BACCALAUREAT – Passer son bac à l’étranger, ça change quoi ?

Ça y est, les épreuves du bac ont commencé pour les Terminales du Lycée Français de Varsovie - René Goscinny. Lepetitjournal.com/Varsovie est allé à la rencontre du proviseur adjoint, d’un professeur de philosophie et de quelques élèves du lycée pour en savoir plus sur les différences avec la France que présente le fait de passer les examens du baccalauréat à l’étranger. 

Alors qu’en France les Terminales révisaient les écrits, les élèves du Lycée Français de Varsovie ont commencé leur première épreuve de langue vivante (1) mercredi 7 juin et finiront le 14 juin prochain. Mais les différences ne s’arrêtent pas là. 

Une organisation internationale

« Cette année nous avons 35 élèves de notre lycée qui passent le bac, auquel s’ajoutent 25 candidats de lycées d’autres pays », nous a confié  Marc Renaud, proviseur adjoint et responsable de l'organisation du bac du Lycée Français de Varsovie - René Goscinny.

A cet égard, l’organisation du baccalauréat au lycée français de Varsovie peut s’avérer être un véritable casse-tête : « Varsovie est centre d’examen depuis environ 25 ans. A l’époque, les élèves devaient se rendre à Berlin pour passer leur bac. Désormais, Varsovie couvre une zone géographique importante, c’est-à-dire la zone Europe Occidentale qui comprend cinq centres d’examens majeurs : Moscou, Berlin, Munich, Vienne et le nôtre. Nous accueillons des élèves du lycée français de Vilnius, de Kiev ou même  de Tbilissi en Géorgie et d’Erevan en Arménie, qui viennent passer leur bac dans notre lycée, ainsi que les épreuves anticipées en Première », nous explique Marc Renaud.

Se déplacer à Varsovie pour passer l’épreuve du baccalauréat, représente pour les élèves concernés une sacrée organisation, un certain coût, sans oublier une dose de stress supplémentaire et beaucoup d’énergie. >> Lire la suite sur notre édition de Varsovie

 
Expat 

MARDI EXPAT – L’afterwork de l’expatriation à Paris en partenariat avec la CFE (Caisse des Français de l’Étranger)

Mardi 11 juillet prochain aura lieu la prochaine édition de Mardi Expat, l’afterwork de l’expatriation. Organisé par Lepetitjournal.com avec la CFE (Caisse des Français de l’Étranger) comme partenaire, cet événement veut rassembler à Paris anciens et futurs expatriés afin d’échanger et de bénéficier de conseils avisés pour préparer sa prochaine expatriation.

EXPATRIATION – Dire au revoir, c’est de saison

Le mois de juin est là, et le flot des départs approche. Certains vont perdre leurs meilleurs ami(e)s, leur groupe de copains, leur maison. Et vient le moment où il va falloir faire les cartons, et se projeter dans une nouvelle vie… C’est une étape…

MEGACITIES SHORTDOCS – “Votre reportage changera le monde"

Jeune festival de courts-métrages né en 2014, Megacities Shortdocs propose à chacun d’entre nous, armés d’une caméra ou simplement d’un smartphone, de filmer des initiatives "porteuses de solutions" et à "fort impact social" qui améliorent la vie…
Une internationale

EXCLUSIF - Interview de Vianney : ses émotions, sa musique et le Japon

Artiste interprète de l'année aux Victoires de la musique 2016, Vianney est au Japon pour un concert événement dans le cadre de la fête de la musique à l'Institut français de Tokyo, ce samedi 24 juin. Lepetitjournal.com Tokyo a échangé avec l'artiste dès sa descente d'avion sur ses émotions, sa musique et le Japon.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine