Famille

ARCHIVES DIPLOMATIQUES - Connaissez-vous votre généalogie d'expatrié ?

Hier se tenait un colloque aux archives diplomatiques de la Courneuve. L'annonce a été faite de l'ouverture prochaine d'une base de données en ligne pour ces registres : une source particulièrement intéressante pour les généalogistes et les familles d'expatriés, leur ouvrant les portes sur les actes consulaires accumulés depuis plusieurs siècles.

L'expatriation laisse des traces. Depuis la Révolution française et la création de l'état civil, les consulats ont enregistré une quantité remarquable d'actes administratifs internationaux. Ces extraits officiels retracent des morceaux de vie, des histoires localisées sur le globe et dans le temps. De telles archives diplomatiques représentent un témoignage fascinant de l'expatriation dans l'histoire. Mais elles sont aussi de véritables bibliothèques d'indices pour les généalogistes et historiens qui, à travers les actes de mariage, les testaments, les états civils, dessinent des parcours, complètent des arbres généalogiques et réunissent éventuellement des familles.

Disponibles aux archives du ministère des Affaires étrangères à la Courneuve et à Nantes, ces registres pourront bientôt être en accès libre sur internet. Une façon de démocratiser l'accès à ces quantités de données et de faciliter le travail via un simple moteur de recherche. Aucune date de lancement n'est pour l'instant annoncée, mais la réalisation d'une base de données nominative a commencé.

Il s'agit principalement des actes d'état civil (naissance, mariage décès, filiation) depuis 1793 et des actes notariés. Plus accessoirement, on y trouve des actes de chancellerie, des séries de passeports du XVIIIème et XIXème siècle, ou des actes sur les Français d'origine étrangère. Ces actes sont importants  pour reconstituer une généalogie, l’état des successions des Français établis à l’étranger. Les pays concernés sont tous ceux avec lesquels la France entretient des relations diplomatiques, ainsi que les mandats et protectorats. Rien ne sera consultable sur les anciennes colonies… Toutes ces données couvrent une période assez vaste, puisque les premiers consulats apparaissent au XVIIème siècle, et que les archives s'arrêtent en 1892.

Pourquoi 1892 ? La consultation de telles archives est soumise à une règlementation stricte de prescription. Il s'agit de protéger la vie privée et d'empêcher la manipulation des fichiers encore trop d'actualité. Ainsi les archives publiques du ministère sont soumises à un délai de prescription de 25 ans, les archives touchant à la vie privée 50 ans, les actes d'état civil 75 ans. Sur demande de la CNIL, la durée est prolongée à 120 ans dès que les fichiers sont mis en ligne, ce qui nous amène à cette date : 1892.

La ministre des Français de l'étranger Hélène Conway-Mouret s'est félicitée d'une telle initiative qui fera le lien entre des familles et leurs ancêtres expatriés. Elle rappelé la force de ces migrations, en citant les cas de familles assimilées à l'étranger comme celle d'Oscar Lafontaine et Michelle Bachelet. Ces registres sont pour la ministre un témoin de la mobilité internationale dans l'histoire. "Aux marchands et aux aventuriers d’hier ont succédé les étudiants, les volontaires internationaux ou encore les entrepreneurs".

David Attié (www.lepetitjournal.com) Vendredi 6 décembre 2013

 
Expat 

LEPETITJOURNAL.COM - Recevez un bout de France à l'étranger !

Votre quotidien en ligne prépare pour la rentrée prochaine une box, Bleu-Blanc-Box, pour recevoir chaque mois les produits français qui vous manquent. Dans ce cadre, nous lançons une campagne de crowdfunding à laquelle nous vous proposons de participer.

RETRAITÉS - Les papys font leur valise

De plus en plus de Français de plus de 60 ans décident de quitter la France pour des horizons plus chauds (et avec moins d’impôts). Cette diaspora argentée privilégie souvent les pays de l’Europe du Sud ou de l’Afrique du Nord pour rester proche de…

IMMOBILIER - Le bon placement pour les expatriés ?

52% des Français de l’étranger seraient prêts à investir dans l’immobilier d’ici les cinq prochaines années. Florent Vaudelin, fondateur de My Expat, nous explique les résultats de l’enquête réalisée sur les expatriés et leurs projets…

BIEN-ÊTRE – Comment va la vie dans les pays de l’OCDE ?

Où respecte-t-on le mieux l’équilibre entre travail et vie privée, l’environnement? Où les liens sociaux, engagement civique ou la sécurité sont-ils les plus forts? Le rapport Comment va la vie ? décrit les facteurs déterminants du bien-être dans…

EXPATRIATION - 10 raisons de s'installer au Sénégal

Dans un contexte mondial d'insécurité, rares sont les pays qui répondent aux exigences des voyageurs et personnes souhaitant s'installer ailleurs que dans leur pays d'origine. Pourtant le Sénégal offre plusieurs possibilités. Voici dix bonnes…

CHERI(E) ON S’EXPATRIE ! – Et le couple dans tout ça ?

On aurait tendance à oublier, voire à occulter, que l’expatriation peut être délicate pour les couples avec son lot de surprises, de challenges, de remises en question. Pour traverser sans dommages ce "big bang personnel", ne manquez pas le "guide…
Une internationale

LEPETITJOURNAL.COM - Recevez un bout de France à l'étranger !

Votre quotidien en ligne prépare pour la rentrée prochaine une box, Bleu-Blanc-Box, pour recevoir chaque mois les produits français qui vous manquent. Dans ce cadre, nous lançons une campagne de crowdfunding à laquelle nous vous proposons de participer.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi
Expat - Politique

EXIL FISCAL - Les plus riches quittent massivement la France

Selon une étude sud-africaine, 10.000 millionnaires français auraient quitté l'Hexagone en 2015. Un exode qui n’a d’équivalent dans aucun autre pays, d’autant que les dernières données publiées par le fisc font état d’une nette baisse du nombre de contribuables dans les tranches supérieures de l’impôt

IMPÔTS 2016 - La déclaration en ligne va devenir obligatoire

La campagne de déclaration des revenus vient d’être lancée, le 12 avril, par le gouvernement. Grosse nouveauté : l’obligation de déclarer ses impôts en ligne pour deux millions de foyers fiscaux. Une mesure d’autant plus importante pour les Français de l’étranger qui méconnaissent souvent ce service en ligne, pourtant très pratique. 
Magazine