Dans un billet publié sur son blog, Joëlle Garriaud-Maylam (UMP), sénatrice des Français de l’étranger, dénonce le projet de loi de finances 2013. La sénatrice s’étonne que le texte ne prévoie pas que l’intégralité des sommes économisées suite à la suppression de la PEC soit réallouée aux bourses scolaires attribuées dans les écoles françaises à l’étranger.

 

Suppression de la PEC

(Lycée français de Bangkok) Entérinée fin juillet 2012 , la suppression de la prise en charge des frais de scolarité pour les Français de l’étranger avait provoqué de vifs débats au sein des communautés expatriées et  des parlementaires représentant les Français établis hors de France. Jugée "inégalitaire", "injuste", la PEC avait alors été supprimée au profit d’une meilleure répartition du budget sous la forme de bourses, attribuées aux Français de l’étranger.

"Les sommes donc qui seront économisées par l'abandon de la règle de la gratuité seront entièrement investies pour le mécanisme des bourses".

François Hollande l’avait bien précisé  lors d’une allocution devant les Français de Londres, le 10 juillet dernier : "Mais si nous ne voulons pas un système fondé sur la gratuité indifférenciée, nous devons mettre en place à travers les économies que nous pourrons dégager, un mécanisme de bourses, meilleur qu'aujourd'hui pour qu'il n'y ait aucune inégalité. Les sommes donc qui seront économisées par l'abandon de la règle de la gratuité seront entièrement investies pour le mécanisme des bourses". L’intégralité des économies réalisées devait donc être réallouée aux bourses. La sénatrice en conclue donc sur son blog : "Encore une fois, les promesses sont remises aux calendes grecques, le projet de budget annonçant « un redéploiement intégral » pour… 2015".

"Il ne s’agit pas de réaliser des économies"

Dans un entretien accordé à notre rédaction internationale, Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée en charge des Français de l’étranger, avait elle aussi démenti le souhait de faire des économies grâce à la suppression de la PEC. Elle avait ainsi insisté : "Il ne s’agit donc pas de réaliser des économies mais d’aider ceux qui en ont le plus besoin".

Or, le projet de  loi de finances 2013 est clair à ce sujet : Sur les 31,9 millions d'euros que coûtait la PEC à l'Etat, seuls 16,7 millions d'euros seront redistribués vers le programme de bourses – à peine plus de la moitié. Si le projet de loi stipule que le montant sera progressif jusqu’à 2015, la redistribution initiale prévoyait que la totalité des économies soit réallouée à ce programme. "Drôle de manière de donner la priorité à l’éducation !" a ironisé la sénatrice.

Constance de Guernon (www.lepetitjournal.com) mardi 2 octobre 2012

A lire aussi

ENTRETIEN – Hélène Conway-Mouret: "Il s'agit de planifier l'avenir »

ENTRETIEN – François Hollande et les Français de l’étranger

QUI A DIT ? – « aucun élève ne sera déscolarisé en raison de la suppression de la PEC

ENSEIGNEMENT – La suppression de la PEC fait grincer des dents

Pour en savoir plus

Allocution de François Hollande devant les Français de Londres – 10 juillet 2012

 

 

 
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
 Bleu Blanc Box
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

MARDI EXPAT – L’afterwork de l’expatriation à Paris en partenariat avec la CFE (Caisse des Français de l’Étranger)

Mardi 11 juillet prochain aura lieu la prochaine édition de Mardi Expat, l’afterwork de l’expatriation. Organisé par Lepetitjournal.com avec la CFE (Caisse des Français de l’Étranger) comme partenaire, cet événement veut rassembler à Paris anciens et futurs expatriés afin d’échanger et de bénéficier de conseils avisés pour préparer sa prochaine expatriation.
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine
En direct de nos éditions locales