Portraits

INGRID JEAN-BAPTISTE - Un festival pour rendre le monde meilleur

 

 « Making the world a better place » telle est la devise du Chelsea Film Festival créé à l’initiative d’Ingrid Jean-Baptiste en 2012. Grande amatrice de cinéma, la jeune femme souhaite à travers ce festival mettre en lumière le travail de jeunes réalisateurs du monde entier. Cette année, elle est lauréate du Prix du Public des Trophées des Français de l’étranger.

 

Passion cinéma

Passionnée de cinéma depuis toujours, Ingrid part vivre à New-York en 2010. Là-bas, elle étudie à l’Actors Studio. Elle rêve de devenir actrice. Elle y reste 2 ans. « Cela a vraiment changé ma vie, j’y ai appris beaucoup de choses. » Elle qualifie même l’enseignement dispensé au sein de cette école de « thérapeutique ». C’est « très profond, on part de choses qui nous sont vraiment arrivées dans la vraie vie pour jouer après. »

Avant d’intégrer cette fameuse école new-yorkaise, Ingrid était déjà familière des cours de théâtre et du monde du cinéma. En France, même si l’enseignement ne lui convenait pas tout à fait, elle avait déjà pris quelques cours de comédie au cours Florent à Paris. Elle avait tourné dans quelques films quand elle était plus jeune, comme par exemple Le syndrome de Stockholm.

Naissance du Chelsea Film Festival

Le 5 septembre 2012, la vie d’Ingrid bascule. Elle subit un grave accident de voiture. Elle perd connaissance et ses séquelles physiques sont importantes. « J’ai eu 7 côtes de cassées, la colonne vertébrale fracturé… »

C’est pendant sa longue convalescence que « l’idée » de créer un Festival va germer dans son esprit. Ses perspectives de vie et de carrière changent. « Je voulais aider les jeunes réalisateurs du monde entier », et quoi de mieux qu’un Festival international pour promouvoir leur travail ? Comme il est clair qu’elle ne « pouvait plus travailler comme actrice, depuis chez (elle) en étant clouée au lit », elle se dit qu’elle doit « entreprendre ». Finie donc la course aux castings, elle se lance dans une nouvelle aventure : le Chelsea Film Festival voit le jour. Son but est de faire le « pont entre les différentes cultures », et rendre le monde meilleur, comme l’indique sa devise « Making the world a better place ».

Aujourd’hui le Chelsea Film Festival présente chaque année « 90 films de 24 pays différents » tous réunis autour du thème des « global issues, des sujets économiques, politiques ou sociétaux. » Comme l’indique Ingrid, cette sélection doit « surtout susciter un questionnement de la part du public. »

Pour être sélectionné, un film doit répondre à quelques critères simples :

  • « Délivrer un message universel
  • Être réalisé par un jeune réalisateur n’ayant pas plus de 2 films à son actif
  • Avoir été réalisé dans l’année
  • Ne jamais avoir été déjà diffusé ou projeté à New-York, le Chelsea devant avoir la primeur de sa diffusion » 

Chaque année, une vingtaine de films sont récompensés. Les deux récompenses phares étant les grands prix du long et du court métrage, dotés respectivement de « 10.000$ et 5.000$ chacun. »

Une affaire de famille 

Épaulée depuis toujours par sa maman avec qui elle a cofondé le festival, Ingrid explique qu’elle « est la première personne qui m’a aidée, qui a toujours été là. Elle est comme un guide pour moi. ». Ce festival « c’est vraiment une famille avant tout » rajoute-t-elle. Son fiancé en est le « président », et son beau-père travaille également à son organisation.

Se nourrissant de la ville de New-York et de son quartier, Ingrid affirme qu’elle n’aurait « jamais pu monter ce festival en France, cela aurait été beaucoup plus compliqué. » Trop jeune ? Pas assez d’expérience ? Autant de freins qui auraient pu lui faire peur. « Je n’avais pas d’expérience, n’avais pas de connaissances particulières dans le cinéma… ne connaissais personne. » L’état d’esprit est complètement différent à New-York, « ici tout est possible ! » 

Les Trophées 

« C’est ma maman qui a candidaté pour moi. Elle a lu un article dans la presse et a pensé à moi. ». Elle ne cache pas qu’une « reconnaissance française » lui fait très plaisir. « Le Chelsea Film Festival a su fédérer sa communauté, une communauté internationale. Nous avons gagné. Je dis ‘’nous’’ car toute seule je n’aurais jamais pu y arriver. »

 

Noémie Choimet (www.lepetitjournal.com) 7 mars 2017

 
Expat 

COUT DE LA VIE - Les pays les plus chers en 2017

Prix des courses, des transports, des services (électricité, eau...), des restaurants et des loyers... Quels sont les pays les plus chers où vivre en 2017 ? En étudiant l’indice des prix à la consommation dans les différents pays, MoveHub a réalisé la carte du monde du coût de la vie. Les résultats dans une infographie. Les Bermudes, la Suisse, Hong Kong, l'Islande et Singapour sont en tête, tandis que l'Egypte, l’Inde et le Pakistan sont les 3…

NUMÉRIQUE - Le Lycée Churchill de Londres en pointe

Le Lycée International Winston Churchill a ouvert ses portes dans la capitale britannique en septembre 2015. Il est déjà considéré comme l’un des fleurons de l’enseignement français à l’étranger. Il accueille aujourd’hui près de 730 élèves et dans…

BLEU BLANC BOX – Préparez Pâques, faites vous plaisir !

Religieuse pour les uns, gourmande pour les autres, Pâques reste sans doute l’une des fêtes les plus importantes de notre calendrier. Synonyme de réunions familiales, de célébrations joyeuses, mais aussi d’œufs en chocolat, elle fait le bonheur des…

FASHION - Rencontre avec le directeur d’ESMOD Jakarta

Le couturier français Yves Saint Laurent sera à l’honneur dans la capitale indonésienne à partir du 29 mars à travers une exposition photographique de sa première collection présentée au Plaza Indonesia. L’occasion pour nous de nous questionner sur…

ENQUÊTE MERCER – On vit bien en Europe !

Comme chaque année, Mercer sort son incontournable classement des villes du monde où il fait bon vivre. Pas de changement majeur dans le Top10 : Bâle est la seule petite nouvelle ayant pu se frayer un chemin dans cette liste, en se hissant à la…
Une internationale

COUT DE LA VIE - Les pays les plus chers en 2017

Prix des courses, des transports, des services (électricité, eau...), des restaurants et des loyers... Quels sont les pays les plus chers où vivre en 2017 ? En étudiant l’indice des prix à la consommation dans les différents pays, MoveHub a réalisé la carte du monde du coût de la vie. Les résultats dans une infographie. Les Bermudes, la Suisse, Hong Kong, l'Islande et Singapour sont en tête, tandis que l'Egypte, l’Inde et le Pakistan sont les 3…
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire