Famille

ARCHIVES DIPLOMATIQUES - Connaissez-vous votre généalogie d'expatrié ?

Hier se tenait un colloque aux archives diplomatiques de la Courneuve. L'annonce a été faite de l'ouverture prochaine d'une base de données en ligne pour ces registres : une source particulièrement intéressante pour les généalogistes et les familles d'expatriés, leur ouvrant les portes sur les actes consulaires accumulés depuis plusieurs siècles.

L'expatriation laisse des traces. Depuis la Révolution française et la création de l'état civil, les consulats ont enregistré une quantité remarquable d'actes administratifs internationaux. Ces extraits officiels retracent des morceaux de vie, des histoires localisées sur le globe et dans le temps. De telles archives diplomatiques représentent un témoignage fascinant de l'expatriation dans l'histoire. Mais elles sont aussi de véritables bibliothèques d'indices pour les généalogistes et historiens qui, à travers les actes de mariage, les testaments, les états civils, dessinent des parcours, complètent des arbres généalogiques et réunissent éventuellement des familles.

Disponibles aux archives du ministère des Affaires étrangères à la Courneuve et à Nantes, ces registres pourront bientôt être en accès libre sur internet. Une façon de démocratiser l'accès à ces quantités de données et de faciliter le travail via un simple moteur de recherche. Aucune date de lancement n'est pour l'instant annoncée, mais la réalisation d'une base de données nominative a commencé.

Il s'agit principalement des actes d'état civil (naissance, mariage décès, filiation) depuis 1793 et des actes notariés. Plus accessoirement, on y trouve des actes de chancellerie, des séries de passeports du XVIIIème et XIXème siècle, ou des actes sur les Français d'origine étrangère. Ces actes sont importants  pour reconstituer une généalogie, l’état des successions des Français établis à l’étranger. Les pays concernés sont tous ceux avec lesquels la France entretient des relations diplomatiques, ainsi que les mandats et protectorats. Rien ne sera consultable sur les anciennes colonies… Toutes ces données couvrent une période assez vaste, puisque les premiers consulats apparaissent au XVIIème siècle, et que les archives s'arrêtent en 1892.

Pourquoi 1892 ? La consultation de telles archives est soumise à une règlementation stricte de prescription. Il s'agit de protéger la vie privée et d'empêcher la manipulation des fichiers encore trop d'actualité. Ainsi les archives publiques du ministère sont soumises à un délai de prescription de 25 ans, les archives touchant à la vie privée 50 ans, les actes d'état civil 75 ans. Sur demande de la CNIL, la durée est prolongée à 120 ans dès que les fichiers sont mis en ligne, ce qui nous amène à cette date : 1892.

La ministre des Français de l'étranger Hélène Conway-Mouret s'est félicitée d'une telle initiative qui fera le lien entre des familles et leurs ancêtres expatriés. Elle rappelé la force de ces migrations, en citant les cas de familles assimilées à l'étranger comme celle d'Oscar Lafontaine et Michelle Bachelet. Ces registres sont pour la ministre un témoin de la mobilité internationale dans l'histoire. "Aux marchands et aux aventuriers d’hier ont succédé les étudiants, les volontaires internationaux ou encore les entrepreneurs".

David Attié (www.lepetitjournal.com) Vendredi 6 décembre 2013

 
Expat 

DÉVELOPPEMENT DURABLE - Les pays du monde les plus écolos

Où peut-on respirer sans risque ? Dans quels pays peut-on boire de l’eau saine ? Une étude fondée sur des critères variés allant de l’agriculture à la qualité de l’air délivre son classement. Sans surprise, les pays du Nord dominent tandis que les…

EXPATRIATION – Les enfants de la "troisième culture"

Depuis quelques années de nombreuses études se sont penchées sur le développement de l’enfant expatrié et la spécificité de son identité. La problématique posée s’énonce ainsi : quels repères culturels et identitaires l’enfant expatrié peut-il se…

RAPATRIEMENT – Tout ce que les voyageurs devraient savoir

Partir oui, mais pas n'importe comment! Dans le jargon propre au voyageur, les mots tels qu’assurance voyage et rapatriement reviennent de façon récurrente… Est-elle vraiment nécessaire ? Quelles sont les différentes offres ? 
Une internationale
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

STARTUPS - Où fait-il bon entreprendre ?

Le monde est chamboulé par l'arrivée massive de startups qui remettent au goût du jour l'économie collaborative et qui reconfigurent le marché du travail. Rien qu'au niveau des "licornes", ces jeunes entreprises valorisées à plus d'un milliard de dollar, on en compte actuellement 47 en Europe sur 140 dans le monde. Venez découvrir d'autres faits marquants à propos de ce nouveau business avec l'infographie ecoreuil.fr. 

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – "Il ne faut pas affoler tout le monde avec le Brexit"

Bientôt deux ans que Matthias Fekl occupe le poste de secrétaire d’Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l’étranger. Le ministre est confronté à de nombreux chantiers à commencer par les négociations en vue du futur traité transatlantique, le TTIP. Plus récemment s’est aussi posé le problème des Français au Royaume-Uni. Retour sur les principaux enjeux de la fonction de Matthias Fekl. 
Magazine