Quelles solutions pour gérer votre appartement à distance ?

C’est une question que se posent tous les expatriés qui conservent un bien immobilier en France lors de leur départ à l’étranger. Pourtant, si à première vue plusieurs solutions sont possibles, une seule permet véritablement d’allier sérénité et rentabilité. Tour d’horizon des différentes options qui se présentent aux propriétaires expatriés.

Gérer soi-même

Certains propriétaires qui s’expatrient sont tentés de gérer eux-mêmes la location de leur appartement laissé en France. Pourtant, avec la distance, il est souvent impossible pour un propriétaire bailleur de répondre à toutes ses obligations. Car même si vous avez la chance de trouver un locataire avant de partir vivre à l’étranger, rien ne vous garantit que celui-ci va rester plus de quelques mois. Les aléas de la vie qui peuvent pousser votre locataire à partir sont nombreux et le délais de préavis très court. En zone tendue, vous n’aurez qu’un mois pour régler toutes les démarches liés au départ de celui-ci (état des lieux de sortie, relevé des compteurs, régularisation des charges…).

Et même si vous êtes en mesure de rentrer rapidement en France, impossible de savoir combien de temps il vous faudra rester pour trouver un nouveau locataire. Sans parler du stress et des incertitudes que cela génère (détermination du montant du loyer, diffusion de l’annonce, organisation des visites, étude des dossiers des candidats, rédaction d’un nouveau bail…).

De plus, le départ d’un locataire et la recherche d’un nouveau ne représentent qu’une partie des obligations auxquelles vous devez faire face en tant que propriétaire bailleur. Le règlement des paiements, la comptabilité, les possibles conflits avec les voisins, les réunions du syndic de copropriété, les échanges avec l’administration française ou encore la gestion des urgences (pannes, dégâts des eaux, cambriolage…) sont d’autres sources d’ennuis quasiment impossibles à gérer à distance.

Faire confiance à un proche

Conscients de ces difficultés, nombreux sont les propriétaires expatriés tentés de faire confiance à un membre de leur famille ou à un ami proche pour s’occuper de la location de leur appartement laissé en France. Si cette solution peut parfois s’avérer être un succès, elle est également dans de nombreux cas source de conflits. Car s’occuper d’un appartement en location est une lourde responsabilité. Les enjeux sont importants et une petite erreur ou un simple oubli peut parfois aboutir à des conséquences importantes.

D’autant que la gestion locative demande de nombreuses compétences en termes d’organisation mais aussi d’un point de vue juridique, fiscal et comptable. Les règles qui s’appliquent aux propriétaires bailleurs comme aux locataires changent très régulièrement et il est difficile de veiller au respect des obligations de chacune des parties.

De plus, s’occuper d’un appartement en location réclame une véritable disponibilité, notamment en cas d’urgence ou lors du départ d’un locataire. Et même si votre proche vit à proximité de votre appartement, c’est loin d’être un cadeau que de lui en confier sa gestion. Enfin, ne dit-on pas qu’il est risqué de mélanger argent et sentiment ? Voilà une situation qui peut en tout cas causer du ressentiment…

S’entourer d’un professionnel pour améliorer la rentabilité

Troisième solution, la plus sûre à condition de bien choisir : faire appel à un professionnel de la gestion locative. Si celle-ci est à première vue la plus onéreuse, c’est aussi la solution qui vous offre le plus de garanties quant à la bonne gestion de votre patrimoine immobilier. C’est aussi le meilleur moyen d’éviter des périodes de vacances locatives qui nuisent à la rentabilité.

Afin d’améliorer votre rendement locatif, il est préférable de choisir un administrateur de biens dont la gestion locative est le seul et unique métier. Car trop souvent, les agences immobilières qui proposent ce service ne sont que peu concernées par cette activité annexe. Entourez-vous d’un spécialiste pour être certain de pouvoir compter sur lui pour vous conseiller sur le mode de location le plus adapté à votre situation et sur la valeur locative optimale de votre bien. Il sera aussi l’unique interlocuteur de vos locataires. A la fin de chaque mois, vous percevrez ainsi votre loyer sans avoir à vous préoccuper des contraintes liées à la location de votre appartement laissé en France.

En tant que propriétaire expatrié, il est aussi important de pouvoir compter sur un professionnel de la gestion locative qui connait les spécificités des non-résidents. Il vous aidera ainsi à remplir votre déclaration fiscale et prendra aussi en compte vos spécificités liées à la distance, votre parcours à l’étranger ou encore le décalage horaire.

A découvrir dans le dossier spécial gestion locative :

Actibail, un service haut de gamme et personnalisé

Comment trouver le locataire idéal ?

Faut-il louer vide ou meublé ?

Louer votre appartement à un grand groupe

Comment optimiser votre déclaration fiscale ?

 

RESEAU PSY EXPAT – Trouver un psy francophone à l'étranger

Comment être accompagné dans sa mobilité si l’on a besoin d’un suivi psychologique ? Créé par deux psychologues expatriées en Asie, Réseau PsyExpat est une plateforme à but non lucratif qui facilite la recherche de thérapeutes francophones partout dans le monde et les échanges entre professionnels

EXPATRIATION – Dire au revoir, c’est de saison

Le mois de juin est là, et le flot des départs approche. Certains vont perdre leurs meilleurs ami(e)s, leur groupe de copains, leur maison. Et vient le moment où il va falloir faire les cartons, et se projeter dans une nouvelle vie… C’est une étape…

MEGACITIES SHORTDOCS – “Votre reportage changera le monde"

Jeune festival de courts-métrages né en 2014, Megacities Shortdocs propose à chacun d’entre nous, armés d’une caméra ou simplement d’un smartphone, de filmer des initiatives "porteuses de solutions" et à "fort impact social" qui améliorent la vie…
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine