas loin de 500 écoles et dont 60% des élèves ne sont pas français. Ces enfants représentent des relais potentiels pour notre industrie, nos services. Mais compte tenu des contraintes budgétaires de l’Etat les écoles doivent s’autofinancer, tout en étant soutenues par les institutions françaises. Je ressens toujours une forte motivation des leaders ici à Melbourne pour mettre en place une école biculturelle et bilingue.

John Mc Coll : En effet après avoir reçu l’homologation pour l’Ecole française de Melbourne avec l’aide du Sénateur Ferrand, nous passons à une phase de développement et aussi de changement de nature, vers une accréditation australienne comme française ce qui est important. L’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE), (NDLR: John Mc Coll est Président de la Commission des Affaires culturelles, de l’Enseignement et de l’Audiovisuel de l'AFE) est aussi en train de s'ouvrir à une forme d’éducation biculturelle et bilingue. Les projets de  Melbourne et de Perth sont en phase avec cette évolution. Il y a l’opportunité d’une expérience à Melbourne qui va marcher.

Monsieur le Consul, bienvenue à Melbourne. Vous êtes en poste depuis août, quelles ont été vos principales préoccupations depuis votre arrivée à Sydney ?
A.F : Ma première préoccupation a été de rencontrer mes compatriotes et de prendre la mesure de la taille du continent. Notamment en vue de l’arrivée de la fameuse "valise passeport" qui est maintenant dans le pays. Elle est en ce moment en période de test jusqu’à la fin de l’année mais elle devrait être opérationnelle en 2013. Nous mettrons d’ailleurs en place des tournées consulaires régulières pour que les ressortissants français puissent programmer leur renouvellement de passeport. Cette valise permet de prendre les empreintes biométriques. Les données sont alors transmises en France et le passeport est traité immédiatement. Jusqu'à présent on ne pouvait le faire qu’à Sydney à cause de () Lire la suite sur notre édition de Melbourne

Une internationale
Actu internationale
En direct de nos éditions locales
Melbourne - Actualité

"SI J'OZAIS" - Kafka chez les kangourous

On a beau être un bonze, on n’échappe pas à quelques mouvements d’humeur de temps à autre. Un exemple au hasard, lointain souvenir de…
Expat
Expat - Emploi

INTERNATIONALISATION – Les PME-ETI disent « oui »

L’internationalisation ne se limite pas aux grands groupes et concerne de plus en plus les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) françaises. Elles sont chaque année plus nombreuses à sauter le pas et à vanter les mérites de l’extension de leur activité à l’étranger. 

ALAIN BENTEJAC – "La compétitivité est un enjeu majeur"

Le Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CNCCEF) est un réseau mondial d’entrepreneurs français ayant une expérience à l’international. Les CCE sont présents dans 140 pays. Alain Bentéjac en est le Président. Il a pour mission principale de conseiller les pouvoirs publics et de promouvoir l’attractivité du secteur privé français.
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine