FRANÇAIS DE L‘ÉTRANGER – Hamon plébiscité, appel à l’unité

Le vote des Français de l’étranger à la Primaire à gauche n’a pas balancé entre Manuel Valls et Benoît Hamon.  A la faveur d’une participation sur internet en légère hausse, Benoît Hamon sort largement vainqueur face à l’ancien Premier ministre, avec 61% des voix, 3 points de plus qu’au niveau national.

Cette fois-ci, pas de bug pour entacher le scrutin. Les Français de l’étranger qui s’étaient pré-inscrits à la Primaire ont pu voter sans encombre pour leur candidat préféré à la Présidentielle. C’est Benoît Hamon qui ressort largement vainqueur, plébiscité par les Français de l’étranger avec 61,03% des voix.  Dans un communiqué la Fédération des Français de l'étranger du PS y voit la « preuve que son projet de République bienveillante et humaniste, articulé autour du revenu universel et de la transition écologique, a su convaincre largement les électeurs de la Primaire qui se sont exprimés grâce au vote électronique et se sont mobilisés davantage qu’au premier tour avec 11.933 votants. » Satisfaction donc du côté de la Fédération des Français de l’étranger du Parti Socialiste. Boris Faure, son premier secrétaire, proche de Benoit Hamon, se réjouit de ce résultat clair, qui « redonne une dynamique et un enthousiasme aux militants et aux sympathisants. On voit des jeunes, et notamment des femmes, prendre contact avec nous pour s’engager en politique».

Appel à l’unité

Fragmentée en métropole, la gauche française est aussi tiraillée entre son flanc gauche et son flanc droit à l’étranger. Première victime : le Parti socialiste, écartelé entre Emmanuel Macron qui a convaincu certains élus socialistes de se mettre « En Marche « (si bien que certains ironisent en parlant de son mouvement comme d’un « PS bis ») ; et Jean-Luc Mélenchon et sa « France Insoumise », tenant d’une gauche étatiste. 

C’est afin de sortir par le haut de cet entre-deux inconfortable que la Fédération des Français de l’étranger du Parti Socialiste a publié un appel à l’unité et à « l’union de la gauche ». En effet, à quelques mois des élections, les masques tombent. Ainsi Mathias Assante (11ème circonscription), investi par le Parti Socialiste, a dû clarifier sa position. A la veille du premier tour de la Primaire à gauche,  M. Assante a annoncé qu’il serait le candidat d’Emmanuel Macron, champion du « réalisme économique » et candidat « progressiste » capable d’empêcher « une aventure nationaliste et populiste » selon lui. Boris Faure ne nie pas « les tentations » qui peuvent traverser les  militants et candidats PS mais il veut croire que la personnalité du nouvel homme fort du PS peut changer la donne : « Benoit Hamon a un charisme fou, il faut maintenant lui laisser le temps de rassembler ».

Certains candidats investis par le Parti Socialiste à l’étranger ont signé cet appel, c’est le cas de Florence Baillon (2ème circonscription Amérique centrale et du Sud) et Didier Le Bret (9ème circonscription Afrique de l'Ouest), accompagnés de la sénatrice Hélène Conway Mouret. 8 candidats ont déjà été investis par le Parti socialiste sur les 11 circonscriptions des Français de l’étranger. Les dernières désignations et peut-être quelques ajustements sur les investitures déjà accordées auront lieu les 10 et 11 février prochains.

Sur le flanc gauche, Benoît Hamon, vainqueur de la primaire hier mais conscient qu’il ne pourra remporter la présidentielle seul, propose une « majorité gouvernementale » à Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot. Pour mémoire, les deux candidats avaient refusé de participer à la primaire et pour l’instant, ils refusent cette main tendue. Malgré tout, au PS, on salue « la victoire de l’espoir ».

MPP et RM (www.lepetitjournal.com) lundi 30 janvier 2017

Lire aussi: "La gauche gagne la primaire" du PS pour la presse

PRIMAIRE À GAUCHE – Benoît Hamon et Manuel Valls aussi en tête chez les Français de l’étranger

 
Français de l'étranger
Une internationale
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine