FÊTE EUROPÉENNE DES VOISINS – La 18ème édition célèbre l’amitié franco-britannique !

Il y 17 ans, la première édition de la Fête des Voisins, créée par Atanase Périfan voyait le jour. Confidentiel au départ, l’événement a aujourd’hui fait le tour de la planète et conquis des millions de personnes à travers le monde. Cette année, l’amitié franco-britannique est à l’honneur. Depuis sa résidence à Paris, Lord Llewellyn, ambassadeur de Grande-Bretagne en France, a lancé les festivités. 

« La Grande-Bretagne et la France travaillent main dans la main dans un nombre de secteurs incalculables. Mais ce sont avant tout les relations humaines franco-britanniques qui nous lient car nous sommes des amis, des alliés et, bien sûr, des voisins ». C’est par ces quelques mots prononcés sous la verrière de sa résidence que Lord Llewellyn a lancé le rendez-vous annuel de tous les voisins dans le monde.

Atanase Périfan, conseiller municipal de Paris et créateur de l’événement  en 1999, a rappelé à quel point les « relations de voisinages » étaient « importantes, puisque finalement, tous les 19 mai, la Fête des voisins c’est peut-être un moment où on peut se réconcilier, c’est un élément de diplomatie. On y apprend à se raconter, à être solidaire et plus fraternel ». Avant de proclamer, avec enthousiasme, ouverte cette 18ème édition, il a conclu en déclarant son amour à nos amis britanniques : « Amis grands-Bretons, nous vous aimons ! ».

Le programme de l’Ambassade : « Les Voisins »

L’occasion était aussi idéale pour faire la promotion du programme « Les Voisins », lancé en mars dernier à l’initiative de l’Ambassade britannique, par le Prince William en personne.

Avec l’ambition de célébrer les liens humains qui unissent la France et la Grande-Bretagne, tous les projecteurs étaient donc braqués sur les différentes histoires de vies, d’Anglais comme de Français naviguant entre deux pays et deux cultures, de chaque côté de la Manche. 2017 sera ainsi jalonnée par de nombreux événements célébrant cette amitié.

En termes de liens humains entre les deux pays, les chiffres parlent d’eux même. « 18 millions de Britanniques visitent la France chaque année, 18.000 Français font leurs études au Royaume-Uni, et chaque jour nous sommes plus de 60.000 à passer sous le tunnel de la Manche ». 

Ayant nous aussi partagé un verre avec de nombreux Britanniques au cours de la soirée, nous leur avons demandé quel était le lien qui les unissait à la France. C’est ainsi que Bethan nous a expliqué « être tombée amoureuse de la culture française pendant que je faisais mes études à Rennes. Maintenant je suis installée à Paris depuis 7 ans, et je ne veux plus repartir. J’ai même demandé ma nationalité française il y a quelques semaines ! ».

Chloe, vit elle aussi à Paris depuis presque 8 ans. Cette « foodie comme on dit en Angleterre » semble bien partie pour rester. « Au départ je ne pensais pas m’éterniser ici. Je suis arrivée comme jeune fille au pair pour un an seulement et finalement je n’ai jamais pu quitter Paris. J’y suis restée pour faire mes études. Ce que j’adore ici c’est votre façon de manger, votre respect de la nourriture aussi. On n’a pas ça en Angleterre ! On mange mal… Ici, la gastronomie c’est vraiment un art de vivre! »

Noémie Choimet (www.lepetitjournal.com) vendredi 19 mai 2017.

Rendez-vous ici pour tout savoir du programme « Les Voisins ».

 
Expat 

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.

PASSION CITRÖEN – Pierre, chasseur de DS en Asie

Expatrié en Asie depuis 20 ans, résidant actuellement à Bangkok, Pierre a une passion: les DS. Depuis plus de 10 ans, au gré de ses voyages, il traque inlassablement ces automobiles survivant au fond de garages abandonnés, souvent en piteux état.…
Une internationale
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique
Magazine