Portraits

ADRIEN BOUILLOT - Devenir le leader de l’éducation à distance en Afrique

Voilà deux ans qu’Adrien Bouillot s’est installé au Ghana pour créer Chalkboard Education, une plateforme d’éducation à distance pour les universités ghanéennes qui leur permet d’offrir des cursus diplômants aux étudiants qui n’ont pas la possibilité de se rendre sur le campus. Adrien est le lauréat du Trophée CNED éducation des Français de l’étranger.

« Une volonté de quitter une vie privilégiée et un réseau clos »

Arrivé au Ghana il y a deux ans, son départ de France est une remise en question, une volonté de quitter une vie privilégiée, enfermée dans un réseau clos.  Après un master de communication à Sciences Po et une année de césure à Paris, Adrien Bouillot s’ennuie, les opportunités qu’on lui propose ne le satisfont pas. L’aventure en Afrique, qu’il connaît par ses voyages, lui tend les bras…

Et pas n’importe quelle Afrique ! C’est l’Afrique 3.0 que ce féru d’innovation vient conquérir au Ghana. Lorsqu’il commence son projet à Accra, la capitale du pays, Adrien arrive seul avec peu d’économies et est hébergé chez un ami, ce qui lui permet de continuer son projet dans une ville où les loyers sont élevés. Arrivé sans relations, il se lance tout de suite dans une recherche de marché en frappant à la porte des universités locales, y compris des universités de vétérinaires pour mener à bien son projet.

Un constat s’impose à lui : seuls 8,12% des étudiants africains vont à l’université. Pourtant l’offre universitaire existe bien, les professeurs sont compétents. C’est au niveau des infrastructures que le bas blesse.

Le principe de Chalkboard Education est le mobile learning, ou l’apprentissage mobile en français. L’entreprise s’appuie sur la très bonne couverture mobile au Ghana, « pays qui compte plus de cartes sim que d’habitants ». L’application qu’elle développe se télécharge sur la plateforme Android et permet aux étudiants qui n’ont pas la chance de se rendre sur un campus universitaire de bénéficier tout de même des formations diplômantes proposées sur ce dernier. L’application avait commencé avec 70 étudiants au sein d’un département de Français. Près de 40.000 étudiants bénéficient du service Chalkboard Education aujourd’hui.

« De plus en plus d’universités ghanéennes ont recours à nos services. Elles allouent à Chalkboard Education une partie de leur budget pour les équipements informatiques » explique Adrien Bouillot. « Notre application représente une véritable alternative aux MOOC dans un continent où les universités ne peuvent souvent pas se permettent de dépenser 200.000 euros pour numériser un cours et le rendre disponible à distance pour leurs étudiants. Ce n’est pas le seul avantage comparatif de Chalkboard Education face aux MOOC, ces derniers sont très longs à télécharger et consomment beaucoup de données dans un pays où le débit internet et les forfaits internet sont réduits. Les MOOC ne sont enfin pas diplômants, contrairement aux formations dispensées grâce à Chalkboard. »

Adrien se défend de créer un système universitaire de substitution et  conçoit « le numérique comme un palliatif aux difficultés de transports et aux problèmes d’équipements du Ghana ».

En tant que C.E.O. de son entreprise, Adrien voyage beaucoup dans le pays, à la recherche de nouveaux partenariats avec des universités ou des associations universitaires africaines. Deux ans après sa création, l’entreprise peut s’enorgueillir de fournir du travail à 5 stagiaires, 3 développeurs et la co-fondatrice en plus d’Adrien. Le but non dissimulé d’Adrien : devenir le leader de l’apprentissage en ligne en Afrique !

Le Ghana semble donc bien avoir offert les opportunités qu’il venait chercher : « Accra est une ville incroyable, immense et très dynamique, on trouve des chantiers à chaque coin de rues. Pas moins de 10 incubateurs de start-up quadrillent la ville. La culture et l’art y sont en plein développement et on y rencontre des artistes venus de toute l’Afrique et du monde ». Le Ghana dispose d’une large classe moyenne, bien éduquée dont les enfants rêvent d’aller à l’université, avec un taux d’alphabétisation supérieur à 80% à l’école primaire, c’est donc un terrain de choix pour lancer une application telle que Chalkboard Education.

Les trophées des Français de l’étranger organisés par lepetitjournal.com sont une occasion pour Adrien de revenir en France« J’ai connu les Trophées par le relais de l’ambassade française au Ghana qui m’a contacté par mail. C’est une formidable occasion de me faire connaître et de rencontrer d’autres personnes qui ont quitté la France pour vivre leurs projets » confie-t-il.

Le dernier mot d’Adrien : « VENEZ au Ghana ! Chalkboard Education est en pleine croissance, on recrute des développeurs, alors n’hésitez pas ! »

Robin Marteau (www.lepetitjournal.com) mardi 7 mars 2017

 
Expat 

ROAMING – Ni expats, ni immigrants, vivre à l’international au 21e siècle

Ni expatriés, ni locaux, ni immigrants… Comment définir ces citoyens du monde qui s’installent, pour quelques années, sans filet, dans un pays qui n’est pas le leur? Des itinérants, des nomades ? Dans son livre, CM Patha dresse les caractéristiques de ces millions d'individus dont on n’entend pas la voix. Beaucoup d’entre vous se reconnaitront !

PASSION CITRÖEN – Pierre, chasseur de DS en Asie

Expatrié en Asie depuis 20 ans, résidant actuellement à Bangkok, Pierre a une passion: les DS. Depuis plus de 10 ans, au gré de ses voyages, il traque inlassablement ces automobiles survivant au fond de garages abandonnés, souvent en piteux état.…
Une internationale

ROAMING – Ni expats, ni immigrants, vivre à l’international au 21e siècle

Ni expatriés, ni locaux, ni immigrants… Comment définir ces citoyens du monde qui s’installent, pour quelques années, sans filet, dans un pays qui n’est pas le leur? Des itinérants, des nomades ? Dans son livre, CM Patha dresse les caractéristiques de ces millions d'individus dont on n’entend pas la voix. Beaucoup d’entre vous se reconnaitront !
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

"Insécurité, négligence, esclavagisme": enquête dans les dessous des fermes australiennes

L’Australie, c’est easy, facile. Les salaires sont plus élevés, et il y a du soleil toute l’année. Forcément cela attire, et on a envie d’y rester. Pour cela, il faut remplir quelques conditions. Notamment réaliser 88 jours de travail en fermes. Si d’autres solutions existent, celle-ci est la plus utilisée par les PVTites. Disponibilités pour travailler toute l’année, pas besoin d’expérience, les gens se hâtent... Et tombent des arbres une fois qu’ils commencent à se faire arnaquer. Enquête au coeur des fermes et de leurs abus.
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine